lundi, 04/07/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

07/09/2021 00:30 332
Rating: 0/5 (0 votes)
Les autorités culturelles de Hanoï se sont mises d’accord sur le plan de préservation de Vuon Chuôi, l’un des sites archéologiques les plus importants du pays. Une décision bienvenue pour protéger cette résidence des anciens Vietnamiens pendant 15 siècles.


Une fouille archéologique à Vuon Chuôi. Photo : ND-VH

Le site archéologique de Vuon Chuôi (Bananeraie) se situe dans le hameau de Lai Xá, du district de Hoài Duc, en banlieue de la capitale Hanoï.

C’est l’un des sites archéologiques les plus importants de la capitale et même du Vietnam.

Selon les archéologues, cet endroit fut l’abri des anciens Vietnamiens pendant plus de 15 siècles, il y a entre 3 500 et 2 000 ans.

Vuon Chuôi a dévoilé des traces extrêmement rares et précieuses, avec des vestiges culturels de différentes périodes historiques consécutives, de Đông Đâu à Gò Mun puis à Đông Son.

Vuon Chuôi attire les archéologues vietnamiens et étrangers depuis longtemps.

En 1969, il a même accueilli une délégation d’experts allemands, qui ont conclu que ce site pourrait concentrer 3 500 ans d’histoire.

Malgré sa richesse, Vuon Chuôi est négligé depuis de nombreuses années, avec comme conséquences des fouilles sauvages ici et là.

Mériter d'un classement

Conscient des valeurs inestimables de Vuon Chuôi, le Département du patrimoine culturel, après des séances de travail avec le Service de la culture et des sports de Hanoï, a demandé de mener des activités de recherches pour préserver intact de la zone Est du site d’une superficie d’environ 6.000m².

Cette zone sera inclue dans l’inventaire des vestiges de la ville. Parallèlement, sera mis en œuvre un plan de fouille et de relocalisation des objets et des reliques de la zone Ouest du site.

Pour rappel, entre 2020 et 2021, le Service de la culture et des sports de Hanoï s’était coordonné avec l’Institut d’archéologie pour mener des fouilles de la moitié des superficies de la zone Est du site.

Les fouilles menées ont révélé de nombreuses reliques aux empreintes culturelles des périodes Đông Đâu - Gò Mun - Đông Son, d’une grande valeur historique et culturelle.

Des "preuves importantes" dévoilées

Lors de sa 10e fouille, menée par l’Institut national d’archéologie et le comité de gestion des sites historiques et touristiques de Hanoï, qui s’est déroulée du 13 mai au 31 juillet 2020, des dizaines de milliers de fragments de céramiques de la culture de Đông Son, vieille de 1 800 à 2 500 ans et qui a un lien étroit avec l’époque prospère des Hùng Vương (Rois fondateurs de la nation), ont été exhumés.

Découverts dans les fosses H1 et H2, chacune de 50 m², sur le côté est du site, ces fragments ont été classifiés au service de la recherche.

On y a également trouvé des objets en cuivre (hameçons et morceaux de petits fours) ainsi que des bijoux en pierre.

En particulier, à proximité de la fosse H1, des vestiges de sépultures ont révélé des objets en pierre, céramique et bronze comme des bracelets, des brisures de jarres ou des lames de hache typiques de la culture de Đông Son. À cela s’ajoutent des traces de deux autres cultures plus anciennes : Gò Mun (il y a 2 500 - 3 000 ans) et Đông Đâu (3 000 - 3 500 ans).

D’après les archéologues, ce sont des "preuves importantes" confirmant une implantation humaine préhistorique à l’ouest de Hanoï aujourd’hui.

Selon le Pr. associé-Dr. Tông Trung Tín, président de l’Association d’archéologie du Vietnam, "un site comme Vuon Chuôi, avec autant d’époques historiques et culturelles qui se chevauchent, est très rare".

Ledit Département a demandé au Service municipal de la culture et des sports de charger les agences spécialisées de constituer un dossier pour un classement de site conformément à la Loi du patrimoine culturel, afin de protéger et de promouvoir les valeurs historiques et archéologiques de Vuon Chuôi.


 

https://fr.nhandan.vn/

Shares: