dimanche, 02/10/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

12/04/2022 10:48 271
Rating: 0/5 (0 votes)
Le Falklands Maritime Heritage Trust a fait savoir mercredi 9 mars 2022 que l'expédition Endurance22, dont il est l'organisateur, était parvenue à son but : elle a localisé l'épave de l'Endurance, le navire de Sir Ernest Shackleton, qui n'avait pas été vu depuis qu'il avait été écrasé par la glace et avait coulé dans la mer de Weddell en 1915.


Les toutes premières images de l'Endurance, épave de légende enfin retrouvée dans l'une des pires mers du monde, en Antarctique. FALKLANDS MARITIME HERITAGE TRUST

"Nous sommes très émus d'avoir localisé et capturé des images de l'Endurance", a fait savoir mercredi 9 mars 2022, dans un communiqué, Mensun Bound, le directeur de l'expédition Endurance22 à laquelle nous consacrions un article il y a quelques jours. Après deux semaines de recherches à peine dans le périmètre du site du naufrage, l'épave de l'Endurance, le navire de l'explorateur britannique Ernest Shackleton brisé par les glaces en 1915 au large de l'Antarctique, a été découverte dans la mer de Wedell. Cette dernière était considérée comme "l'épave la plus inaccessible au monde" par les experts, compte tenu de son emplacement géographique complexe.

"C'est de loin la plus belle épave de bois que j'ai jamais vue"

"C'est de loin la plus belle épave de bois que j'ai jamais vue. Elle se tient droite, très fière sur le fond marin, intacte, dans un fantastique état de préservation", s'est ému Mensun Bound. "On peut même lire son nom, Endurance, inscrit en arc de cercle sur la poupe", s'est-il réjoui. Cent ans après la mort de Shackleton, le bateau a été retrouvé à une profondeur de 3.008 mètres cette partie de l'océan austral, à environ six kilomètres au sud de la position initialement enregistrée par le capitaine Worsley au moment du naufrage.

L'expédition de recherche, comptant une centaine de personnes, avait quitté le Cap le 5 février 2022 à bord d'un brise-glace sud-africain, le S.A. Agulhas II, en espérant retrouver l'épave avant la fin de l'été austral. Cette dernière, qui est protégée en tant que site et monument historique en vertu du Traité sur l'Antarctique, ne sera donc perturbée de quelque manière que ce soit pendant les opérations de recherche et de tournage, ni même plus tard. 

"Nos objectifs pour Endurance22 étaient de localiser, étudier et filmer l'épave, mais aussi de mener d'importantes recherches scientifiques et d'organiser un programme de sensibilisation exceptionnel", a rappelé Donald Lamont, le président du Falklands Maritime Heritage Trust, organisateur de l'expédition. "Nous sommes entrés dans l'histoire polaire avec la découverte de l'Endurance et avons mené à bien la recherche d'une épave la plus difficile au monde. En outre, nous avons entrepris d'importantes recherches scientifiques dans une partie du monde qui a un impact direct sur le climat et l'environnement global", a de son côté affirmé le chef de l'expédition, le Dr. John Shears. Au cours des prochains jours, le S.A. Agulhas II doit entamer son trajet retour et regagner le Cap.

Une expédition de légende

Fin 1914, l'Endurance avait quitté l'île britannique de Géorgie du Sud, dans l'Atlantique Sud, pour emmener l'expédition Imperial Trans-Antarctic, dirigée par l'explorateur britannique Ernest Shackleton. Son objectif était de réaliser la première traversée à pied du continent antarctique, de la mer de Weddell jusqu'à la mer de Roos, via le pôle Sud. Mais en janvier 1915, le navire se retrouve pris par les glaces de la mer de Weddell, près de la barrière de glace de Larsen. Emprisonné durant des mois, le trois-mâts de 44 mètres est lentement brisé par la glace et coule en novembre 1915.

Las de vivre dans des campements de fortune sur les banquises dérivant vers le nord, le groupe finit par tenter le tout pour le tout et se rend non sans difficulté sur l'île des Éléphants, un "caillou" montagneux des plus inhospitaliers. Shackleton et cinq autres personnes entreprennent alors un extraordinaire périple de 1.300 km à bord d'un simple canot de sauvetage pour atteindre la station baleinière de Géorgie du Sud, où ils espèrent trouver du secours. A l'issue de cette traversée miraculeuse, ses 28 hommes seront sauvés, faisant de Shackelton un héros national.

https://www.sciencesetavenir.fr/

Shares: