jeudi, 29/09/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

11/12/2009 09:08 2016
Rating: 0/5 (0 votes)
Redaction: Les tombeaux de Thanh Den est fouillés une fois le 20 octobre 2009. Plusieurs de l’objets trouve dans ce tombeau, mais le plus souci ce sont de dégâts des objets en bois: le cercueil en forme de barque, le sarcophage en bois et environ 20 meubles en bois de peinture portant de grande valeur `histoire et culturelle’. Le Musée de Hai Phong a conservé un premier pas, mais il y a plusieurs problèmes soulevés dans la tâche de conservation lors des séances de réunion précèdent ne sont pas encore résolues.

1. Des objets en bois peints sont parus au Vietnam il y a environ 2400 ans, à travers les reliques de tombeau à Viet Khe (Hai Phong). 1Cette découverte prouve que Le Viet Nam a été l`un des lieux de l’artisanat de peinture. Les objets des reliques en bois peint dans la tombe Viet Khe sont toujours exploités comme un exemple convaincant de premier plan, même les traces historiques ne restent encore que si peu. Après le tombeau de Viet Khe, beaucoup de tombeaux en barque comme le tombeau de Duong Du, (Hai Phong), Chau Can, Cham Long, Xuan la…(Ha Tay d`avant), Chau Son (Ha Nam) et de plusieurs d’autres ,on en a trouvés des objets en bois peints très jolis, ceux ci reflétant une réussite très brillante dans l’art des artisanats en peinture du Vietnam, et aussi l`habileté des artisans à l’époque (depuis 2000 ans.). L’art des ces objets nous a réserve non seulement une grande surprise, le monde les a admiré aussi. Aujourd’hui, ils restent seulement quelques objets, de peintes au tombeau de Dương Du et au Vet Khe, mais ces objets étaient laissés dans un état très fragile. Il semble que la plupart des objets n’ont plus de valeurs à cause de la mauvaise conservation. Depuis une dizaine d`année, les investissements, et les aides sont rétréci, plus de moyen de maintenance ; Les objets sont abîmés, ils sont sec comme l`écorce sèche, on a tous perdu les travaux de recherche, et les objets n’auront plus de valeurs pour faire exposition. Les journaux ont fait des critiques sur cet endommagement; Mais Face aux problèmes de moyen , les choses sont passé, on ne peut pas retourner vers le passé.

2. Récemment, Les experts de la peinture au Japon, la Corée du Sud avec de nombreux projets régionaux ont été particulièrement intéressés sur les sujets de peintures. Viet Nam est un pays spécialement intéressés aux experts. Alors, Ils sont venus et pour étudier les trouvailles des anciens objets peints,ainsi que le métier traditionnel de la peinture du Viet Nam, Les travaux de peinture et les peints moderne… Ils nous ont aidé avec beaucoup de volonté à développer une technique traditionnelle, qualifiées artisanales pleine de force de notre pays. Mais, Ils sont ennuyés, désespérés parce qu` il ne reste plus assez de quoi à l’étudier pour eux. C’est dommage, si dès au début, nous déployons une solution de conservation plus efficace, l’investissement de moyen dans la technologie et donner plus de effort dans la technique de conservation des vestiges appartenant à une catégorie extrêmement fragile et sensible. Malgré, Le monde a toujours classé la peintures de Chine, du Vietnam , de la Corée, et le Japon parmi des valeurs exemplaires et typiques. L`an dernier, un Musée de la Corée du Sud a choisi les outils de peinture découverts dans les tombes antiques de Duong Du (Hai Phong) qui ont l`âge de plus de 2000 ans pour exposer dans son musée. C’est comme une déclaration de reconnaissance. Hai Phong en particulier et Au Viet nam en général, est parmi des premiers pays inventés des objets peints. C`est un grand honneur, une grand fierté que les objets de Duong Du soient représentés et préservés avec succès pendant 40ans.

Plateau peint (Tombeau de Thanh Den)

3. Il y a 20 reliques dans le tombeau de Thanh Den, et un grand nombre des squelettes étranges typique VN et très attractifs. Qu’il nous fallait établir des politiques et des procédures pour l`optimisation une conservation parfaite de ces objets. Le musée de Hai Phong a trempé les plateaux en bois, les statues en bois, des assiettes… dans l`eau et l’eau doit changé chaque jour. On a construit également des bassins de l`eau pour tremper les cercueils en bois et des sarcophage ; c’est une véritable méthode opportune. Cependant, il fallait renforcer encore de l`investissement et de l`effort pour conserver l`inhérente à l`état des objets trempés dans l`alun depuis plus de 2000 ans. Puis, fallait-il encore demander les conseils des experts, de faire de recommandations, mettre en place un processus, ou créer une solution appropriés et l`environnement doit adaptées à chaque condition dans le processus de durcissement des meubles. Etc… On peut dire que ce sujet est une domaine de sciences, c`est pourquoi, l’investissement doit être nécessaire et suffisant sinon on sera retombé dans la situation soit disant “ Đánh rắn giữa khúc”, « Perdu de l’argent, et l’objets ne seront pas conservés ».

 

Assiettes en bois peintes (Tombeau de Thanh Den)

4. En regardant les objets du tombeau de Thanh Den, Nous sommes extrêmement ému et stupéfie : C`est émotionnel sur le travail si difficile des archéologues de Hai Phong et ses efforts de fouille de ce tombeau ; Stupéfié sur les résultats et les informations relativement complet trouvés si précieux.. Dès le premier vu, Nous sommes déjà très touchés aux riches reliques et de nombreuses antiquités rares étranges. Nous sommes Touché à un complexe d`objets peints de Thuy Nguyen,et peut être, c`est un documentation prouvable d`un lieu de la production des objets de la peinture très tôt au Vietnam… Touché sur les objets funérailles typiquement desViets et les façons de l`enterrement très complexes, différents avec les sarcophages en forme de niche dans le cercueil de barque au Vietnam… Ces émotions nous poussent à écrire toutes ces phrases. Dans l’enthousiasme Nous faisons l’appel aux gestionnaires, aux bienfaiteurs, de bien vouloir faire un geste, des efforts, pour sauver ces trouvailles de collection culturelles si précieuses.

Pham Quoc Quan- Nguyen Đinh Chien

Musée National d'Histoire du Vietnam

Shares: