dimanche, 07/08/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/12/2021 14:03 458
Rating: 0/5 (0 votes)
L'ambassade du Mexique en France a exposé lundi 20 décembre dix-huit œuvres de son patrimoine, dont une poterie maya et des statuettes de l'Ouest du Mexique, qui ont été récemment restituées à ce pays, notamment par une famille de collectionneurs installée en France.

 
Une œuvre du patrimoine mexicain exposée à l'ambassade du Mexique en France, le 20 décembre à Paris. Photo : AFP/VNA/CVN

Le 6 décembre, Diana Filiu Chaparro, issue de cette famille de collectionneurs, a restitué à l'ambassade 16 pièces du patrimoine mexicain. Deux autres objets ont été remis de manière anonyme à l'ambassade le 15 novembre. Ces 18 pièces ont été exposées lundi 20 décembre à Paris, avant leur prochain retour au Mexique.

Le lot comprend trois figures en argile datant de la période classique mésoaméricaine (100-700 après Jésus-Christ), mais aussi huit poteries dont un bol en argile réalisé dans le haut plateau central au cours de la période préclassique tardive mésoaméricaine (200 avant Jésus-Christ - 200 après Jésus-Christ).
Depuis deux ans, le Mexique a entrepris de récupérer le patrimoine historique présent dans des collections privées du monde entier.

"Le patrimoine culturel d'un pays n'est pas à vendre. Ces biens sont très importants pour la culture et l'identité mexicaines", a déclaré lundi 20 décembre à l'AFP Ingrid Arriaga, chargée des expositions et pédagogies de l'Institut culturel du Mexique en France.

"Ce sont des pièces qui n'ont pas été achetées, mais qui ont été données. Cette donation est le fruit de toute une campagne menée par le gouvernement mexicain pour récupérer des pièces qui nous permettent d'en connaître davantage sur le patrimoine archéologique du Mexique", a expliqué Mme Arriaga.
Dans sa quête de ces oeuvres historiques, le Mexique est confronté à un mur juridique. Selon la loi française, c'est au Mexique de prouver que la pièce a été obtenue de manière illicite. Mais "difficile de tracer des pièces dont la plupart ont été trouvées et sorties du Mexique au début du XXe siècle", fait remarquer Mme Arriaga.

Fin janvier, l'ambassade du Mexique avait exigé l'annulation d'une vente aux enchères organisée par la maison Christie's à Paris. Malgré le soutien de quatre autres pays latino-américains concernés, 136 pièces - dont une hache maya - ont été vendues le 10 novembre, rapportant plus de 3 millions d'euros.
En place depuis fin 2018, l'actuel gouvernement mexicain se félicite d'avoir rapatrié "5.800" objets d'art pré-hispaniques.

Ces objets sont exposés dans les nombreux lieux culturels du pays, à commencer par le célèbre musée d'Anthropologie de Mexico, qui abrite jusqu'en février une exposition intitulée "La Grandeur du Mexique".
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, est en visite au Mexique lundi 20 décembre et mardi 21 décembre et doit visiter cette exposition, qui présente une trentaine de pièces prêtées par des musées français dans le cadre des commémorations du Bicentenaire de l'Indépendance mexicaine.

AFP/VNA/CVN

https://lecourrier.vn/

Shares: