mardi, 28/05/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

24/04/2024 14:37 196
Rating: 0/5 (0 votes)

Située dans la zone tampon du Parc national de Cuc Phuong, la grotte Con Moong, localisée dans la commune de Thach Yên, province de Thanh Hoa (Centre), est reconnue depuis de nombreuses années comme un site archéologique unique, non seulement au Vietnam mais aussi en Asie du Sud-Est.

 
La grotte Con Moong se trouve dans la commune de Thach Yên, district de Thach Thành, province de Thanh Hoa (Centre).

Con Moong a été fouillée à plusieurs reprises et est considérée comme le site le plus ancien du pays, contenant des traces d'humains datant du Paléolithique au Néolithique, soit d'environ 60.000 à 7.000 ans avant J.-C.

Des experts et scientifiques ont étudié la possibilité de faire reconnaître ce site comme patrimoine culturel mondial par l'UNESCO.

Une conférence scientifique pour évaluer cette possibilité et définir les critères nécessaires pour une telle reconnaissance a été organisée récemment conjointement par le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, l'Institut d'archéologie et l'Association d’archéologie du Vietnam.

Dans ses remarques finales, le président de l'Association d’archéologie du Vietnam, le Pr. Tông Trung Tin, a déclaré que la grotte pouvait répondre aux critères de sélection concernant la tradition culturelle, l'établissement humain traditionnel et l'habitat naturel. 

 
À l'intérieur de la grotte Con Moong. Photo : TH/CVN
 

Con Moong signifie "animal" dans la langue de l’ethnie Muong. Nichée sur une falaise de montagne, à 147 m au-dessus du niveau de la mer, elle a été découverte en 1974 et fouillée pour la première fois deux ans plus tard. Elle appartient à la couche géologique Dông Giao, datant de 240 millions d'années.

La grotte mesure environ 40 m de long et possède des ouvertures aux deux extrémités. À l’intérieur, le plafond atteint par endroits 10 m de hauteur. Toutes les strates montrent des traces humaines, datées entre l'âge de pierre et le néolithique.

De 2010 à 2014, l’Institut d'archéologie du Vietnam, en collaboration avec l’Institut d’archéologie et d’ethnologie de Novossibirsk et l’Académie des sciences de Russie, a découvert des restes humains, des outils tranchants en pierre, des haches, des éclats en grès, ainsi que des os et des dents d’animaux.

Ces trouvailles ont enrichi notre compréhension de l’ensemble de vestiges constitués notamment des grottes Con Moong, Nguoi Xua (Hommes anciens), et les cavernes Lai et Diêm. Ces vestiges témoignent de la vie d’une communauté d’hommes préhistoriques vivant dans une grande vallée, changeant régulièrement d'habitat et de moyens de production, et ayant contribué à la création de la culture de Da But.

 

Une fosse de fouille archéologique dans la grotte Con Moong. Photo : CTV/CVN

Le Dr. Nguyên Khac Su a affirmé qu'il s'agit d'un site archéologique du Vietnam où la datation de l'apparition humaine précoce repose sur une stratigraphie standard, analysée par la seule chronologie disponible au Vietnam. "Cette grotte est l'objet de recherches archéologiques depuis un demi-siècle. elle présente des strates très épaisses (plus de 10 m) et est préservée intacte. De nombreux scientifiques viennent ici pour mener des recherches et en apprendre plus sur nos ancêtres", a-t-il expliqué.

"Autour de la grotte Con Moong, il y a de nombreuses autres, illustrant la migration des hommes dans la région. Ces communautés originaires des environs ont fusionné en communautés plus grandes et étroitement liées à la diversité du Parc national de Cuc Phuong", a-t-il ajouté.

Avec ses valeurs historiques marquantes, cette grotte et ses environs ont été reconnus en tant que vestige national spécial en 2016.

En 2020, le Premier ministre a approuvé un plan visant à préserver et promouvoir la valeur des vestiges archéologiques de ce site et de ses environs, couvrant une superficie totale de 977,568 ha. Le plan de conservation vise à respecter ses valeurs culturelles et historiques, à protéger la biodiversité du Parc national de Cuc Phuong et à préserver les fosses archéologiques existantes.

Thuy Hà/CVN

https://lecourrier.vn/

Shares: