lundi, 04/07/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

07/03/2022 16:17 777
Rating: 0/5 (0 votes)
Parmi les types d'éclairage intérieur, l'espace d'exposition du musée est un lieu où les exigences en matière d'éclairage sont les plus élevées, et en même temps le plus difficile à mettre en œuvre. En fait, il n’y a pas beaucoup de musées dans le monde qui se concentrent et réussissent avec des projets d’éclairage de l’exposition; et les musées dans les pays enropéens et américains sont toujours considérés comme des pionniers en ce matière; et de nouveaux musées construits en Chine, en Corée et au Japon se sont également concentrés sur ce domaine et ont remporté certains succès.

Au Vietnam, pendant les années dernières, parallèlement à la stratégie de développement culturel, de nouveaux musées ont été construits, retouchés et rénovés, mais malheureusement, on se trouve rarement des projets considérés comme réussis en termes d'éclairage dans le musée. De nombreux projets sont exagérément promus en termes de nouvelles techniques dans les expositions avec la participation d'experts étrangers, mais en fait, ce sont des catastrophes, surtout dans le domaine de l'éclairage de l’exposition. On peut voir un exemple sur l’exposition intitulée "du Palais Norodom au Palais de l’Indépendance 1868-1966" au Palais de l’Indépendance, cette exposition a utilisé l’éclairage avec des lampes de mauvaise qualité qui a la température de couleur non uniforme, des lumières inégaux se croissant avec des halos luminieux et éblouissants; il est impossible de régler la luminosité et l'intensité lumineuse; sans parler des exigences en matière de conservation. Dans cet article, nous soulevons quelques échanges pour donner les causes et les solutions visant à améliorer progressivement les lacunes dans les projets d’éclairage du musée.

Les lacunes dans l’éclairage du musée et leurs causes

Un bon projet d'éclairage nécessite une coordination étroite du design d’éclairage, des appareils d'éclairage et le réglage de l'éclairage; il ne peut pas manquer de l’un de ces facteurs, mais nos projets sont défectueux à ces trois égards.

Le designe de l’éclairage

Les concepteurs lumières jouent un rôle très majeur, en tant que conseillers en éclairage pour les architectes ou les unité de design d'intérieur. Il existe des éclairagistes très professionnels dans la conception d’éclairage urbain, d’éclairage extérieur, d’éclairage dans les parcs d'attractions, les hôtels et les boutiques de marque... Néanmoins, il n’y a pas d’experts dans le domaine de l'éclairage muséographique.

 L’éclairage localisé focalisé combiné à un éclairage de fond  avec des panneaux muraux au Musée de l’Homme de Néandertal (en Allemagne) (photo: Truong Dac Chien).

L'éclairage du musées est un petit segment de marché. Bien que ces dernières années, nous nous sommes concentrés sur l'investissement dans la construction, le remaniement et la modernisation de certains musées, mais par rapport à d'autres secteurs, son échelle est encore très petite et aucune personne ne se spécialise dans la recherche de ce domaine. Par rapport aux projets d'éclairage urbain, d’éclairage aux zones touristiques, d’éclairage aux boutiques de marque, etc, les projets d'éclairage du musée ont un petit volume et par conséquent, des coûts du design sont faibles. Par exemple, dans les ouvrages d'éclairage aux zones urbaines, ou aux zones touristiques, les coûts d'éclairage peuvent facilement atteindre des centaines de milliards et des billions, voire des dizaines de milliards. Un projet d'éclairage du musée ne dépense que des centaines de millions, le coût du design correspondant est un nombre très faible et même sous-estimé tellement qu’il est inclus dans le coût du design de construction, et le coût d'achat des équipements.

Le projet d'éclairage du musée a un espace complexe et une énorme quantité de travail. Par rapport au projet d'éclairage de l'hôtel, les zones lumineuses conçues comme les salles de repos, la plupart de l'éclairage dans les chambres est le même, ce qui réduit considérablement un volume de travail et il en va de même pour les projets d'éclairage de zones urbaines et des boutiques de marque. La lumière dans chaque espace du musée n’est pas le même, les objets exposés sont également différents, alors, il est impossible de copier le design d’éclairage d'un endroit à un autre. Par conséquent, en réalité, les experts en design lumière ou les entreprises dans ce domaine estiment que l'investissement de recherche dans l'éclairage des musées ne vaut pas la peine par rapport à d'autres segments de marché. Par conséquent, il est difficile de trouver des designers ou des entreprises de design se concentrer sur l'éclairage du musée mais principalement sur l'éclairage extérieur, les hôtels, les parcs d'attractions et les espaces commerciaux. Et ses raison est très simple, s’ils se concentrent sur le musée, ils peuvent difficilement survivre, et cela correspond à leurs faibles compétences professionnelles.


 Le lumière dans le musée et des espaces de transition  au Musée de l’Homme de Néandertal (en Allemagne) (photo de Truong Dac Chien).

Les matériels d'éclairage.

En fait, il y a un certain nombre de fournisseurs d’équipements d’éclairage sur le marché, dont leurs produits se concentrent sur le musée ou des galleries. ils peuvent envoyer des éclairagistes à donner les conseils sur les projets du musée. Cependant, cette approche apportera des défauts inhérents, tels que l'unité du produit, le manque de vision du designer etc, et leur but sera principalement de fournir les produits dont ils disposent pour le projet et de donner des conseils généraux sur la disposition des lampes.

Le réglage de la luminosité.

En fait, en plus des raisons objectives ci-dessus, les musées eux-mêmes existent aussi des limitations internes. Les concepteurs de lumière du musée ont un dicton: "les équipements représentent 30%, le réglage 70% de l'efficacité lumineuse" pour insister sur le rôle du réglage de la luminosité et illustrer aussi l’importance du réglage de la luminosité. Un exemple dans d’autre domaine pour nous aider à mieux imaginer: Les flashs utilisés dans la photographie en studio sont très connus, et peuveut être facilement équipés par le musée, mais pour utiliser, disposer et combiner des flashs, régler la luminosité et utiliser des matériels, etc, et pour pouvoir prendre des photos d’une manière efficace, l’utilisateur doit avoir des connaissances sur ce domaine et régler la luminosité lors de la prise de vue des objets.

L’éclairage localisé combiné à un éclairage de fond dans l’exposition intitulée: Or blanc des Celtes au Musée archéologique de Herne (en Allemage) (photo: Truong Đac Chien).

Lors de l'espace d'exposition du musée, les objets exposés sont de tailles différentes, et pendant les étapes du désign, il y avait très peu du design détaillé pour les objets de l’exposition, de nombreux musées n’ont même pas le plan d'éclairage, mais seulement le plan de disposition des lampes dans le projet de construction. Les lampes sont disposés après la mise en scène et l’exposition des artefacts.

Dans le musée, il y a de nombreuses expositions thématiques, et des expositions temporaires, et alors, l'éclairage doit être changé à chaque fois. Mais il n’y a pas assez de temps, d'argent destinés au design d'éclairage de manière professionnelle pour ces expositions temporaires, donc l'éclairage en ce moment ne peut juste baser sur le réglage de la lumière. Mais actuellement, dans les musées au Vietnam, il n'y a pas de personnel professionnel pour ce travail, et cette activité est généralement effectuée par des électriciens, d’équipe de maintenance, etc. Ces personnes ne sont pas formés professionnellement, principalement sur la base de leur propres expériences.

L’éclairage dans le couloir - espace de transition dans l'exposition thématique intitulée: Or blanc des Celtes au Musée archéologique de Herne (Allemagne) (Photo : Truong Dac Chien).

Les personnes qui effectuent le réglage d'éclairage au Vietnam n'ont pas de certificats professionnels, ainsi, lors du réglage de la lumière, ce sont les designs en architecture intérieure, les experts et les conservateurs qui prêteront tous attention à la lumière. Dans une exposition, n’importe qui peut aussi donner des opinions sur l’éclairage alors qu'il ne comprend même pas l'éclairage du musée. Les facteurs objectifs et subjectifs ont rendu l'éclairage d’exposition insatisfaisant pour la plupart des musées au Vietnam.

Quelques solutions pour améliorer progressivement cette situation.

Le musée ou les unités d’exécution de l’exposition doivent avoir des éclairagistes professionnels.

Qu’il s’agisse des expositions permanentes ou temporaires, le réglage d’éclairage est un travail régulier du musée, l'éclairage fait partie intégrante du musée, alors, la disposition d’un personnel compétent et professionnel en éclairage est un problème urgent à résoudre. Actuellement, la plupart de ces travaux sont effectués par des électriciens du musée ou n’importe qui a peu de connaissances en électricité. Certaines personnes peuvent également apporter de bons résultats grâce à leurs années d'expérience ou aux recommandations des experts ou de designers. Cependant, si le projet est plus complexe, ces personnes ne répondent manifestement pas aux exigences du travail. Alors, les musées doivent envoyer ces personnels suivre une formation professionnelle, maîtriser les connaissances en éclairage et puis ils deviennent des éclairagistes professionnels qualifiés.

La meilleure façon de former ces personnels est de l'envoyer suivre des cours de formation pertinents, participer à des salons internationaux sur l'équipement du musée, pour les aider à contacter et saisir les dernières technologies ainsi que à participer à des forums spécialisés pour pouvoir échanger et partager des expériences.

Pour n’importe quel projet du musée, l’éclairage doit également être soigné et privilégié, car c’est le point marquant qui aide les parties de l’exposition et les objets à être présentés au public. Le design d'éclairage se fait en se basant sur le design d'intérieur; et le designer d’éclairage doit bien comprendre les intentions du designer d'intérieur et de l’architecte.

L’éclairage de fond et l’éclairage localisé focalisé combinés à celui des passages dans les espaces de circulation du système d'exposition permanent du Musée archéologique de LWL, à Herne (Allemagne) (Photo : Truong Dac Chien)

Pour les équipements d’éclairage

Pour les équipements d'éclairage, des projets à relativement grande échelle, on constate encore un manque de professionnalisme, lors du choix des matériels dits les meilleurs ou les plus chers, parmi les marques les plus connues. En fait, de différentes situations doivent être traitées de manière différente.

- L’éclairage des parties communs dans la salle ou des passages et l'éclairage extérieur du musée doit juste être adapté.

- Chaque producteur a ses propres avantages en matière d'équipements, il existe des entreprises qui ont des avantages sur l'éclairage des parties communes, et des types de lampes. Mais aucun producteur ne peut bien fabriquer toutes les lampes pour l’éclairage d’espaces du musée. Avec un bon design, nous pouvons facilement choisir des types de lampes provenant des producteurs moins connus, et ces types qui peuvent répondre aux exigences, ont de meilleures performances et sont plus abordables.

Lorsque les problèmes sur le design de l'éclairage, les équipements d'éclairage et le réglage de l'éclairage sont efficacement résolus, nous pourrons espérer avoir des projets d'éclairage de l’exposition du musée satisfaisant, se rapprochant des normes des musées du monde.

MNHV

Shares: