mardi, 04/10/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

11/12/2009 09:04 2023
Rating: 0/5 (0 votes)
C`est la découverte d`un tombeau ancien de Thanh Dien, village de Lien Khe, district de Thuy Nguyen, le 20 octobre 2009.
C`est la découverte d`un tombeau ancien de Thanh Dien, village de Lien Khe, district de Thuy Nguyen, le 20 octobre 2009.

Nous ne nous permettons pas présenter cet article comme une description caractérisée d’un « rapport scientifique » , car nous risquons avoir de désaccords avec les collègues du Musée de Hai Phong, autant ce sont eux qui nous ont fournie des informations bien détaillées du tombeau.

Nous sommes oblige de ne pas trop approfondir ce sujet, car le “droit d`auteur” n’est pas encore annoncée ni par l`auteur, ni par le conseil d`administration.

Malgré notre bonne relation avec le Musée HaiPhong, nous pensons que cela n’est pas suffisant pour nous permettre de publier ces informations sous la forme d’un rapport.

Mais, Face a une découverte importante, attirante, et avec une passion professionnelle, nous ne pouvons pas faire passer quelques commentaires sur ce que nous avons été témoigné : d`une extrême importante découverte de ce tombeau spécial.

1. Le Sarcophage en bois sous forme de niche, à l`intérieur du cercueil de barque a découvert rarement au Viet Nam.

Thanh Den n’est pas un lieu spécifique pour en chercher ce type de cercueil. Dans le passé, On en a trouvé aussi dans les missions d’archéologique à Ngoc Lac (Thanh Hoa), à Tu Loc, Cuc Bo (Hai Dương).

Par exemple, Il y a 40 ans, À Hai Phong, une découverte importante et extraordinaire c’était le tombeau de Đương Du, à Thuy Nguyên. La construction du sarcophage de tombeau était en brique sous la forme de linteau, et on a le placé dans ce cercueil « barque » plusieurs jolies d’objets en bois peints, ceux-ci on pourrait déduire que la personne dans ce tombeau avait été un artisan.

Les briques de la forme de linteau ont été trouvé aussi à Thien Khanh (Hai Duong). C’est pourquoi, la découverte du tombeau à Thanh Den (Haiphong) a été jugée très importante, et aussi une découverte rare au Viet Nam.

2. L`Âge de Tombeau Thanh Den avait à peu près 2000 ans, c’est pourquoi ce tombeau pourrait classer parmi des tombeaux complexes de cette époque.

La forme spéciale du tombeau : la construction ainsi que les objets funérailles étaient différentes par rapport aux autres, cela nous permettre à ajouter la perception de l`inhumation au Vietnam en général et à accroître les ressources publique en particulier pendant cette période. (L’ère JC)

* 1er observation : c’est la structure du tombeau : On a utilisé des fragments en bois de grande épaisseurs et de grande largeurs pour faire le sarcophage.

Le sol du tombeau aplatit et renforcés avec de l`argile blanche, ces matières sont dur comme le béton et c’est une matière nouvelles qui ne ressemble pas a celle de notre époque.

La façon de l’enterrement montre une tendance économique, moins coûteux, car on n`utilise pas de grande tranches du bois pour daller le planchéiage, mais le tombeau placé sur la colline en zone latérite.

Tandis que, les sarcophages dans le tombeau de Tu Loc, Cuc Bo, Ngoc Lac utilise les grandes dalles en bois, tout comme la fondation, et les tombeaux sont enterrés dans les marécages.

Le cercueil et le tombeau THANH DEN

* l’enterrement sur la colline est aussi un type spécial de ces tombeaux.

Peut être, il s`agit- d’un changement d’une conception, une habitude ou une traditions funérailles existantes?

Ou alors, c’est lié à l’influence des croyances religieuses ou des phénomènes de géomancie ?

La façade du tombeau tournée vers les montagnes, et l’autre côté tourné vers la rivière Đa Bac, environ d’une distance de 60, 70 mètre du tombeau.

L’enterrement situé sur la colline a pour but d’éviter le terrain de marécages, changer l’endroit de l`inhumation traditionnelle, mais pourquoi, apporte-t- on encore de la boue pour combler la fosse. ?

Peut être, c’est pour pratiquer une tradition de ne pas séparer immédiatement la mort et la vie d’une personne, lorsque elle était trop attaché avec la vie écologique dans les zones humides, pour que tôt à tôt sa volonté soit minimisé les domaines écologique dans la vie au-delà ?

Peut- être, Mettre de la boue du marécage sur la colline pour une raison technique, le remplissage de la boue dans la tombe pour garder l’humidité afin d’éviter moisissure du bois du tombeau.

Les tombes sont toujours un problème sacré dans la vie spirituelle de l`Orient en général et au Viet nam en particulier.

* Le cercueil sous forme de barque, composé en deux demi- tronc d’ arbre creux .Les deux demi tronc d’arbres avaient couvert puis attacher par des ficelles en racine d’arbre tressées , les nœuds des ficelles étaient fixés par « con nin » en bois,et les « con-nin « étaient sculptés en statues sous forme de corps humain.

Lors de l’exploitation de Thanh Den, on a trouvé 4 statues avec une fabrication rudimentaire, taillée avec quelque coup de haches, mais net et très fine.

Ces statues ressemblent comme ceux de cercueil à Tay Nguyen. Mais le but principal c’était pour la fonction de “con nín”.

Les statues dans ce tombeau nous ont évoqué les mœurs de surveillance des tombeaux dans la crypte de certains groupes ethniques de Tay Nguyen.

Tous ces découvertes nous permettent de faire reprocher à la recherche de la liaison entre l`art de la croyance de Đong Sơn Postérieur et ceux de « Ê Đê, Ba Na, Ko Tu »…. Ce problème ont été évoqués et intéressés par plusieurs érudits dans le pays et aussi à l`étranger.

Le cercueil de Thanh Den

* Dans le tombeau, il y a 30 aréquiers et les feuilles de bétel (les bétels étaient secs, collés sur le bois) tout ceux-ci sont posés sur les plateaux en bois à trois pied.

Encore une fois de plus, on peut en déduire que « teinter noir les dents » et la coutume de manger du bétel au vietnamien a eu lieu de depuis 2000 ans. *En plus , la présence des aréquiers et les feuilles de bétel dans ce tombeau a été confirmée que les bétels et les aréquiers doivent être pressés dans les cérémonies à l’époque et que cette coutume sont encore pratiquée jusqu’ aujourd’hui .

* Des objets que l’on trouve dans le tombeau sont de la poterie, des meubles peints en bois de style, Les matières et le style était typiquement vietnamien.

Les poterie dans le tombeau THANH DEN

Sans doute, ces objets seront des preuves très précieux pour faire la comparaison entre celui de Thanh den et les autres. Afin de clarifier une relation de communication multilatérale. En raison de préserver l`identité du propriétaire de ce tombe, .Ce document ne pourrait pas communiquer en d’avantage.

* Thanh Den est un site lié très étroitement à l`archéologie de l`époque de bronze au Vietnam, pour cela, le Thanh Den est souvent associé aux centres principaux du contemporain. La découverte du tombeau nous a poussé en avantage sur l’exploitation archéologique important de Thanh Den en général et le village de Lien Khe, district de Thuy Nguyen, ville de Hai Phong en particulier.

* Certainement, il y en a encore plusieurs d`informations intéressants autour de la tombe de Thanh Den, mais il faudrait attendre le rapport de fouilles.

Nous souhaitons d’écouter tous les commentaires, les suggestions de tous les archéologues; les sociétés de recherches. Ainsi que tous ceux qui s`intéressent au travaux archéologiques.

Phạm Quoc Quan- Nguyen Đinh Chien

Musée National d'Histoire du Vietnam

Shares:

Others

Découverte de l'ancien tombeau de Duc Tu II

  • 31/03/2009 11:00
  • 1960

Vers le milieu de Février 2009, pendant la construction de l’ensemble hygiénique du collège Duc Tu (commune de Duc Tu, huyen de Dong Anh, Hanoi), les ouvriers maçons ont découvert des lignées de briques, arrangées en voûte. Sur un côté de ces briques, on trouve des décorations “spéciales”. Trouvant que ce sont des signes “singuliers”, pouvant être des signes d’un vestige antique, la Direction du Projet de construction du collège a rapporté la nouvelle de la découverte aux autorités locales pour alerter les services responsables.