mercredi, 07/12/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

10/11/2021 15:45 918
Rating: 0/5 (0 votes)
Depuis sa découverte jusqu’à maintenant, le groupe d’artefacts en céramique émaillée blanche à décor incisé est considéré comme celui de produits supérieurs de la céramique émaillée vietnamienne, en matière de style, de caractéristique et de motifs décoratifs raffinés se rattachant au thème du dragon, de la phénix, du chrysanthème et de vagues, etc.

Les artefacts en céramique émaillée blanche à décor incisé conservés au Musée National d'Histoire du Vietnam (MNHV) sont une partie dans la collection d’artefacts récupérés à partir des excavations à l’ancienne épave naufragée de Cu Lao Cham. Cet épave a été excavée par le MNHV en collaboration avec  des agences nationales et étrangères en 1997 et 1998. Les résultats de recherches obtenus ont montré qu’il s’agit d’un navire transportant des céramiques vietnamiennes exportées, datant du 15e siècle. Les artefacts récupérés constituent une source précieuse de documents à tous égards, surtout, pour l’histoire de la céramique vietnamienne dans son processus de développement.

 Certains artefacts en céramique émaillée blanche à décor incisé, découverts dans l’ancienne épave de Cu Lao Cham.
Bols, tasses en céramique à motif incisé, découverts dans l’ancienne épave de Cu Lao Cham

La collection de céramiques de l’ancienne épave de Cu Lao Cham conservée au MNHV se compose complètement de types d’artefacts récupérés de l’ancien navire, dans lesquels, les artefacts en céramique émaillée blanche, peints au bleu se trouvent la plus grande quantité de figures et les artefacts en céramique émaillée blanche à motif incisé se trouvent une petite quantité avec 26 figures dont 4 sont “uniques”. Dans cet article, nous présenterons cette collection, en même temps, en se basant sur les découvertes des céramiques émaillées à décor incisé au cours des dernières temps, pour se renseigner sur les caractéristiques de base, le processus d’existence et de développement de cette ligne de céramique émaillée supérieure et spéciale.

PRÉSENTER LA COLLECTION

Les artefacts dans cette collection appartiennent au type de bol avec sa forme connue et ses matériaux en céramique émaillée blanche à décor incisé. Le bol se trouve une bouche évasée, son bord haut émaillé, son corps courbé régulièrement, son fond creux couvert d’émail. L’intérieur et l’extérieur sont recouverts de glaçure blanche, de la glaçure blanche grisâtre et jaunâtre. Au coeur du bol est décoré d'une fleur à 6 pétales (fleur d’abricotier) et des motifs principaux de dragons, de phénix et des rinceaux limités par trois lignes en relief. En se basant sur la taille et les motifs décortifs, cette collection est peut-être divisée en groupes suivants:

Grand bol: 21 figures, le diamètre de la bouche de 12,5 cm à 12,8 cm; le diamètre du fond de 6 cm à 6,2 cm; la hauteur du bol de 6,8 cm à 7,2 cm, le piédestal de 1cm à 1,2 cm. Ce type est divisé en deux groupes:

Ier groupe: il y a 2 figures, portant les numéros d’inventaire 7453 et 7454, les bols en céramique émaillée blanche à décor incisé et peints multicolores. Ces bols sont décorés de points colorés qui entourent l’intérieur et l’extérieur du bol, près du bord de la bouche; tout près du pied décoré d’une bande de pétale de lotus stylisée.

Sur le bol portant le numéro d’inventaire 7453, la décoration des motifs de chrysanthèmes, de rinceaux et des lignes dans son cœur est régulièrement et finement. Sur le bol de numéro d’inventaire 7454, on trouve les motifs incicés d’une fleur à 6 pétales, et les motifs décoratifs principaux de phénix et de nuages. Il y a trois phénix volant dans trois postures différentes, suivant le sens des aiguilles d’une montre, et régulièrement espacés et séparés par de petits nuages. Le phénix est créé sous une forme assez différente par rapport à celui des dynasties précédentes des Ly-Tran; son corps maigre, son cou long, ses ailes minces, ces caractéristiques ressemblent encore un peu à l’image du phénix de la dynastie des Tran trouvée sur des céramiques émaillées “pré-bleu” découvertes à la pagode de Bao An (district de Gia Lâm, Hanoi). C’est pourquoi, certains pensent que c’est l’image d’une cigogne, pas un phénix. En se basant sur la confrontation et la comparaison des documents, nous avons déterminé que cet animal est le phénix, parce qu’il est accompagné d’un décor de dragon, cela est le symbole de décoration de la paire de dragon et de phénix.

Décoration de fleurs d’abricotier, de rinceaux sur d’anciennes céramiques de Cu Lao Cham.

               - lIème groupe: Il y a 19 figures, en céramique émaillée blanche à motif incisé et sans couleur; on peut  diviser ce groupe en deux types.

+ Le Ier type se compose de 11 figures, émaillés blanches à glaçure grise, avec une fleur à 6 pétales dans son cœur, décorés de rinceaux, de traits fins et de détails similaires à la décoration architecturale de la dynastie des Tran auparavant.

+ Le IIème type se compose de 8 figures, décorés de trois images de phénix à différents postures, dont deux figures combinés avec le motif des rinceaux et 6 figures combinés avec le motifs de nuages.

Bol moyen: il existe un seul figure portant le numéro d’inventaire LSb24457, ce bol a le diamètre de la bouche de 9,5 cm; son diamètre du fond de 3,8 cm; son hauteur de 5,5 cm, 0,8 cm de haut du socle. Dans son cœur décorant de deux dragons qui se poursuivent et sont alternés par de petits nuages. ces dragons à 5 griffes ont un long corp entourant le coeur du bol.

 Bol en céramique émaillée blanche, à motif incisé, à décor de dragon, récupéré de l’ancienne épave naufragée de Cu Lao Cham.

 Bol en céramique émaillée blanche, à décor de phénix, récupéré de l’ancienne épave naufragée de Cu Lao Cham.

Petit bol: il y a 4 figures (baptisés tasse), avec le diamètre de l’ouverture de 7,5 à 7,6 cm, le diamètre du fond de 4,5cm à 4,7 cm; la hauteur de la base de 0,4 à 0,6 cm, ces artefacts en céramique émaillée blanche grisâtre, à décor des rinceaux et d’une fleur à 6 pétales dans le cœur.

LA SITUATION DE DÉCOUVERTE DE LA CÉRAMIQUE À DÉCOR INCISÉ: LES CARACTÉRISTIQUES ET LES RELATIONS.

Situation de découverte:

Ce groupe d’artefacts comprend les types comme bols, assiettes, tasses, en céramique émaillée blanche, à décor incisé de dragons, de phénix, de chrysanthèmes et de nuages, portant une inscription en caractère chinois Quan (mandarin) et une fleur d’abricotier à 6 pétales dans son coeur, ces artefacts sont découverts à la fin des années 1980, dans les sites de Cây, de Hơp Lê (province de Hai Duong). Au cours des derniers temps, un grand nombre de ces types d’artefacts se trouvent dans les sites de Lam Kinh (Thanh Hoa), de l’ancienne citadelle royale de Thang Long (Hanoi) et l’ancienne épave naufragée de Cu Lao Cham.

- Le site de fabrication des céramiques de Cay (Long Xuyen, Cam Binh, Hai Duong): lors de l’exploration en 1989 menée par l’Institut vietnamien d’archéologie, dans la première fosse, on a découvert 3 bols à rebord évasée, ses parois biseautés, la base soigneusement taillée. Les bols sont gravés en relief les motifs des vagues d'eau en forme d’écailles de poisson et de 2 lignes flottantes dans le coeur. Notamment, sur le bol portant le numéro d’inventaire 89.CD.HI.128 se trouve le caractère chinois Quan incisé en relief au milieu.

- Le site de Hop Le (Long Xuyen, Cam Binh, Hai Duong): des artefacts en céramique émaillée blanche à décor incisé sont découverts dans la première couche de culture, dans la fosse excavée par l’Institut vietnamien d’archéologie. À propos de la forme, outre de grands bols trouvés au site de Cay, dans ce site, on a encore découvert de petits bols, à décor de motifs de vagues d’eau (4 couches de vagues) et d’une fleur multipétale au cœur du bol. On constate que les céramiques ici soient assez fines et de haute qualité, mais ne sont pas aussi délicates que celles de Cây; surtout, on n’a pas encore découvert des produits en céramique incisé en relief le caractère chinois Quan dans son cœur. Mais notamment, on a découvert ici un fragment de moule. Ce objet fabriqué en argile blanche, sur lequel on voit clairement 5 couches de vagues d’eau en forme de poisson et d’arbre, et deux lignes flottantes en dessus.

- Le vestige historique de Lam Kinh: ce site appartient à la commune de Xuan Lam (Tho Xuan- Thanh Hoa). Il était à l’origine de Lam Son, où se déroulait le soulèvement de Lam Sơn, était le village natale de Le Loi. Cet endroit est considéré comme la deuxième capitale du Dai Viet sous la dynastie des Le, baptisé encore Tay Kinh ou Lam Kinh. Plusieurs temples, palais et un système de tombeaux royaux à grand échelle ont été construits à l’époque des rois Le. les résultats des fouilles du MNHV pendant ces derniers temps ont déterminé le processus d’existence de ce vestige, du XVe au XVIIIe siècle, avec deux couches architecturales enfouies dans le sol.

Les artefacts en céramique récupérés au vestige de Lam Kinh sont en grande quantité, ils se composent des céramiques vietnamiennes, chinoises et japonaises dont l’âge est équivalent à celui des couches architechturales de la dynastie des Le So et des Le Trung Hung. À travers des objets en céramique, il est possible de se renseigner sur le style d’architecture et les activités royales à Lam Kinh dans son processus d’existance du 15e siècle aux 17e et 18e siècles.

Bols en céramique émaillée blanche à motif incisé, à décor de dragon, au site de Lam Kinh.
Bol à décor de dragon, à motif incisé, au site de Lam Kinh.
Céramiques émaillées blanches, à motif incisé, à décor de dragon, au site de Lam Kinh.

Le groupe d’artefacts en céramique émaillée blanche à motif incisé, est en grande quantité, avec des figures intacts, concentrés dans les types tels que assiettes, petites tasses, couvercles, etc. Outre des cartactéristiques trouvées dans les céramiques découvertes à autre sites, On peut constater que le motif du dragon sur les céramiques à décor incisé à Lam Kinh est presque dominant; les motifs de la phénix et des vagues d’eau sont peu nombreux, le caractère chinois Quan en relief se trouve dans le coeur de toutes assiettes et bols et on trouve seulement deux figures qui ornent d’une fleur d’abricotier à 6 pétales. En particulier, la céramique est extrêmement fine, on trouve un figure d’environ 0,05 cm d’épaisseur. On divise les céramiques d’ici en deux catégories: objets en céramique émaillée blanche à motif incisé et objets en céramique dont le caractère chinois Quan en bleu directement surchagé le caractère Quan en relief.

La décoration de motifs des vagues et du caractère chinois Quan, au site de Lam Kinh.

C’est le figure unique récemment découvert au site de Lam Kinh. Il est remarquable que, sur quelques artefacts découverts, outre le mot Quan en relief, on trouve d’autres caractères chinois peints au bleu surchargena comme Quan, Lam, Tien, Kinh, etc. Les artefacts ont montré que la céramique à motif incisé a le même âge que celle de glaçure blanche peinte au bleu.

- Les vestiges de la citadelle impériale de Thang Long: De 1999 jusqu’à maintenant, dans le cadre du programme pour célébrer l’anniversaire de 1000 ans de Thang long- Hanoï, l’Instut vietnamien d’archéologie a mené des recherches et fouilles à plusieurs sites dans la citadelle royale de Thang Long, dont les plus remarquables sont les découvertes au site du n018 de Hoang Dieu. Le groupe de céramiques émaillées blanches à décor incisé découvert est en grande quantité. Ce groupe appartient à la catégorie de céramiques utilisée dans la vie quotidienne, mais sa décoration est extrêmement riche, fournissant des matériaux importants pour la perception des lignes de céramiques émaillées au Vietnam. En particulier, lors de ce site, les archéologues ont découvert des empreintes de la production directe de ce groupe tels que fragments du moule à décor de dragon et de vagues d’eau. Et on n’a pas encore découvert des artefacts en céramique émaillée blanche à motif incisé, peint au couleur.

Bol en céramique émaillée blanche, à décor incisé de dragon et de caractère chinois Quan, découvert à la citadelle impériale de Thang Long

En dessus, c’est la situation de la découverte des céramiques à motif incisé, en se basant sur les caractéristiques des types et de la répartition des artefacts, cela montre que ce sont des produits en céramique émaillée supérieurs, qui étaient utilisés dans les salles des palais royaux (comme à Thang Long, Lam Kinh). En outre, Ces types de céramiques étaient aussi exportés (par exemples, artefacts trouvés dans l’ancienne épave de Cu Lao Cham). La date de ce groupe d’artefacts remonte aux 15e et 16e siècles. Il existe encore de nombreuses questions à étudier, notamment celles de l’origine et de la fonction d’usage. Actuellement, à propos de la découverte des traces de la production directe concernant des céramiques à motif incisé dans les centres de céramique à Hai Duong, à citadelle royale de Thang Long (à Lam Kinh, les traces sont très faibles), en plus de ce groupe de produits de céramiques fabriqués à  Hai Duong, exise-t-il des fours à Thang Long et à Thanh Hoa?.

Des caractéristiques fondamentales et des relations:

En dessus, nous nous sommes concentrés sur l’introduction des artefacts en céramique émaillée blanche à décor incisé découverts dans l’ancienne épave de Cu Lao Cham, actuellement conservés au MNHV. Malgré que cette collection s’est trouvée en petite quantité et se concentre essentiellement sur les types de bols, mais, en termes de style et de décoration, ce groupe a montré les caractéristiques originales et fonfamentales, fournissant des informations au type d’artefacts découvert à la citadelle royale de Thang Long (Hanoi), à Lam Kinh (Thanh Hóa) et à d’autre endroits.

Premièrement, à travers ces artefacts découverts, nous trouvons qu’il s’agit de produits de céramiques supérieurs avec de styles et de couleurs d’émail uniformes. Actuellement, certains artefacts découverts au site du n018, rue de Hoang Dieu montrent l’empreinte de con ke à 3 noeuds. En ce basant sur cette caractéristique, plusieurs personnes pensent que cela peut-être une caractéristique des fours à poterie à Thang Long?. Par conséquent, lorsqu’on découvert le type de con ke à Lam Kinh, certains ont pensé que les céramiques à Lam Kinh ont peut-être été transportées depuis les fours de poterie à Thang Long?

En ce qui concerne la couleur de l’émail des artefacts trouvés dans l’ancienne épave naufragée de Cu Lao Cham, peut-être en raison de l’immersion prolongée dans l’eau, ou peut-être, ces produits n’ont pas encore été utilisés, la couleur de l’émail de ce groupe d’artefacts est donc un peu différent de ce groupe d’artefacts récupéré dans les sites de Thang Long et de Lam Kinh.

Deuxièmement, les motifs décoratifs et les styles décoratifs sur les artefacts ont une similitude et une grande unité. Cela est clairement exprimé dans les artefacts de l’ancienne épave de Cu Lao Cham. C’est également une caractéristique trouvée clairement sur des céramiques à décor incisé trouvées au site du 18 Hoang Dieu et de Lam Kinh. Ce sont les motifs décoratifs dans le coeur du bol présentés avec une fleur à 6 pétales et des lignes en reliefs. Cependant, en analysant en détail, nous constatons également des différences. Si les artefacts récupérés aux sites de la citaldelle royale de Thang long et de Lam Kinh, sont essentiellement décorés d’une caractère chinois Quan en relief. Le motif décoratif principal au coeur du bol montre la différence entre les artefacts découverts dans l’ancienne épave naufragée et ceux découverts dans les vestiges de la citadelle royale de Thang Long et de Lam Kinh. Pour les artefacts récupérés à Thang long et à Lam Kinh, le motif décoratif de dragons et de phénix montrent clairement la caractéristique royale, tandis que le motif des rinceaux sur les artefacts de “l’ancienne épave” occupe une grande proportion. De plus, on trouve aussi les artefacts en céramique émaillée à motif incisé, à décor des caractères chinois comme Tien, Lam, Lam Tru ( à Lam Kinh), Truong Lac Cung, Truong Lac Kho (à la citadelle royale de Thang long), cela montre également le caractère de “ngu dung”(utilisé par roi) de ce groupe d’artefacts. Les artefacts de la citadelle impériale de Thang Long sont pleines de toutes sortes trouvées dans l’ancienne épave de Cu Lao Cham, et en même temps, plusieurs artefacts à motifs de nuages et de vagues d’eau (écailles de poisson) se trouvent dans cette zone. La richesse de la collection d’artefacts en céramique à décor incisé à Thang Long et à Lam Kinh par rapport à celle de l’ancienne épave est représentée dans le type de céramique à motif incisé à peint bleu à travers certains objets découverts. Actuellement, le type de céramique émaillée blanche à peint bleu n'apparaissent qu'à deux endroits de Thang Long et de Lam Kinh. Dans la collection de céramiques à motif incisé de l’ancienne épave de Cu Lao Cham, il est remarquable que l’apparition des figures de céramiques à motif incisé et coloré a montré la diversité dans le mode de représentation de ce type de relique. Ce sont les deux artefacts uniques découverts pour la première fois, et ce type d’artefacts peut-être se trouver dans les zones de Thang long et de Lam Kinh dans l’avenir.

En dessus, nous avons présenté et comparé les artefacts en céramique émaillée blanche à décor incisé à Cu Lao Cham conservées au MNHV avec le groupe d’artefacts trouvés dans les vestiges de la citadelle royale de Thang Long et de Lam Kinh, ainsi que nous se renseignons sur les caractéristiques fondamentales et les différences entre ces collections. En se basant sur le style, la technique de production et la décoration (le dragon, le phénix, les rinceaux), et le caractère chinois Quan au coeur d’artefacts, ce groupe d’artefacts est considéré comme des céramiques émaillées supérieurs, utilisées par roi. Plusieurs personnes pensent que, outre d’autres types de reliques, des céramiques émaillées blanches à motif incisé sont découvertes dans la zone de la citadelle royale de Thang Long (Đông Đô, la première capitale) et à Lam Kinh (Tay Kinh, la deuxième capitale), donc, elles peuvent être considérées comme des céramiques “royales” destinées à la familles royale. En comparant avec des céramiques à motif incisé découverts dans les centres de production de Hai Duong (Cay, Hop Le et l’ancienne épave de Cu Lao Cham) et de l’ancienne citadelle royale de Thang Long, nous pouvons également constater les différences dans le style de décoration et les motifs. Ces différences montrent clairement que ce groupe d’artefacts appartient à des fours à céramique supérieurs, des fours royaux et des fours à céramique avec des produits supérieurs, servant le besoin d’utilisation dans le pays et de l’exportation.

Nguyen Van Đoan (Directeur du MNHV)

MNHV

Shares:

Others

La Cochinchine avait de camps de quarantaine concentrés pour prévenir des épidémies d’il y a 130 ans.

La Cochinchine avait de camps de quarantaine concentrés pour prévenir des épidémies d’il y a 130 ans.

  • 20/08/2021 19:26
  • 1213

Autre fois, l’arrondissement de Gia Dinh était celui où les épidémies de variole faisaient le plus ravages; les statistiques indigènes relatent que le taux de mortalité était de 75%, et un grand nombre d’habitant vacciné, avec plus de 7.000 enfant, chiffre qui semble fantatisque et qui se retrouve, cependant, dans certaines provinces de l’Ouest, que la variole n’épargnait guère, à l’époque où l’introduction du vaccine n’avait pas encore rendu les services qu’on constate aujourd’hui.