mardi, 28/05/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

28/02/2024 16:14 591
Rating: 0/5 (0 votes)

Le dragon est un symbole qui occupe une place particulière dans la culture et les croyance de nombreux peuples du monde, dont le peuple vietnamien. Au Vietnam, l’image du dragon était apparue très tôt depuis le début de la fondation du pays Van Lang- Au Lac, et était devenue un symbole sacré associé aux Ancêtres, et à l’origine de la nation. Situé dans la zone considérée comme le berceau de la civilisation de la riziculture inondée, le dragon vietnamien joue également le rôle d’un Dieu du bonheur.

Au cours  de plus de 2000 ans de développement, l'image du dragon dans l'art vietnamien se transformait à plusieurs reprises en termes de caractéristiques et de style artistique,  en même temps, il exprimait également les significations symboliques associées à la théoratie et à l’autorité royale, et était devenue l’une des images principales des types d’art du Vietnam. Dans les patrimoines culturels, l’image du dragon est représenté de manière extrêmement vivant et diversifié sur tous les types et matériaux.

Dans l’histoire du Vietnam, le symbole du dragon était apparu pour la première fois depuis l’époque de la culture de Dong Son, d’il y a environ 2500 ans à 2000 avant notre ère. À cette époque, avec les caractéristiques de la résidence au long des grands fleuves, le « dragon » était imaginé à partir d’un animal sacré avec un long corps et des écailles semblables à celles des crocodiles, également appelé « Giao Long ». Cet animal était devenue un totem symbolisant la force des habitants de Dong Son au début de l’édification du pays Van Lang- Au Lac, un symbole sacré associé à l'origine Con Rông, chau Tiên (Fils du Dragon, petits fils de la Fée) de la nation vietnamienne et c’est un bon signe de beau temps et de bonnes récoltes. Les dragons étaient essentiellement décorés sur les outils de travail et les armes comme des haches, des lances, des couteaux en bronze et des boucliers, etc.

Giao Long décoré sur une hache de bronze, la culture de Dong Son, il y a 2500-2000 ans avant notre ère.

 Giao Long (crocodile) décoré sur une hache de bronze, la culture de Dong Son, il y a 2500-2000 ans avant notre ère.
Giao Long décoré sur un bouclier de bronze, la culture de Dong Son, il y a 2500-2000 ans avant notre ère.

Pendant les 10 siècles après JC, la culture du Vietnam était fortement influencée par la culture chinoise, et l’image du dragon est encore en train de se former et de se développer et n’est pas encore terminé. Les images de dragons étaient apparues ou décorées sur des miroirs de bronze datant de la dynastie des Han de l’Est (IIe-IIIe siècles après JC) ou celles sur la stèle de Truong Xuan de la dynastie des Tuy (règne de Tuy Dai Nghiep en 618) dont le contenu enregistrant l’établissement de l’ashram Bao An (Bouddhisme) dans le district de Cuu Chan, ce sont les artefacts rares et uniques et jusqu’à présent, ce sont les premières images de dragons mais très rarement découvertes au Vietnam dans cette période.


 Image de dragons en relief sur un miroir de bronze (IIIe - IVe siècles) - Découvert à Nghi Ve, Bac Ninh.
Image de dragons (Thanh Long) dans quatres animaux sacrés (Thanh Long, Bach Ho, Chu Tuoc, Huyen Vu) décorée sur un artefact (datant des Ie-IIIe siècles).

 Image de dragon décoré sur la stèle de pierre Truong Xuan (province de Thanh Hoa), datant des 618, au règne de Tuy Dai Nghiep.

À l’époque féodale, le dragon était une mascotte symbolique du roi, son image était donc associée à la vie royale. Le dragon symbolise le pouvoir suprême du roi. Depuis la dynastie des Ly, l’image du dragon s’était formée et était largement connue. En ce moment, le dragon symbolise non seulement le pouvoir royal, mais d’abord, l’image du dragon symbolise la source d'eau, le désir de fertilité et de développement des riziculteurs, c’est la renaissance de la culture nationale à partir de l’époque de la culture Dong Son. Cependant, au cours du processus de développement, l'image du dragon se transformait progressivement en matière de signification et était également représentée à travers des symboles artistiques, les plus typiques sont des images artistiques de dragon des dynasties des Ly, Tran, Le et Nguyen. En conséquence, l’image du dragon dans chaque type de décoration et de représentation a une signification différente. Du symbole du dragon associé à la source d’eau (la bonté), à  la puissance, et à la cour royale, il est devenu un symbole associé au sacré et à la noblesse. Par conséquent, le symbole du dragon est décoré sur les architectures royales, religieuses, des objets de culte ou objets appartenant à la couche noblesse et à la cour royale (objets royaux).

À l’époque des dynasties des Ly et Tran, les images de dragons étaient représentées sur les décorations architecturales (piédestal de colonnes, détails de décoration architecturale en pierre, céramique, terre cuite, bois, etc), les ustensiles (bois, métal, etc), des objets de culte (piédestal de statue, instruments de musique, etc), avec une signification symboliques de la cour royale et du bouddhisme. Les caractéristiques communs et les plus connues sur l’image de dragon des Ly et des Tran sont représentées sous la forme de dragons et de feuilles de figuier (le dragon se tourne vers le figuier, le dragon dans la feuille de figuier, et le dragon en forme de feuilles de figuier). Dans lesquels, le dragon de la dynastie des Ly avait souvent 3 griffes, le dragon arborait une crête sur la tête avec un corps long, lisse, souple et ondulant. Même si certains détails ont évolué, le dragon sous la dynastie des Tran conservait le style du dragon des Ly. Il présentait des cornes sur la tête, des écailles, de grades pattes avec des griffes, le dragon des Tran avait souvent des 4 griffes etc. L’image « Thang Long » (le dragon Volant) exprime l’esprit de la nation et la prospérité du peuple vietnamien. C’est un bonne image qui exprime une profonde signification humaine.


 Image du dragon gravée dans la feuille de figuier , en pierre, aux 11e siècle, datant la dynatie des Ly. La pagode de Phat Tich, province de Bac Ninh.

 Image du dragon gravé en relief sur un fragment de tour, en céramique blance, datant de la dynastie des Ly, aux 11e-13e siècles.
La tête du dragon en terre cuite, dynastie des Ly, aux 11e-13e siècles.
Image du dragon décorée dans la moitié de la feuille de figuier (détail de décoration architecturale), en terre cuite. Dynastie des Tran, aux 13-14e siècles.
La décoration de dragons sur les paires de portes en bois. Dynastie des Tran, aux 13e-14e sièles, la pagode de Pho Minh (province de Nam Dinh).

La décoration de dragons sur les bouts de hamacs et des étriers de selle, en cuivre. Dynastie des Tran, aux 13e-14e sièles.
 

Jusqu’aux dynasties des Le- Mac- Le Trung Hung, l’image du dragon était devenue plus connue, représentée de manière riche et diversifiée dans de nombreux types et de différents matériaux, associée à la cour royale (le pouvoir du roi), à la religion (le Bouddhisme, le Confucianisme), aux croyances et aux lieux sacrés (pagodes, maisons communales, temples, sanctuaries, etc). Les caractéristiques artisiques du dragon étaient également changées et se sont développées de manière diversifiée sous les périodes des dynasties des Le So, Mac, Le Trung Hung, avec l’image du dragon à 5 griffes ou 4 griffes divisés selon les règlements de la cour royale,  et sur cette base, on peut identifier des objets royaux (avec un dragon à 5 griffes destiné au roi) ou des objets destinés aux mandarins, etc. Sous l’époque des Le, le dragon représentait la puissance féodale. Son corps était raccourci, sa tête agrandie avec une crinière flottante à l’arrière. Ses pieds étaient dotés de cinq griffes acérées. Le dragon de la dynastie des Lê postérieurs représentait la puissance féodale. Pour les dragons de la dynastie des Lê Trung Hung, il n’y eut pas de grands changements. L’image du dragon devint plus populaire avec des motifs tels que des petits dragons se rassemblant autour du dragon mère, un dragon chassant sa proie, ou un couple de dragons batifolant joyeusement. Le dragon était également associé /appartenait au système des quatre animaux sacrés. En outre, les images de dragons courbés, le dragon aux milieu des nuages, le dragon à queue de poisson, etc, sont des caractéristiques communes pour identifier les dragons de cette période. En même temps, les dragons étaient également personnifiés et introduits dans la vie quotidienne, par exemple, une mère dragon avec ses enfants, la dragon chassant, le dragon se tourne vers le soleil et le chrysanthème, etc.


 Image de dragon gravé sur une brique en terre cuite. Dynastie Le So, au XVe siècle. Découverte dans la fouille au temple de Lam Kinh (Thanh Hoa).
 
Le dragon gravé sur la bordure de tuile. Céramique émaillée jaune, Dynastie des Le So, au 15e siècle. Découvert dans la fouille au temple de Lam Kinh (Thanh Hoa).
Image des dragons sur une assiette en céramique à fleurs bleues. Dynastie des Le Son, au 15e siècles (objets trouvé dans l’ancien épave naufragé de Cu lao Cham, Hoi An, province de Quang Nam).
 
Dragon sculpté sur une brique en terre cuite. Dynastie des Mac, au 16e siècle, découverte à la pagode de So.
Dragons décorés sur des portes en bois. Dynastie des le Trung Hung, à la pagode de Keo, province de Thai Binh.

brûle-parfum en céramique émaillé brun décore en relief des quatres animaux sacrés: Long, Ly, Quy, Phuong (le dragon, la licorne, la tortue, le phénix). Dynastie des Le Trung Hung, aux 17e-18e siècles.

Jusqu’à la dynastie des Nguyen, sur la base de l'héritage de la signification symbolique et de l’art de façonner le dragon depuis les périodes précédents, les dragons de la dynastie des Nguyen étaient également représentés selon les réglementations plus strictes. Notamment, les réglementations relative à l'utilisation des images du dragon sur les costumes des rois, des nobles, des mandarins, sont une particularité différente par rapport aux périodes précédentes. Les dragons de la dynastie des Nguyen ont une apparence majestueuse, étaient représentés de manière riche et diversifiée, et symbolisent la puissance, le sacré, la bonté, par exemple, le dragon se cache dans les nuages (Long van), le dragon s’enroule (rong o), le dragon tenant le caractère Tho, le dragon se tourne vers le soleil, la lune, le chrysanthème, le caractère Tho; et le symbole du dragon Volant dans “Đại Nam lịch đại long phi đồ” (la carte du pays Dai Nam en forme de dragon volant) qui continue encore de montrer la position nationale, d’affirmer la prospérité du pays Dai Nam et de la nation vietnamienne.


 L’anse de sceau  en forme de dragon (sceau d’or “Sắc mệnh chi bảo”). Datant de 8e année de Minh Menh, dynastie des Nguyen (1827)
 
Statuette de dragon en or. Datant de 2e année de règne de Thieu Tri, dynastie des Nguyen (1842)

 Image des dragons gravé sur la couverture du livre en or. Datant de 5e année de règne de Gia Long, dynastie des Nguyen (1806).

 Peinture Đại nam lịch đại long phi đồ (Carte du pays Dai Nam en forme de dragon volant), en papier Do peint à plusieur couleurs. Datant de 3e année de règne de Dong Khanh, dynastie des Nguyen (1888).

 Une paire de dragons se tournent vers le soleil, en bois laqué et doré. Dynastie des Nguyen, aux 19e-20e siècles.
Le chandelier en forme d'une voûte de neuf dragons, en fer. Datant du début du 20e siècle, dynastie des Nguyen.

Il faut dire que le symbole du dragon apparaît sur de nombreux patrimoines culturels du Vietnam et est très riche et diversifié, avec une fréquence d'apparition. Le dragon est un symbole sacré et puissant mais très proche de la vie humaine. Il occupe une place particulière dans la vie culturelle, politique et spirituelle du peuple vietnamien. Au cours de milliers d'années d’édification et de défense du pays, l'image du dragon était formée, se transformait et laisait des traces sur des artefacts historiques que les organes, les unités et les scientifiques ont étudiés, découverts, collectés, conservé et promus. À l’occasion de la fête traditionnel du nouvel An en 2024, avec le désir d’apporter aux lecteurs une méthode d’approche de l'identité culturelle du peuple vietnamien, l’auteur présente le symbole du dragon sur les antiquités du Vietnam à travers des objets conservés actuellement au Musée National d’Histoire du Vietnam, avec de différents types et matériaux, de ce fait, aidant les lecteurs à avoir une vue multidimensionnelle et à mieux comprendre l’histoire de la formation, du développement et de la signification de l'image du dragon au cour de l’histoire du peuple vietnamien, en même temps, à mieux comprendre les étapes de développement de l’histoire de la nation vietnamien à travers la transformation de l’image du dragon.

 

MNHV

Shares: