mardi, 16/04/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

16/06/2023 11:02 368
Rating: 0/5 (0 votes)

La province de Quang Nam (Centre) s'efforce de préserver et d’optimiser les valeurs du sanctuaire de My Son, reconnu par l’UNESCO en 1999, en parallèle avec le développement du tourisme durable.

 

Le sanctuaire de My Son, reconnu par l’UNESCO en 1999 comme patrimoine mondial.Photo: VNA/CVN

La localité intensifiera également l'application des avancées scientifiques et technologiques dans les travaux de conservation et continuera à appliquer strictement les réglementations sur la gestion de l'État, ainsi que la Convention du patrimoine mondial et la Loi sur le patrimoine culturel.

Phan Hô, directeur du conseil d'administration du site du patrimoine culturel mondial de My Son, a déclaré que depuis que le sanctuaire a été reconnu par l'UNESCO en 1999, de nombreuses organisations et individus nationaux et étrangers ont coopéré avec le Vietnam pour la préservation du sanctuaire. Parmi eux figurent l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la JICA (Japon), la Fondation Lerici (Italie) et l'université de Milan.

La connectivité entre le sanctuaire et d'autres sites patrimoniaux du Centre et les principaux pôles touristiques sera également renforcée, a indiqué Phan Ho, ajoutant que le conseil de gestion du sanctuaire améliorera la qualité du personnel, en particulier les guides touristiques, et diversifiera les services du sanctuaire.

Le sanctuaire de My Son est situé sur la commune de Duy Phu, district de Duy Xuyên dans la province de Quang Nam, à 69 km au sud-ouest de Dà Nang et à 20 km de la citadelle de Trà Kiêu. C’est un ensemble de temples Cham en ruine, nichés dans une vallée d’environ 2 km de diamètre.

Avec plus de 70 bâtiments en brique et en pierre construits entre le VIIe et le XIIIe siècle, My Son est devenu le plus important centre architectural du royaume du Champa. Les temples principaux honorent les protecteurs du Champa. Le dieu principal à My Son est Bhadresvara, du nom du roi qui a fondé le premier royaume de la région d’Amaravati à la fin du IVe siècle.

L’architecture reflète l’influence culturelle de l’Inde. La plupart des tours possèdent un toit pyramidal censé représenter le mont Meru, demeure des dieux du panthéon hindou. La tour principale (Kalan) est entourée de tours plus basses, toutes orientée à l’Est pour recevoir la lumière du soleil. En raison de la grande influence architecturale et culturelle de l’Inde, My Son compte aussi nombre de stèles gravées en sanskrit - langue sacrée et langue littéraire de l’Inde ancienne.

VNA/CVN

https://lecourrier.vn/

Shares: