mardi, 03/10/2023
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

06/03/2023 11:06 266
Rating: 0/5 (0 votes)
Les fêtes et les pèlerinages de printemps reprennent de plus belle après deux années de quasi-interruption en raison de l’épidémie de COVID-19.


La fête du temple de la Ta Phu-Ky Cùng, dans la province de Lang Son (Nord). Photo : VNA/CVN.

Pagode des Parfums (dans le district de My Duc, ville de Hanoï), pagode Bai Dinh-Tràng An (dans la province de Ninh Binh), temple des Rois fondateurs Hùng (dans la province de Phu Tho), temple des Rois Trân-Phu Dây (dans la province de Nam Dinh), site national spécial Côn Son-Kiêp Bac (dans la province de Hai Duong), complexe de sites historiques et de paysages de Yên Tu (dans la province de Quang Ninh), complexe historique, culturel et paysager de Tây Thiên (dans la province de Vinh Phuc) dans le Nord du Vietnam; montagne Bà Ðen (dans la province de Tây Ninh), temple Bà Chua Xu (dans la province d'An Giang) dans le Sud du Vietnam... En ce début d’année lunaire, ces hauts lieux du tourisme spirituel attirent chaque jour des dizaines de milliers de visiteurs et pèlerins. Ce nombre devrait encore considérablement augmenter.

Cette année, l’organisation des fêtes et l’accueil des visiteurs dans ces destinations religieuses ont connu de nombreux changements positifs: des espaces propres, beaux et sécurisés qui garantissent les éléments traditionnels, mais aussi des réglementations mieux respectées par les pèlerins et visiteurs. Les comités de gestion de ces lieux de culte ont investi dans les infrastructures et le personnel pour mieux les servir, tout en préservant et promouvant l’identité culturelle et les bonnes mœurs. Les problèmes, qui peuvent se produire parfois lors des manifestations, tendent à fortement diminuer, contribuant à rendre les activités festives aussi belles et joyeuses qu’elles l’étaient autrefois.

“Peut-être que la période épidémique était un mal nécessaire, nous aidant à regarder en arrière et mieux réaliser les défauts de gestion”, a indiqué un responsable du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Après une pandémie sous contrôle, les habitants et les touristes ont consciemment uni leurs efforts pour préserver leur cadre de vie et les activités communautaires. Ce qui leur a permis d’entrer dans une saison festive sûre, saine et organisée.

Édifier une vie culturelle

 
Les festivals printaniers attirent toujours plus de pèlerins et de touristes. Photo : VNA/CVN.

En effet, avant chaque saison festive annuelle, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et les agences de gestion locales publient des lignes directrices et des orientations sur l’organisation des festivals. Cependant, il est maintenant temps de non seulement rappeler au devoir, mais aussi de coordonner les efforts des différents services, du niveau central au local, pour que la gestion des festivités soit efficace et garantisse l’ordre social. Si les organisateurs se responsabili-sent et remplissent correctement leur rôle de gestion, en traitant strictement les situations complexes qui se présentent, les insuffisances et les points négatifs se limiteront.

De leur côté, les pèlerins et les visiteurs doivent élever leur conscience et leur sens de la responsabilité envers la société, et se conformer aux règlements émis par la communauté et les localités.

Pour cela, la gestion des fêtes nécessite une coordination étroite entre les services compétents, leurs inspection et surveillance régulières. Une réglementation claire et pratique ainsi qu’un plan d’actions concret sont également nécessaires pour assurer la sécurité absolue des participants aux festivals.

Les actes superstitieux ou portant atteinte aux bonnes coutumes et traditions doivent être résolument rectifiés et strictement traités. Les agences compétentes doivent agir en temps opportun, quitte à demander la suspension ou l’annulation de tel ou tel festival si nécessaire.

Le Service de la culture et des sports de Hanoï a mis en place deux équipes pour inspecter la gestion et l’organisation des manifestations festives dans 29 sites de la capitale. L’objectif est de corriger les manquements et de traiter rapidement les violations telles que l’usage d’événements ou de monuments religieux à des fins lucratives, le commerce illégal de produits culturels malsains, les activités superstitieuses contraires aux coutumes, etc. L’inspection débute dès le 1er mois de l’année lunaire et se poursuit jusqu’à la fin de la saison des fêtes printanières.

Trân Thi Vân Anh, directrice adjointe du Service municipal de la culture et des sports, a souligné l’importance de sensibiliser les pèlerins et les visiteurs à se conformer au droit coutumier et à respecter les règles émises par le comité de gestion du lieu. De plus, les autorités locales appellent la communauté à s’impliquer davantage dans le mouvement “Toute la population s’unit pour édifier une vie culturelle”.

Il est important de maintenir et de promouvoir les bons signes enregistrés en ce début de saison festive pour qu’ils deviennent un mode de vie quotidien et une direction cohérente pour toute la communauté.

https://fr.nhandan.vn/

Shares: