jeudi, 29/09/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/08/2008 11:03 1238
Rating: 0/5 (0 votes)

Parlant des céramiques émaillées blanc à décorations imprimées, nous savons tous que c’est un courant de céramiques supérieures, apparues au temps de Ly – Trân et atteignant leur apogée au début des Lê, que certains chercheurs ont classées dans les porcelaines du Vietnam. Les découvertes de ces céramiques aux sites du Palais Royal de Thang Long, Lam Kinh (Thanh Hoa), du vaisseau antique de Cu Lao Cham (Quang Nam), ou dernièrement au site de Gôm Ngoi (Chu Dâu, Hai Duong), Kim Lan (Gia Lâm, Hanoi), ont gagné l’admiration des spécialistes et des amateurs d’antiquités.


Les céramiques sont à émail blanc, mince, décorées de dragons en relief, de pivoines ou de vagues d’eau en forme d’écailles de poissons, portant en relief le caractère Quan, des fleurs d’abricot à 6 pétales ou des caractères en bleu dans le sein: Tiên, Kinh, Quan, Lam…L’ossature est mince, certaine est mince comme des coquilles d’oeufs (porcelaine transparente), émail poli et fin. La bouche est évasée, le corps svelte, le pied est de hauteur commune, d’épaisseur très mince, le bord du pied est rond ou façonné très soigneusement, le fond couvert d’émail… Tous les chercheurs classent cette forme de céramiques au début des Lê (XVe siècle) et affirment qu’elles ont été produites dans les grands centres comme Thang Long, Hai Duong et Kim Lan. Parmi lesquelles, les céramiques minces (transparentes) découvertes à Lam Kinh (Thanh Hoa) et au Palais Royal de Thang Long sont identifiées comme des produits du four de céramiques de Thang Long, et les genres à ossature plus épaisse, découverts à Chu Dâu (Hai Duong), au vaisseau antique de Cu Lao Cham, Kim Lan sont identifiés comme des produits des fours de Hai Duong et Kim Lan. La naissance et la disparition de ce courant de céramiques ont lieu dans le cadre du XVe siècle. La majorité pensent qu’elles fleurissent brillamment au début du XVe siècle et s’éteignent vers la fin du XVe siècle, cédant la place aux céramiques à fleurs bleues.

La fouille du site Duong Kinh (village de Cô Trai, commune de Ngu Doan, huyen de Kiên Thuy, Haiphong), avec la découverte de ce groupe d’objets, nous a apporté de nouvelles connaissances. A cause de l’exiguité de la surface de la fouille (450m2), les céramiques émaillées blanc à décorations imprimées découvertes ici sont de petite quantité, et sont surtout des débris des bols et assiettes. Parmi lesquelles, les bols comptent 01 unité à décorations de phoenix, sans notation dans le sein; les assiettes comptent 2 unités, l’une est décorée de dragons, portant le caractère Quan, l’autre est décorée de vagues d’eau, avec dans le sein une fleur d’abricot à 6 pétales, le reste est composé de 31 débris de bord, 43 débris de corps et 64 débris de pied.


A travers l’observation globale, on remarque que les céramiques émaillées blanc à décorations imprimées ont des analogies de forme et de décorations avec les céramiques émaillées blanc découvertes à Lam Kinh, au Palais Royal de Thang Long, ou les céramiques trouvées au vaisseau antique de Cu Lao Cham, Chu Dâu et Kim Lan. Pourtant, en examinant sous plusieurs angles, on trouve que les céramiques émaillées blanc trouvées à Duong Kinh ont leurs particularités. L’émail est blanc ivoire, trouble, l’ossature est grossière, d’une épaisseur moyenne de 0,3 – 0,4cm, le pied est bas, certains ont un fond concave émaillé et le pied non émaillé, certains ont un fond non émaillé, presque non concave, les inscriptions ne sont pas nettes, le milieu du sein porte le caractère Quan en relief ou la fleur d’abricot à 6 pétales, le sein porte des traces des pièces de calage à 3 ou 4 couleurs. Comme décorations, les décorations en phoenix sont les moins nombreuses, la majorité sont des décorations de dragons, de fleurs, de feuilles et de vagues d’eau.

En se basant sur les couches terrestres, les décorations, les formes et les matériaux de l’objet, nous pouvons placer le groupe des céramiques émaillées blanc trouvées à Duong Kinh au début du XVIe siècle, dans la période d’apogée de la dynastie des Mac. Leur origine est très probablement les fours de céramiques à Hai Duong.


Ainsi, sous les Mac, le courant de céramiques émaillées blanc à décorations imprimées continue d’exister et a des changements conformes aux caractéristiques des céramiques vietnamiennes de cette époque. Nous pouvons nous figurer plus nettement le chemin de développement et changement des céramiques vietnamiennes en général, et des céramiques émaillées blanc à décorations imprimées en particulier. Certainement, si les investissements continuent pour pouvoir élargir le domaine de la fouille, nous aurons de nouveaux documents supplémentaires pour prouver plus nettement l’existence et le développement des céramiques émaillées blanc à décorations imprimées sous les Mac.

Nguyễn Ngọc Chất

 

(Source: Le Musée national d'Histoire du Vietnam)

Shares: