mardi, 16/04/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

17/01/2024 14:05 552
Rating: 0/5 (0 votes)

Plus de 100 archives impériales relatives au processus de construction de la Citadelle de Huê seront présentées dans le cadre de l’exposition intitulée "Citadelle de Huê - Traces restantes du passé". Cet événement débutera mercredi après-midi 17 janvier sur la place Ngo Môn (Porte du Midi) au sein de la cité impériale de Huê, située dans la province de Thua Thiên Huê au Centre. Ces documents d'archives seront publiés pour la première fois.

 
 

Une archive sur l'envoi de miliciens pour construire la citadelle impériale en 1805. Photo : TTLTQGI/CVN

L’exposition, organisée par le Centre national d'archives I (relevant du Département de gestion des documents et des archives de l'État), en collaboration avec le Centre de conservation des monuments de Huê, offrira au public une meilleure compréhension du processus de construction et de développement de la Citadelle de Huê.

L'exposition se divisera en deux parties : "Thuân Hoa - Phu Xuân - Huê à travers l’histoire" et "Citadelle de Huê - vestiges d'une dynastie".

La citadelle de Huê demeure le lieu emblématique de l'âge d'or de la dynastie des Nguyên (1802-1945) et a été le témoin des hauts et des bas, des succès et des échecs de la dernière dynastie royale du Vietnam.

 

Plan de la citadelle de Huê. Photo : BAVH/CVN

Témoin historique

La terre de la montagne Ngu et de la rivière des Parfums a joué un rôle crucial dans le processus historique national. Dès la première moitié du XVIIe siècle, Huê a été choisi par les seigneurs Nguyên comme chef-lieu. Au début du XVIIIe siècle, cette terre est devenue la capitale de la Cochinchine (Dàng Trong).

Sous la dynastie Tây Son, le roi Quang Trung a choisi de garder Phu Xuân - Huê comme capitale. Après que Nguyên Anh ait unifié le pays, Phu Xuân est devenue la capitale de la dynastie des Nguyên. Après son accession au trône, le roi Gia Long (Nguyên Anh) souhaitait agrandir la capitale. En 1803, le roi a ordonné au gardien de la ville, Nguyên Van Yên, de mesurer les quatre côtés extérieurs de l'ancienne citadelle de Phu Xuân en vue d'une expansion ultérieure. La capitale a étendu les communes de Phu Xuân, Van Xuân, Diân Phai, An Vân, An Hoà, An My, An Bao, Thê Lai, et le roi Gia Long s’est personnellement investi sur la manière de construire la citadelle. En 1805, le roi a entamé la construction de la cité impériale, qui a duré jusqu'en 1832. Dans l'histoire vietnamienne moderne, la citadelle de Huê est probablement l'ouvrage le plus grandiose.

La citadelle de Huê est située sur la rive nord de la rivière des Parfums et comprend trois parties : la citadelle, la cité impériale et la cité interdite. Délimitée par un rempart carré long de 600 m de côté et quatre portes d'entrée, elle est le symbole de la Cité Impériale de Huê, avec la Porte du Midi représentant le lieu d'administration suprême de la dynastie des Nguyên. À l'intérieur de la Cité impériale se trouve la Cité pourpre interdite, et un peu plus loin, le palais de résidence de la famille royale.

En 1993, l'ensemble des monuments de Huê a été reconnu par l'UNESCO comme patrimoine mondial.

 
 

Zone de la citadelle impériale de la citadelle de Huê, en 1932. Photo : AAVH/CVN

Patrimoine de l’humanité

Les châu ban, ensemble de documents administratifs de la gestion étatique des empereurs de la dynastie des Nguyên, ont été reconnus en 2017 par l'UNESCO en tant que patrimoine documentaire mondial. Ces châu ban comprennent plus de 86 000 actes originaux rédigés en chinois (hán), en écriture démotique sino-vietnamienne (nôm), en chinois vietnamien (hánnôm), en français, ou en écriture vietnamienne latinisée (quôc ngu).

En 143 ans d'existence, le règne des Nguyên a marqué l'histoire en unifiant le pays, en établissant la souveraineté et les relations diplomatiques, en construisant la capitale, et en réalisant d’importantes avancées en terme de culture, d'éducation, d'administration, de lois… Tous ces aspects sont clairement visibles dans les archives impériales de cette dynastie.

Hoàng Phuong/CVN

https://lecourrier.vn/

Shares: