lundi, 26/02/2024
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

15/03/2023 10:29 528
Rating: 0/5 (0 votes)

Bàu Truc, province de Ninh Thuân (Centre), est le plus ancien village de poterie d'Asie du Sud-Est. Ici, les artisans, d’ethnie Cham, conservent la méthode de fabrication entièrement à la main.

 
Produits en céramique de la Coopérative de céramique Bàu Truc Cham, à Ninh Thuân (Centre).

Les artisans s'efforcent de développer de nouvelles lignes de produits, de promouvoir l'e-commerce et le tourisme. Les efforts leurs permettent à la fois d’améliorer leur qualité de vie et de conserver les techniques traditionnelles.

Trouver une nouvelle voie

Au début du mois de mars, nous avons eu l'occasion de retourner au village de poterie de Bàu Truc. On y sent bien les changements avec de nouvelles maisons, des rues asphaltées, de grands exposants de céramiques prêts à accueillir les visiteurs.

La poterie de Bàu Truc a traversé des hauts et des bas. On a même pensé un jour qu'elle pourrait disparaître. Mais de nos jours on peut dire sans ambages qu’elle est florissante.

 
Des artisanes Cham fabriquent de la poterie.

Dang Thi Minh Trong, propriétaire de l’atelier Hai Âu, a partagé : “Dans le passé, ma famille produisait des céramiques à usage domestique principalement destinées aux Cham locaux. Mais pour répondre aux divers besoins du marché, nous avons développé une gamme de céramiques fine pour la décoration intérieure et extérieure, des carreaux muraux, des bas-reliefs, des pots ornementaux, des pots +feng shui+, des vases à fleurs, des fours, des bocaux, des lampes en céramique…”.

Faire connaître la marque de céramique Cham

S’il y a beaucoup de jeunes artisanes qui trouvent rapidement de nouvelles directions comme Mme Trong, des artisanes plus âgées comme Dang Thi Hang, soixante-dix ans, sont également passionnées par la création de produits, notamment par la transmission à la génération suivante.

 
Une femme Cham (droite) présente des produits céramiques de Bàu Truc à une visiteuse.

"Ce métier se transmet sein de la famille. J'ai commencé à faire de la poterie quand j'avais 18 ans, et maintenant j'ai 73 ans. J'apprends toujours à mes enfants à être persévérants et à rechercher de nouveaux modèles", a partagé Mme Hang.

Autrefois, la poterie de Bàu Truc était réservée aux femmes. Les hommes se chargeaient de ramasser le bois de chauffage, d’extraire l’argile et d’apporter la paille pour la cuisson. Mais de nos jours, il y a de plus en plus de jeunes hommes mais aussi d’hommes d'âge moyen qui embrassent le métier de potier.

Le village compte aujourd'hui 663 ménages avec plus de 3.000 personnes (90% d’ethnie Cham). Environ 250 ménages fabriquent de la poterie depuis des générations.

Phu Huu Minh Thuân, directeur de la Coopérative de céramique Bàu Truc Cham, a déclaré que la coopérative du village comptait 54 membres.

La poterie Bàu Truc est bien installée sur le marché avec de nombreux articles utilisés dans la vie quotidienne, non seulement par les Cham, mais aussi par des gens de tout le pays. Les emplois sont stables avec un revenu moyen de 5 millions de dôngs par mois.

"Nous avons un canal de commerce en ligne, qui demande une énorme ressource humaine pour livrer les produits. Les produits sont de plus en plus diversifiés, avec par exemple des carreaux de céramique, des articles de décoration intérieure et extérieure, des articles ménagers", a informé M. Thuân.

Respect des valeurs traditionnelles

Les Cham de ce village ont conservé leur artisanat traditionnel intact, avec des connaissances transmises de génération en génération.

 

Toutes les étapes de fabrication sont effectuées à la main.

Bàu Truc est considéré comme un musée de la poterie Cham par les chercheurs et les touristes. Ninh Thuân veille d’ailleurs à la préservation et au développement des villages artisanaux du peuple Cham. Associé l’art de la poterie au tourisme est considéré comme un moyen durable de créer plus d'emplois et d'augmenter les revenus des populations locales.

Nguyên Van Hoa, directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, a déclaré que l'art de la poterie Cham avait été reconnu par l'UNESCO comme patrimoine culturel immatériel nécessitant une protection urgente. C'est un grand honneur pour la province.

"Notre service coopérera avec les organes concernés pour sensibiliser les gens, en particulier les Cham, à la préservation et à la promotion de l'art de la céramique, ainsi que soutiendra financièrement le développement du tourisme communautaire à Bàu Truc", a-t-il déclaré.

Bàu Truc a déjà créé un conseil de développement du tourisme communautaire, de 60 membres, regroupant des experts en poterie, cuisine, arts, instruments de musique traditionnels... Ce conseil accompagne non seulement les touristes visitant le village artisanal, mais également présente la céramique Cham dans des provinces et villes telles Hanoï (Nord), Quang Nam, Dà Nang, Binh Thuân, Lâm Dông (Centre), Hô Chi Minh Ville (Sud).

Aujourd'hui, les membres du conseil s'emploient à présenter les spécificités culturelles de la poterie traditionnelle et de la cuisine Cham aux visiteurs du Village culturel et touristique des ethnies vietnamiennes, en banlieue de Hanoï.

       Texte et photos: Quang Châu/CVN

https://lecourrier.vn/

Shares: