lundi, 03/10/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

17/11/2014 09:36 1799
Rating: 0/5 (0 votes)
Comme nous le savons, la culture de Dong Son a une position très importante dans le processus de l’histoire nationale et est le fondement pour former l’identité culturelle de l’ancien Viet, ainsi que la civilisation de Dai Viet plus tard. Par conséquent, dans le plan d’action du Musée National d’Histoire du Vietnam en 2014, la célébration de 90è anniversaire de la découverte et de la recherche sur la culture de Dong Son est l’une des tâches essentielles.

On peut dire, la recherche et la valorisation de valeurs du patrimoine de la culture de Dong Son dans le contexte actuel expriment non seulement la signification scientifique, aussi la grande signification de la pratique. Après 90 ans, c’est une occasion pour que le monde spécialiste évalue ensemble, fait le bilan, ainsi que publie les nouvelles découvertes en vue de préciser davantage le contenu et la signification de cette culture célèbre. En même temps, à travers ces activités, plus que jamais, la tradition de l’histoire et de la culture de longue date de notre nation doit être inspirée, affirmée et honorée, malgré les conceptions et les connaissances ne sont pas encore en communion d’origine de la culture de Dong Son.

Par conséquent, le Musée National d’Histoire du Vietnam a construit le contenu du programme de célébrer 90 ans de la découverte et de la recherche de la culture de Dong Son, avec la participation de scientifiques de l’Institut d’Archéologie du Vietnam, du Département de l’Archéologie (de l’Universités des Sciences sociales et Humaines de Hanoi), ceux de l’Association d’Archéologie, ceux de l’Association du patrimoine culturel, ainsi que des experts, des responsables de la culture et du musée dans l’ensemble du pays, en novembre 2014. Nous tenons à marquer du processus de recherche et de valorisation de valeurs du patrimoine culturel de Dong Son, du Musée National d’Histoire du Vietnam au cours du dernier temps.

1. Le travail de recherche, de fouilles sur la culture de Dong Son

Le Musée National d’Histoire du Vietnam (Musée d’Histoire du Vietnam auparavent) est fondé sur la base du Musée Louis Finot, construit de 1928 à 1932 par les français, exposant l’art de l’Extrême- Orient. Alors, on peut dire, le travail de recherche, de fouilles et de collectage d’oeuvres, de documents de la culture de Dong Son, du Musée National d’Histoire du Vietnam, associe à l’histoire de découverte de cette culture. On peut diviser ce long processus en deux périodes.

- La période de la fondation de l'École française d'Extrême-Orient (en 1900) jusqu’en 1957:

Bien que les vestiges archéologiques de Dong Son sont officiellement découvertes et fouilles en 1924, mais auparavant, de nombreux objets tels que tambours de bronze, haches de cuivre, poignards, lances, pavois, bracelets en cuivre, etc, collectés dans les provinces du delta du Nord, notamment dans les provinces de Son Tay (ancien), Ha Dong, Phuc Yen (ancien), Ninh Binh, Thanh Hoa. Les participants les plus actifs dans cette activité sont deux français D’Argence et Demange. Ils ont vendu la plupart de collections au Musée Louis Finot, dont certains vendus aux musées en France. Outre les collections de bronzes en dessus, les artefacts les plus remarquables sont le tambour de bronze de Ngoc Lu, transporté à la réserve du musée en 1903 et celui de Hoang Ha transporté au musée en 1937.

En 1924, alors que le vestige de Dong Son a été découvert, l’Institut français d’Extrême- Orient a confié à Pajot, un douanier à la province de Thanh Hoa, la réalisation de nombreux fouilles qui durent de 1924 à 1932. Bien que la fouille n’est pas scientique, mais les résultats obtenus ont attiré l’attention du monde de chercheurs. Dix ans après la découverte, l’anthropologue autrichien R.Von Heine-Geldem a proposé le nom de la culture de Dong Son, pour désigner une culture de la stade de développement de l’âge du bronze dans la région de l’Asie du Sud-Est.

Après les excavations de Pajot, de 1924 à 1939, l’archéologue suédois O. Jansé a également exploré et fouillé de nombreuses sites de la culture de Dong Son dans la province de Thanh Hoa. Une partie d’artefacts rassemblée est conservée au Musée Louis Finot, certains sont transportés en France, le reste transporté aux États- Unis.

En 1936, l’Institut français de l’Extrême- Orient a décidé, accompagnant un édit de l’ancien roi de Bao Dai, de fonder le Musée de l’Archéologie de Thanh Hoa (situé à la province de Thanh Hoa), et monsieur Pajot est conservateur de ce musée. Le musée expose des collections de bronze, y compris des tambours de bronze. La plupart d’oeuvres exposée est extraite de la réserve du Musée Louis Finot et de fouilles de Pajot. Ce qui montre que des érudits français ont remarqué l’importance de la culture de Dong Son au Vietnam en particulier et dans la région de l’Extrême- Orient en général.

- La période de 1958 jusqu’à présent:

En 1958, le Musée d’Histoire du Vietnam est fondé. Le Musée a transmué la fonction, de l’exposition de l’art de l’Extrême- Orient à celle du processus de l’histoire nationale.

En vue de compléter et clarifier les collections de la culture de Dong Son remises par les français, les cadres du musée ainsi que une équipe archéologique (du Ministère de la Culture), ont exploré et refouillé des sites de Dong Son, à Thieu Duong (dans la province de Thanh Hoa). Les résultats obtenus sont extrêmement extraordinaires. Toute une série de sépultures de Dong Son est découverte, de nombreux objets uniques et de grande valeur sont rassemblés et transportés à la réserve du musée. Dans le bassin et le delta du Fleuve Rouge, plusieurs sites de Dong Son sont identifiés sur le plan archéologique. Plusieurs oeuvres, collections d’oeuvre rares précieuses sont découvertes, traitées à temps et conservées au musée, comme la jarre de bronze de Dao Thinh, le tombeau en barque de Viet Khe, celui de Chau Can, le dépôt de flèches de bronze de Cau Vuc (Co Loa), etc.

L’une des réalisations les plus remarquables du monde de chercheurs dans cette période, c’est la contribution active et efficace des cadres du Musée National d’Histoire du Vietnam qui est considérée comme une preuve convaincante sur l’origine indigène de la culture de Dong Son. Avec la découverte de périodes de développement de la culture pré- Dong Son à la culture de Dong Son dans la Moyenne Région et le delta du Nord, jusqu’à présent, la plupart des chercheurs dans le pays et à l’étranger reconnait cet origine indigène de la culture de Dong Son. Ces réalisation sont représentées dans le système d’exposition du Musée National d’Histoire du Vietnam.

Collaborant avec des experts coréens dans la fouille du site de Dinh Trang, Hanoi.

Lorsque les question de la première période d’édification nationale sont affirmées à travers des recherches très fondamentales sur la culture de Dong Son. On peut dire, dans les dernières années, le Musée National d’Histoire du Vietnam continue à renforcer l’exploration, la découverte et la fouille d’une masse de sites de la culture de Dong Son, sur la base de la collaboration avec les localités, en particulier en se concentrant sur la recherche, la coopération internationale. Les sites comme Xom Den (province de Phu Tho), Nghia Lap (province de Vinh Phuc), en compagnie de la coopération des experts chinois, coréens, japonais, etc, ont contribué à élucider la diversité, l’unité ainsi que les relations, les échanges et la position de la culture de Dong Son par rapport aux cultures contemporaines dans les régions voisines.

Coopération de recherche, de fouilles au site de Ma Tra, Co Loa, Hanoi

Beaucoup de découvertes et de recherches sur des sites de résidences, de sépultures, d’ateliers, ainsi que les reliques du tambour de bronze, de la jarre de bronze, des armes, des bijoux de la culture de Dong Son, avec la contribution des archéologues du Musée National d’Histoire du Vietnam.

En raison de la demande d’exposition et de valorisation de valeurs du patrimoine culturel de Dong Son pour propager et éduquer sur l’histoire de la culture nationale; en parallèle avec l’exploration, la fouille, le musée a réalisé le collectage et a enrichi la collection de la culture de Dong Son, en particulier, les nouvelles découvertes dans la région centrale- Hauts Plateaux et la région du Sud. Actuellement, la réserve du musée concerve environ près 10.000 oeuvres de la culture de Dong Son.

L’impression et l’édition sont une force du Musée, Il ya de nombreuses imprimés qui publient les résultats des étapes de recherche et de fouilles de la culture de Dong Son, par exemple: les oeuvres de l’ancien tombeau de Viet Khe conservées au Musée d’Histoire du Vietnam (1965); Rechercher quelques questions sur la période de l’édification nationale de Hung Vuong (1969); Les tambours de Dong Son découverts au Vietnam (1975); La zone de l’ancien tombeau de Chau Can (1977); et les publications récentes comme: le site de Ma Tre (2008); le site de Dinh Trang (2014) ou des imprimés concernant des expositions telles que: la culture de Dong Son au Vietnam (en Malaisie 2014); Au début d’anciennes cultures du Vietnam (en Corée du Sud 2014); le dragon sur antiquités (en France 2014), etc. À l’occasion de 90è anniversaire de la découverte et de la recherche de la culture de Dong Son, le musée publie deux imprimés: Bulletin du colloque et le catalogue d’oeuvres spéciales de la culture de Dong Son.

2. Valoriser la valeur du patrimoine culturel de Dong Son

La valorisation de valeurs du patrimoine culturel de Dong Son est particulièrement attaché de l’importance et constitue un point important dans le système d’exposition permanent du Musée, avec une grande superficie et une grand espace d’exposition reflètent le processus de l’histoire nationale, avec la diversité et la richesse d’un grand nombre d’oeuvres dont il y a la collection des tambours de bronze, des jarres de bronze, des armes, des instruments aratoires, etc. Plus de dispositifs modernes ainsi que le contenu de commentaire très vivant sont vraiment attractifs pour les visiteurs.

En plus d’améliorer et de relever la qualité des expositions, le musée a étudié et construit les contenus de commentaire avec des thèmes en profondeur sur la vie matérielle et spirituelle de l’ancien peuple de Dong Son, visant à transmettre au public les questions de l’histoire et de la culture attrayantes et profitables, l’éducation sur le patriotisme et la fierté nationale.

Visiter la partie d’exposition sur la culture de Dong Son, lors du système de l’exposition permanent du Musée National d’Histoire du Vietnam

En outre, les expositions thématiques dans le pays et à l’étranger sur la culture de Dong Son ont été construites par le musée, représentent d’une façon vivante et totale des question concernant la culture de Dong Son. Les oeuvres exposés en Malaisie, en Corée du Sud et en France et en Allemagne dans l’avenir, sont les objets spéciaux et typiques de la culture de Dong Son, ceux qui ont produit une profonde impression pour un grand nombre de visiteurs, créant la prémisse pour les pensées de coopération internationale plus larges et profondes visant à propager le patrimoine culturel du Vietnam au monde.

À cet occasion, le musée coopérera également avec certains musées locaux pour organiser des expositions thématiques, présenter de nouvelles découvertes avec des oeuvres les plus distingués et typiques de la culture de Dong Son.

En plus du système d’exposition permanent et thématique, le Musée s’intéresse également aux activités itinérantes. Lors de la période de la résistance contre les américains, le musée a construit plusieurs expositions itinérantes sur la période de Hung Vuong, portant des activités à toutes les régions du pays.

L’une des activités du musée au cours des dernières temps est hautement appréciée par le monde de chercheurs et le public, c’est l’organisation du test de 4 fois du moulage du tambour de bronze - un type de relique distingué et typique de la culture de Dong Son, selon la méthode traditionnelle.

En parallèle du processus de recherche, de fouilles et d’exposition, etc, au cours de mise en oeuvre de sa tâche, le musée envisage de construire des laboratoires modernisés, pour conserver les oeuvres de la culture de Dong Son, avec plusieurs matériaux comme bronze, céramique, bois, tissus, en vue de la conservation à longue terme des oeuvres, ainsi que le maintien de la longévité des oeuvres. Dans le temps d’avenir, le musée s’oriente à la construction d’une centre de recherche, de conservation, d’abord répondant aux besoins pratiques du musée et puis, transférant la technologie et l’expérience au système des musées nationaux.

Dans la question de valorisation et d’honorer la valeur du patrimoine culturel de Dong Son, une série d’autres activités est également réalisée dans cet occasion, par le musée, comme construction du plan de communication et d’infomation pour le public national et international à travers la presse, la télévision, les panneaux, les affiches, etc. Depuis le début de 2014, le site web du musée a ouvert une nouvelle rubrique sur la culture de Dong Son pour publier des articles, des documents, des recherches sur la culture de Dong Son.

3. Étudier et valoriser la valeur du patrimoine culturel de Dong Son dans le temps d’avenir.

En plus du travail de recherche et de fouilles archéologiques, dans un avenir proche, sur la base de la coordination avec d’autres organismes dans le pays et à l’étranger, le musée continue à renforcer l’enquête et l’exploration de l’ensemble du système de sites et de reliques de la culture de Dong Son, pour qu’il peut établir plus clair les relations, les échanges et les influences de la culture de Dong Son envers la région centrale- Hauts Plateaux et la région du Sud.

Élargissant la coopération avec les pays dans la région, notamment avec le Laos et le Cambodge, il y avait récemment beaucoup de découvertes intéressants sur la culture de Dong Son. Pour la Malaisie et l’Indonésie, le musée a coopéré au premier pas avec ces pays. Ce sont deux pays qui ont découverts les plus tambours de bronze de Dong Son, actuellement, elles conservent la tradition d’utilisation des tambours de bronze (le tambour de Moko, tambour de Pejeng).

En même temps, le musée continue à collecter et paracherver les collections d’oeuvres reflétant les caractéristiques, la diversité et l’unité de la culture de Dong Son, il affirme clairement la position de la culture de Dong Son dans le processus de l’histoire national, avec des échanges et des régions influencées.

En parrallèle avec les exigences en dessus, le musée réalise le perfectionnement de dossiers scientifiques pour les collections, la documentation et la numérisation des oeuvres pour qu’il devient vraiment une banque de données du patrimoine culturel de la nation dont il y a la culture de Dong Son.

Le musée continue à améliorer le processus de conservation des oeuvres, dont la conservation d’oeuvres de bronze de Dong Son, contribuant à préserver et valoriser à long terme le patrimoine culturel de Dong Son.

Dr. Nguyen Van Doan (Directeur adjoint du Musée National d’Histoire du Vietnam)

Nguyen Thuy (traduction)

Musée National d'Histoire du Vietnam

Shares:

Others

Matériaux de décoration architecturaux à l’époque des Ly-Tran aux 11e-14e siècles. (Ière partie)

Matériaux de décoration architecturaux à l’époque des Ly-Tran aux 11e-14e siècles. (Ière partie)

  • 15/08/2014 14:19
  • 2103

À partir de la fin du 19e siècle au début du 20e siècle, plusieurs activités de collectage et d’exploration se déroulent à la zone de l’ancienne citadelle de Thang Long. De nombreuse d’objets en céramique émaillée et des objets en terre cuite sont rassemblés et envoyés au Musée Louis Finot (le Musée National d’Histoire du Vietnam actuel). Sur plusieurs objets, indiquent également des lieux de découverte comme Quan Ngua, Ngoc Ha, Van Phuc, Huu Tiep, Kim Ma, Cong Vi, Lieu Giai, etc, marquant les caractéristiques de l’époque des Ly et des Tran. Plusieurs objets sont inscrits des trésors nationaux par le Musée National d’Histoire du Vietnam, et actuellement présentés dans le système de l’expostion permanent du musée.