samedi, 15/06/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/08/2008 09:29 2543
Rating: 0/5 (0 votes)
Le site Nghia Lap est situé au hameau Nghia Lap, commune de Nghia Hung, huyen de Vinh Tuong, province de Vinh Phuc. Le site a subi une première fouille à la fin de 1967. Après une étude générale du site et des vestiges, les auteurs ont rangé Nghia Lap dans la culture Phung Nguyen, datant du début de l’âge de bronze.

40 ans après, en 12/2006, le site Nghia Lap est l’objet d’une deuxième fouille, dans le programme de coopération de recherche entre le Musée d’Histoire du Vietnam et le Musée d’Archéologie et de Culture de Tu Xuyen et le Musée d’Archéologie et de Culture de Thiem Tay (Chine). Cette fouille a eu de nouvelles découvertes, avec des informations importantes.

Résultats de la fouille

Les fossés de fouille et les couches terrestres


Après l’inspection du relief et des couches terrestres par la pelle Lac Duong, nous décidons d’ouvrir des fosses au quartier Xom Chua au nord-ouest du hameau actuel. Neuf fossés de fouille ont été ouverts avec une superficie totale de 200m2, dont huit sont dans le jardin de la pagode et un dans le champ de maîs.

La physionomie des couches terrestres des fossés de fouille dans le jardin de la pagode est assez uniforme mais diffère notablement de celle dans le champ de maîs. A cause de cette différence entre les couches terrestres et aussi entre les vestiges, nous désignons le quartier Xom Chua par le nom quartier A et le quartier du champ de maîs par le nom quartier B.

La description des couches terrestres du quartier A a les grands traits suivants:

- Tout en haut est la couche de terre arable, brun clair, d’environ 20 – 40cm d’épaisseur, atteignant par endroit 70 – 80cm, contenant de nombreux débris de céramique, de faience, de verre moderne et certains objets de Phung Nguyen (hache de pierre, débris de céramique). Ce phénomène est dû aux travaux des champs de la population qui ont fait monter les objets de la couche culturelle à la couche supérieure.

- Sous la couche arable est une couche fortement latéritisée avec beaucoup de fer en précipitation. Cette couche est de 10cm d’épaisseur, non uniformément répandue. On ne trouve pas d’objets dans cette couche.

- En dessous est la couche culturelle. Cette couche a une épaisseur d’environ 60 - 70cm, atteignant 1m par endroit. La couche culturelle peut être divisée en deux couches:

+ La couche supérieure (correspondant à la 5e couche de fouille) a la couleur grise noire, de structure meuble, d’une épaisseur d’environ 30 – 50cm, atteignant par endroit 80cm. Les vestiges et les objets antiques sont concentrés principalement dans cette couche.

+ La couche inférieure (correspondant à la 6e couche) est de l’argile jaune, assez dure, d’environ 20 – 40cm d’épaisseur. On ne trouve dans cette couche que quelques débris de céramique.

- La terre de base est de la latérite rouge mélangée à des caillous “en tête de mouche”, à surface rugueuse.

La description des couches terrestres du quartier B a les grands traits suivants:

- Tout en haut est la couche arable brune, d’épaisseur 15 – 20cm, contenant des briques et des tuiles modernes.

- Après la couche arable est la couche culturelle, d’épaisseur 60 – 80cm, de couleur jaune brune et de structure solide, et non meuble et noire comme au quartier A. Les vestiges s’y trouvant sont des objets de pierre et des céramiques, les céramiques étant en général des gros morceaux et de couleur plus vive que les céramiques trouvées au quartier A. Par contre, les décorations ne sont pas aussi riches.

- La terre de base est de la terre “en tête de mouche”, dure, à surface non unie.

Le site

Tombeau: Le tombeau est trouvé dans le fossé T4, à une profondeur de 60cm, près de la paroi du nord. La tombe est de forme rectangulaire, de 210cm de long, 80cm de large, 40 – 45cm de profondeur. La tombe est d’orientation est-ouest, avec une déviation de 400 vers le sud. Le squelette est assez intact, montrant que le mort a été mis sur le dos, la tête vers l’est, la face légèrement tournée à droite (peut-être sous la pression de la terre). L’examen sommaire montre qu’il s’agit d’un individu adulte. La longueur actuelle du squelette est de 150cm, ce qui prouve que de son vivant, l’individu peur avoir une hauteur de 155 – 157cm. Pourtant, les parties pouvant aider à la détermination de l’âge, du sexe, de la race (crâne, arcade de sourcils, dents, bassin) ont presque disparu.

L’objet enterré avec le mort consiste en un bol à pied cylindrique, placé à une distance de 20cm de la tête du mort. Le bol est en céramique grossière mélangée à beaucoup de sable, couleur rouge claire, le corps et le pied du bol sont décorés de dessins en relief assez beaux. Le bol est d’environ 30cm de diamètre, 23cm de haut.


En comparant la profondeur de découverte du tombeau avec la couche terrestre du fossé de fouille, nous concluons qu’il s’agit d’un tombeau d’âge assez ancien, correspondant à la couche culturelle inférieure du site.

Fossé de terre noire: A travers 6 fossés de fouille, nous avons trouvé en tout 16 fossés de terre noire. La profondeur de découverte de ces fossés est de 30 – 50cm, appartenant à la couche culturelle supérieure. Ces fossés sont de forme et dimensions différentes, les uns ronds, les autres rectangulaires, d’autres carrés, il y en a qui ont une bouche ronde mais un fond carré. Les fossés ronds ont un diamètre d’environ 50 – 100cm, les fossés carrés sont de côté d’environ 80 – 100cm, les fossés rectangulaires sont en général 100 – 140cm de long, 80 – 100cm de large, 50 – 100cm de profondeur. Certains fossés ont au fond un petit trou presque rond, de 20 – 30cm de diamètre, 30 – 40cm de profondeur. Presque tous les fossés sont d’orientation nord-ouest – sud-est.

L’ordre des couches terrestres dans les fossés n’est pas le même. Dans certains fossés, la terre de la partie supérieure a en général une couleur grise noire ou brune noire, pleine de débris de céramique, de cendres et de terre cuite, d’épaisseur 20 – 40cm. Après l’enlèvement de cette couche, vient une couche d’argile grise jaune d’environ 20cm d’épaisseur. Sous cette couche d’argile est une couche de cendres de 10cm d’épaisseur. Sous la couche de cendres vient encore une couche d’argile jaune d’environ 15 -20cm d’épaisseur avant d’arriver à la terre de base. Pourtant, certains autres fossés n’ont que la couche de terre noire mélangée à des débris de céramique et de terre brûlée en haut et une couche d’argile jaune en bas. Certains fossés n’ont que de la terre grise et aucun objet antique.

Vestiges

Objets de pierre: Le total des objets de pierre recueillis dans la couche culturelle et les fossés de terre noire est de plus de 100 échantillons, assez riches en genre comme : haches, pierres à aiguiser, pierres à battre les écorces, pointes de flèche, morceaux de bracelet, poinçons à cheveux…, parmi lesquels des objets comme les pierres à battre les écorces (à manche), les pointes de flèche, les morceaux de bracelet polygonal, les poinçons à cheveux, sont considérés comme de nouvelles découvertes dans la culture de Phung Nguyen.


Objets de céramique : Le total des céramiques recueillis est d’environ vingt mille pièces parmi lesquels on trouve des pièces entières ou qui peuvent être restaurées pour donner la forme initiale.

Les restes trouvés permettent de conclure que les céramiques de Nghia Lap sont assez riches en genres : marmites, vases, bouteilles, jarres, bols, assiettes polygonales, navettes pour les fibres, fourches de céramique, billes de céramiques, statues d’animaux. Au point de vue de décoration, à côté des décorations en cordes, on peut dire qu’à Nghia Lap, on trouve toutes les décorations typiques de la culture de Phung Nguyen, depuis des décorations à rayures symétriques complexes jusqu’à des décorations à rayures simples, depuis des bandes de rayures combinées à des empreintes de pointes menues jusqu’à des lignes de rayures coordonnées à des pointes grossières non soignées. En outre, les gens de Nghia Lap décorent encore leurs céramiques en les peignant avec de la terre jaune ou de la poudre de plomb.

Il est à noter que cette fois-ci, nous avons trouvé des statues d’animaux. La statue est en terre cuite couleur rose claire, de forme ronde, modélisant la tête d’un chien regardant le ciel avec des yeux, un nez et des oreilles. La partie basse du chien est ornée de deux bandes, chaque bande est formée de trois lignes. Il paraît que ce n’est pas une statue indépendante mais une partie d’un objet quelconque.

Remarque

A travers l’ensemble du site et des vestiges, on peut conclure que Nghia Lap est un site de résidence, un village d’une population vivant d’agriculture et d’élevage. En outre, la population antique de Nghia Lap pratique des artisanats comme la fabrication des céramiques, le tissage, la fabrication des tissus en écorces. D’un autre côté, la découverte des tombeaux dans cette fouille montre que Nghia Lap est un site de tombeaux. L’âge du site est estimé à 3500 ans.

Il est à remarquer que c’est la première fois que les services archéologiques vietnamiens et chinois coopèrent dans la fouille d’un site situé sur le territoire vietnamien. Avec cette fouille, les archéologues vietnamiens et chinois ont pu procéder à des échanges aussi bien sur les méthodes de fouille que sur les connaissances archéologiques, ce qui augmente la compréhension mutuelle de l’archéologie et de la culture des deux pays. On peut dire que la réussite de cette fouille a ouvert une perspective de coopération de longue haleine entre le Vietnam et la Chine, non seulement dans le domaine des fouilles mais encore dans d’autres domaines comme l’exposition, la conservation des échantillons, la formation des cadres.

Truong Dac Chien

(Source: Le Musée national d'Histoire du Vietnam)

Shares: