lundi, 27/05/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

07/10/2022 12:22 786
Rating: 0/5 (0 votes)

Des petites "balles" ont été retrouvées dans plusieurs sites de la Méditerranée, comme sur l'île de Santorin. Photo d'illustration.

Depuis des années, des centaines de petites sphères retrouvées sur des sites antiques font l'objet de diverses hypothèses. Il s'agirait de pièces d'un jeu de société antique, peut-être l'un des tout premiers de l'Histoire.

À quoi servent ces sphères en pierre trouvées sur divers sites antiques de la mer Égée et de la Méditerranée ? Jusqu'à présent, les archéologues ne parvenaient pas à expliquer leur fonction. Une étude, publiée en octobre 2022 dans le Journal of Archaeological Science, suggère qu'il s'agirait de pièces d'un des plus anciens jeux de société au monde. Près de 746 pièces auraient été retrouvées sur des sites à Santorin, en Crète, à Chypre et dans d'autres îles grecques. Pendant des années, les scientifiques ont émis diverses hypothèses : s'agissait-il de balles à lancer, d'un système de comptage et d'enregistrement ou encore de pions ? rapporte l'Université britannique de Bristol sur son site web le 30 septembre.

Deux tailles de sphères, et des coupes dans des dalles au sol

Pour répondre à la question, Christianne Fernée et Konstantinos Trimmis, chercheurs au département d'anthropologie et d'archéologie de cette université, ont examiné les caractéristiques communes des pierres datant de 4 500 à 3 600 ans avant J.-C. environ retrouvées dans la ville préhistorique d'Akrotiri sur l'île grecque de Santorin. Les scientifiques ont pu observer que ces objets, plus petits que des balles de golf, pouvaient se classer en deux tailles. Les sphères auraient été collectées ou fabriquées pour correspondre à deux groupes principaux, l'un de pierres plus petites et l'autre de pierres plus grandes.

Ils ont aussi constaté que dans cette ville, on trouvait des dalles de pierre avec des marques de coupe peu profondes, où les sphères pouvaient s'emboîter. Pour Christianne Fernée, citée sur le site de l'université, l'étude "conforte l'hypothèse qu'elles ont été utilisées comme pions pour un jeu de société, les sphères ayant très probablement été collectées pour correspondre à ces groupes (...)". Il faudrait désormais étudier les dalles et les marques de coupe pour essayer d'associer les sphères et les dalles. L'intelligence artificielle pourrait aussi aider à déterminer quelles étaient les règles du jeu.

https://www.geo.fr/

Shares: