dimanche, 26/05/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

Outre la préservation, l’accueil et le développement de la culture nationale, de nombreuses insurrections, contre le joug de la domination des dynasties féodales chinoises, se sont succédé. La première connue est celle des sœurs Trung, contre la dynastie Han entre l’an 40 et 43, puis celle de Madame Triêu, contre le royaume de Wu en 248. En 544, après la victoire de la dynastie chinoise des Liang, Ly Bi s’est proclamé roi, sous le nouveau de Thiên Duc. Il a nommé son royaume Van Xuân. La capitale se situait à Long Biên. En 713, c’est l’insurrection de Mai Thuc Loan et en 766, celle de Phùng Hung. En 905, l’insurrection de Khuc Thua Du est suivie de la bataille de Ngô Quyên contre les envahisseurs Han sur la rivière de Bach Dang. La victoire sur la rivière de Bach Dang exprime le talent militaire de Ngô Quyên, et met aussi fin à une période de domination des dynasties féodales chinoises au Vietnam, ouvrant une nouvelle ère du pays, celle de l’indépendance et de l’autonomie.

goc-trung-bay

Espace d’exposition sur l’insurrection des deux soeux Trung en 40 et 43.

goc-trung-bay

Espace d’exposition sur l’insurrection de Ly Bi en 544.

goc-trung-bay

Maquette de la bataille de Bach Dang, en 938.