vendredi, 01/03/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

17/08/2023 10:14 285
Rating: 0/5 (0 votes)


Inondation à Venise ©Photo de Egor Gordeev sur Unsplash

L'Unesco a récemment annoncé vouloir inscrire Venise et sa lagune sur la liste du patrimoine mondial en péril. L'organisation craint que les efforts de la ville soient insuffisants pour préserver le lieu et son authenticité historique.

L’Unesco a récemment annoncé vouloir placer Venise et sa lagune sur la liste de patrimoine en péril lors de la 45e session élargie du Comité du patrimoine mondial, qui se tiendra à Riyad en Arabie saoudite du 10 au 25 septembre. Dans un document publié sur son site internet le 31 juillet, l’Unesco a évoqué une détérioration de l’identité et de l’intégrité culturelles et sociales de la ville due à des problèmes climatiques mais aussi de tourisme et d’activités humaines. La ville deviendrait le deuxième site de l’union européenne à être déclaré en péril, rejoignant ainsi le centre historique de Vienne.

La liste du patrimoine mondial en péril

Dans ce document, il est annoncé que le Centre du patrimoine mondial de l’Unesco et les Organisations consultatives qui conseillent le comité recommandent l’inscription de Venise et de sa lagune sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Cette liste regroupe les sites confrontés à des défis menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial. La classification a pour objectif d’informer la communauté internationale des dangers menaçant le bien et d’encourager des mesures correctives. Elle peut être demandée, notamment lorsqu’un pays n’a pas la capacité de régler les problèmes menaçant ses sites, afin de mobiliser un soutien international. Pour l’Italie en revanche, cette désignation servirait de rappel à l’ordre aux autorités locales, les appelant à adopter des mesures plus concrètes.

 
Vue aérienne de la vieille ville de Venise et sa lagune ©Wikimedia Commons/ Horst-schlaemma

Des défis multiples et anciens

D’organisation avait déjà convenu avec l’Italie d’actions à mener pour la préservation de la ville de Venise lors des sessions de 2014, 2016, 2017, 2019 et 2021. En 2021 notamment, le Comité de l’Unesco avait déjà évoqué la possibilité de déclarer la mise en péril du site. La ville avait alors déclaré l’interdiction pour les bateaux de croisières de pénétrer dans le canal Saint-Marc et celui de la Giudecca, une décision vivement conseillée par le conseil deux ans auparavant. Mais cette année, bien que le comité « note avec satisfaction » certaines initiatives de la ville, tels que les travaux de réhabilitation suite à la grande marée exceptionnelle de 2019, ou le développement d’une technologie de pointe en matière de prévision des marées, les efforts ne sont plus estimés suffisants.

 

Campo Santa Margherita à Venise inondé durant l’acqua alta du 23 décembre 2019 ©Wikimedia Commons / Marco Ober

Le Comité appelle l’État italien à s’assurer des « efforts conjoints des parties prenantes locales, nationales et internationales pour traiter ces problèmes déjà anciens d’une manière efficace et durable ». L’organisation souligne, au-delà des défis déjà connus de réchauffement climatique et de tourisme de masse, de nouveaux projets de développement urbain susceptibles de venir s’ajouter aux périls déjà présents qui menacent l’authenticité historique de la ville. Le comité déplore également le manque de communication « soutenue et substantielle » de l’Italie avec le Centre du patrimoine mondial et se dit préoccupé que le pays « n’ait pas procédé à des consultations pour élaborer les mesures correctives ».

 
 
À partir de l’été prochain, les touristes devront réserver à l’avance pour visiter Venise. ©Martin Katler on Unsplash

La ville de Venise est particulièrement menacée par les risques de montée des eaux liés au changement climatique. Pour protéger le lieu de la célèbre acqua alta, période de pics de marée causant des inondations, la ville a lancé en 2003 le système MOSE. Le système qui permet d’isoler la lagune de la mer durant les hautes marées. Un système de surélévation de la place Saint-Marc, l’un des lieux les plus bas de la ville, particulièrement exposé aux inondations, est également prévu.

 
 
Venise et sa lagune pourrait bientôt intégrer la liste du « Patrimoine en danger » si rien n’est fait pour empêcher les paquebots de passer près de la ville © Unsplash- Joshua Stannard

Bien que le comité reconnaisse certains efforts pour la préservation du lieu, il estime que le bien « fait toujours face à un péril prouvé » qui exige la mise en péril du site. De plus, l’Unesco demande à l’Italie de soumettre un rapport actualisé sur l’état de conservation et sur la mise en œuvre des mesures mentionnées par le document, d’ici le 1er février 2024. La décision d’ajouter, ou non, Venise et sa lagune à la liste des sites du patrimoine mondial en péril sera prise en septembre lors de la 45e session du Comité du patrimoine mondial.

https://www.connaissancedesarts.com/

Shares: