mercredi, 07/12/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

06/01/2022 09:25 405
Rating: 0/5 (0 votes)
Le Comité populaire de la province de Thanh Hoa (Centre) vient d'approuver un plan de gestion de la citadelle des Hô - un patrimoine culturel mondial pour la période 2021 - 2025, vision pour 2040.


La Citadelle de la dynastie des Hô à Thanh Hoa (Centre) est classée patrimoine mondial depuis 2011. Photo : VNA/CVN

Le plan a été élaboré par le Comité populaire provincial sur la base des résultats de travaux de recherche dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie et d'autres disciplines avec la consultation d'experts de l'UNESCO, du British Heritage Council.

Parallèlement au renforcement des activités visant à protéger, préserver et promouvoir les valeurs du patrimoine, Thanh Hoa accordera plus d'attention à l'établissement de relations plus étroites entre les unités, les autorités à tous les niveaux et les habitants. De même, cette province compte renforcer la coordination pour intensifier la supervision des ministères et organes concernés. Elle envisage en outre de promouvoir la participation de la communauté au processus d'élaboration et de mise en œuvre du plan de gestion de ce patrimoine culturel mondial.

La citadelle des Hô, également nommée citadelle Tây Dô ou An Tôn, fut construite par Hô Quy Ly en 1397 selon les principes du feng shui (géomancie), elle témoigne de l’épanouissement du néoconfucianisme au Vietnam de la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d’autres parties d’Extrême-Orient. Elle était à l'époque un centre politique, économique, culturel et social du pays. Elle s'étend sur environ 1 km² sur les communes de Vinh Long et Vinh Tiên du district de Vinh Lôc.

Elle est constituée de blocs de pierre de 2,2 m x 1,2 m x 1,5 m, de 10 tonnes chacun, qui, selon les chercheurs, sont assemblés entre eux avec un liant végétal à base de bagasse de canne à sucre.

Valeurs historiques

La citadelle possède quatre portes aux quatre points cardinaux, recouvertes d'une toiture en blocs de pierre représentant une carambole. La géomancie et l'utilisation des grands principes physiques pour sa construction lui ont permis de traverser les siècles.

Il s’agit de la plus grande et de la plus originale citadelle en pierre de toute l’Asie du Sud-Est et de l’une des mieux conservées de toute l’Asie. Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en 2011.

Selon la légende, la citadelle aurait été construite en seulement trois mois. Tous ses murs et ses quatre portes principales sont en pierres de taille s’imbriquant étroitement, sans mortier ni liant d’aucune sorte. En moyenne, chaque bloc fait 1,5 m de long (certains atteignant 6 m) et pèse 24 tonnes. Bien qu’il n’y ait aucun liant entre les blocs de pierre, ces murs ont traversé 600 ans.


VNA/CVN

https://lecourrier.vn/

Shares: