mardi, 05/12/2023
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

08/09/2023 14:55 269
Rating: 0/5 (0 votes)


ARABE, HÉBREUX, TAMOUL, CHINOIS OU SANSKRIT ? SCIENTIFIC AMERICAN TENTE DE DÉTERMINER QUELLE EST LA PLUS ANCIENNE LANGUE PARLÉE DANS LE MONDE.

Comment déterminer quelle est la langue la plus ancienne du monde ?

À ce jour, les scientifiques dénombrent plus de 7 000 langues parlées à travers le monde. Si certaines d’entre elles sont utilisées par moins de 1 000 personnes, d’autres en revanches, comme l’anglais ou le mandarin, sont parmi les langues plus parlées à travers le monde. Face à temps de possibilité, une question se pose : quelle est la langue la plus ancienne du monde ?

Une question importante, même primordiale, pour connaitre l’histoire de notre monde. Comme l’explique le média Scientific American, « la détermination de la plus ancienne langue du monde n’est pas qu’une simple curiosité linguistique. Par exemple, pour déchiffrer les inscriptions sur des tablettes d’argile ou retracer l’évolution des langues vivantes, les linguistes doivent s’attaquer à des questions qui dépassent le cadre du langage. Ce faisant, leurs recherches révèlent certains secrets des civilisations anciennes et suscitent même des débats qui mêlent science et culture. »

Pour Danny Hieber, linguiste, retrouver « la langue la plus ancienne est une tâche faussement compliquée ». Selon lui, il suffit de déterminer le moment où une langue unique est devenue deux langues distinctes. « Par exemple, jusqu’où faut-il remonter dans l’histoire pour que les anglophones comprennent les germanophones ? Ce moment marquerait les origines de l’anglais et de l’allemand en tant que langues distinctes, issues d’une langue proto-germanique commune », explique-t-il dans les colonnes de Scientific American.

La langue la plus ancienne du monde : un débat sans fin

Pour déterminer la langue la plus ancienne, les scientifiques se basent en premier lieu sur celles utilisant une écriture cunéiforme, c’est-à-dire gravée sur des tablettes d’argile. Parmi ces dernières se trouvent le sumérien et l’akkadien, remontant à plus de 4 600 ans. Des hiéroglyphes égyptiens gravés dans la tombe du pharaon Seth-Peribsen, datant de la même période historique, se présentent eux comme la plus ancienne phrase complète jamais découverte: « Il a uni les deux terres pour son fils, le double roi Peribsen ».

Le sumérien, l’akkadien et l’égyptien : des langues aujourd’hui éteintes

Mais si le sumérien, l’akkadien et l’égyptien ancien sont les langues les plus anciennes ayant une trace écrite claire, ces trois langues ne sont aujourd’hui plus parlées, et donc éteintes. Alors pour élire la langue la plus ancienne encore parlée, les avis divergent. Selon Danny Hieber, l’hébreu et l’arabe sont les grands favoris. « Bien que les premières traces écrites de ces langues ne remontent qu’à environ 3 000 ans, elles appartiennent toutes deux à la famille des langues afroasiatiques, dont les racines remontent à 18 000 à 8 000 ans avant notre ère, soit il y a environ 20 000 à 10 000 ans », précise-t-il.

Le chinois : une langue millénaire ?

Pour Claire Bowern, professeur en linguistique à l’université de Yale, le chinois est aussi un candidat au poste de langue la plus ancienne du monde. Selon elle, il est issu du protosino-tibétain, un ancêtre du birman et des langues tibétaines, datant d’environ 4 500 ans. Les premières traces d’écriture chinoise remontent à approximativement 3 300 ans et ont été retrouvées gravées sur des carapaces de tortue et des os d’animaux.

Le sanskrit ou le tamoul ? Telle est la question

« À mon avis, le sanskrit est la plus ancienne tradition linguistique ininterrompue, ce qui signifie qu’elle produit encore de la littérature et que les gens la parlent, bien qu’elle ne soit pas une langue maternelle à l’ère moderne », explique Deven Patel, professeur d’études sud-asiatiques à l’université de Pennsylvanie, à Scientific American. Selon lui, les premières traces écrites du sanskrit sont d’anciens textes hindous composés entre 1500 et 1200 avant notre ère et appartenant aux Vedas, un recueil d’ouvrages religieux de l’Inde ancienne.

Mais là encore, il y a débats. Pour de nombreux linguistes, l’apparition du sanskrit a été précédée par celle du tamoul. Cette langue dravidienne est encore utilisée par près de 85 millions de personnes dans le sud de l’Inde et au Sri Lanka. Les scientifiques ont documenté l’existence du tamoul depuis plus de 2 000 ans, pourtant certains chercheurs contestent l’âge réel de la plus ancienne œuvre de littérature tamoule retrouvée. Connue sous le nom de Tolkāppiyam, sa date de création varie entre 2 800 à 7 000 ans, selon les études. « Les chercheurs ne s’entendent pas sur la date précise des textes anciens attribués au tamoul et sur la question de savoir si la langue utilisée est suffisamment similaire au tamoul moderne pour qu’on puisse les considérer comme une seule et même langue », déclare Deven Patel.

Des débats sans fin donc et souvent relancés au fur et à mesure des découvertes archéologiques faites dans les pays d’origine de ces langues.

https://www.en-vols.com/

Shares: