jeudi, 22/02/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

26/07/2022 09:12 756
Rating: 0/5 (0 votes)
Un nouveau rapport détaille des découvertes archéologiques faites dans les plaques de glace reculées de la Norvège ces dernières années. Il avertit également que les découvertes futures risquent d'être compromises en raison du changement climatique.


Une ancienne hampe de flèche découverte dans une plaque de glace norvégienne. Photo: Åge Hojem, Musée de l'Université NTNU

 Une flèche vieille de 6 100 ans, une sandale en cuir vieille de 3 000 ans et un cadavre d'oiseau parfaitement conservé datant de 2000 avant notre ère font partie des centaines d'objets découverts dans les montagnes et les fjords glacés du nord de la Norvège. 

Des découvertes surprenantes chaque année

Tous ces objets sont détaillés dans un nouveau rapport publié par le NTNU University Museum, qui étudie le paysage archéologique glaciaire du pays. Ces sites, selon le rapport, offrent des conditions particulièrement stables pour la préservation de la matière organique.

"Des objets et des restes d'animaux et d'activités humaines, dont nous ignorions même l'existence, ont été découverts. Ils comprennent tout, du matériel de cheval et des vêtements aux flèches avec des pointes en coquillages, des tiges en bois et des plumes", rapporte Birgitte Skar, archéologue et professeur NTNU qui a co-écrit le rapport, "Pas une année ne passe sans des découvertes surprenantes qui repoussent les limites de notre compréhension."

Cependant, malgré la récente vague de découvertes, les perspectives de recherches des archéologues semblent sombres alors qu'ils luttent contre le changement climatique et font face aux défis de financement dans la course pour sauver l'histoire ancienne. 

Une enquête récente citée dans le rapport montre que 363 Km² de plaques de neige et de glaciers norvégiens ont fondu depuis 2006. De plus, des images satellites prises en 2020 montrent que 10 sites concernant de précédentes découvertes ont déjà fondu jusqu'à 40 pour cent.

"Ces chiffres suggèrent une menace importante pour la préservation des découvertes de la glace, sans parler de la glace en tant qu'archive climatique", ajoute Skar. Elle est allée plaider pour plus de ressources gouvernementales dans la course contre la fonte, "Le moment est venu d'établir un programme national de surveillance utilisant la télédétection et de sécuriser systématiquement les découvertes archéologiques et les vestiges biologiques des plaques de glace".

 Triste ironie: l'une des menaces les plus importantes posées par le changement climatique est la perte de la capacité d'étudier les climats du passé de la Norvège.

Certaines des découvertes, telles que des os de rennes vieux de 4 200 ans, montrent comment les espèces se sont historiquement adaptées aux changements climatiques dans la région, des informations qui peuvent aider les humains à aller de l'avant. 

"Nous avions l'habitude de penser que la glace était désolée et sans vie et donc pas très importante", dit Jørgen Rosvold, biologiste et directeur de recherche adjoint à l'Institut norvégien de recherche sur la nature qui a contribué au rapport, "Cela change maintenant, mais c'est urgent. De grandes quantités de matériaux uniques fondent et disparaissent à jamais. Les découvertes peuvent fournir des informations importantes sur l'histoire des hommes et de la nature."

http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/

Shares: