vendredi, 19/08/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

15/02/2022 15:21 324
Rating: 0/5 (0 votes)
Des archéologues du sud de l'Italie ont annoncé avoir déterré deux casques, des fragments d'armes et d'armures, des morceaux de poterie et les restes d'un possible temple d'Athéna lors d'une fouille archéologique de l'ancienne ville grecque de Velia.


Une vue aérienne du site de fouilles de l'acropole de Velia, une ancienne colonie grecque dans le sud de l'Italie actuelle qui a été fondée peu après la bataille d'Alalia.  Courtesy of the Parco Archeologico di Paestum & Velia

Les chercheurs, qui travaillent sur le site depuis juillet dernier, pensent que ces artéfacts sont liés à une bataille maritime majeure qui a changé l'équilibre des forces en Méditerranée il y a près de 2 500 ans.

Les Grecs de l'Antiquité ont peut-être laissé les objets derrière eux après la bataille d'Alalia. 

Entre 541 et 535 avant notre ère, une flotte de navires phocéens, qui avaient établi une colonie, Alalia, sur la Corse, a mis les voiles sur la mer Tyrrhénienne voisine pour repousser les attaques des forces étrusques et carthaginoises voisines.

Bien que les Grecs soient sortis victorieux, la coûteuse bataille navale a finalement incité les colons phocéens à quitter Alalia et à établir une colonie plus proche des autres colonies grecques le long de la côte sud de l'Italie. Les colons de Phocée ont navigué vers le continent et ont acheté une parcelle de terrain qui allait devenir Velia.

 

Les casques chalcidiens comme celui-ci étaient souvent portés par les anciens guerriers grecs. Courtesy of the Parco Archeologico di Paestum & Velia.

 

Les archéologues ont mis au jour deux casques dont un, illustré ici, qui semble avoir été créé dans le style étrusque "Negua". Les experts suggèrent que des soldats grecs auraient volé cette pièce d'armure aux forces étrusques lors de la bataille d'Alalia. Courtesy of the Parco Archeologico di Paestum & Velia

Les études initiales des casques ont révélé que l'un a été conçu dans le style grec chalcidien, tandis que l'autre ressemble aux coiffes negua généralement portées par les guerriers étrusques. 

Les archéologues suggèrent que des soldats grecs auraient volé ces casques aux troupes étrusques conquises lors de la bataille d'Alalia.

Dans une autre découverte majeure, les chercheurs ont également mis au jour plusieurs murs de briques datant de la fondation de Velia en 540 avant notre ère. Il a peut-être autrefois formé un temple dédié à la mythique déesse grecque de la guerre et de la sagesse, Athéna.

Mesurant environ 1.8m de long sur 70cm de large, les murs ont probablement été construits dans les années qui ont suivi la bataille d'Alalia, a déclaré Massimo Osanna, directeur du parc archéologique et responsable des musées d'État italiens.

Les archéologues pensent que les Phocéens auraient offert l'armure de l'ennemi en hommage à la déesse. "Il est donc possible que les Phocéens fuyant Alalia aient élevé le temple immédiatement après leur arrivée, comme c'était leur coutume, après avoir acheté aux locaux les terres nécessaires pour s'installer et reprendre le commerce florissant pour lequel ils étaient connus", rapporte Osanna, "Et aux reliques offertes à leur déesse pour se concilier sa bienveillance, ils ont ajouté les armes arrachées aux ennemis dans cette bataille épique en mer." 

Près de la structure, l'équipe a trouvé des fragments de poterie portant l'inscription grecque signifiant "sacré", plusieurs pièces d'armes en bronze et en métal et des morceaux de ce qui semble être un grand bouclier décoré. 

Les chercheurs prévoient de nettoyer et d'analyser les artéfacts dans un laboratoire pour une étude plus approfondie notamment sur les casques. Il espère trouver des inscriptions à l'intérieur, quelque chose de commun dans les armures anciennes, qui pourraient aider à retracer l'histoire de l'armure, ainsi que l'identité des guerriers qui les portaient.

http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/

Shares: