mercredi, 27/10/2021
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

03/03/2021 14:48 536
Rating: 0/5 (0 votes)
“Les trésors nationaux sont des chefs-d'œuvre uniques, qui sont hautement appréciés par le Conseil du partrimoine”, a déclaré le Professeur associé, Dr. Tong Trung Tin, member du Conseil national du Patrimoine.

Certains trésors nationaux dans la collection de moules de flèches en pierre de Co Loa

Lors de la 9e étape de reconnaissance, 24 trésors nationaux sont présents. Ces trésors représentent la beauté, des histoires culturelles et historiques qui touchent la postérité.

Les moules de flèches en grès gris et fins témoignent de la technologie militaire exceptionnelle à l’époque d’An Duong Vuong.

Secrets dans le palais royal

Le professeur agrégé Lai Van Toi (l’Institut de recherches des Citadelles impériales du Vietnam) se souvient encore du temps où ses collègues et lui ont découvert les moules de flèche légendaire de Co Loa. Il a raconté: “Vers les années 2004-2007, nous avons fouillé au temple de Thuong, dans la zone de vestiges nationaux spéciaux de Co Loa”. À cette période-là, de nombreuses personnes croient encore que le temple Thuong où se trouve le temple dédié à An Duong Vuong, était la résidence royale. Cependant, la découverte des moules au temple Thuong et d’une système des vestiges des fours pour le moulage du bronze en même temps a changé ce point de vue.

Selon le dossier scientifique du collection de moules de flèches de Co Loa reconnue récemment comme trésor national, cette collection se compose de 11 moules en pierre. Parmi lesquelles, il y a 11 moules de flèches à trois côtés et un moule de flèche en forme d’hirondelle. Tous étaient fabriqués à partir du grès fin. La face intérieur du moule était fabriqué plus soigné que la face extérieur. Les moules en pierre sont datés da la culture de la culture de Dong Son- au début de l’âge du Fer, entre 2.300 à 2.200 ans avant  notre ère. C’était une étape où des archéologues baptisent l’étape de Co Loa, qui était également la période où la roi An Duong Vuong localisa la capitale dans la citadelle de Co Loa, et était la période de l’État d’Au Lạc. Les archéologues pensent que les moules de flèches en pierre de Co Loa, des flèches de Cau Vuc, des tambours en bronze et des socs en bronze de Ma Tre sont des trois phénomènes archéologiques reflétant les réalisations de la métallurgie exceptionnelle de l’État d’Au Lac.

Ces moules de flèches de Co Loa ont été découverts en même temps avec les vestiges de Lo Đuc. Il existe des traces de fosses profondes, de terres cuites dans la zone de vestiges. Lors du temple Thuong, les archéologues ont découvert de nombreux de résidus en cours de fabrication de moules, des flèches. Cela prouve que le temple Thuong était un centre de métallurgie et de moulage de bronze de la capitale de Co Loa à l’époque du roi An Duong Vuong. Selon le dossier scientifique,“La métallurgie et le moulage, en particulier le moulage de l’arbalète magique et des flèches, étaient toujours considérés comme un secret national, et étaient respectés et soigneusement protégés par le roi et la cour royal.’

Invention typique de l’époque

Selon le professeur agrégé Lai Van Toi, cette collection de moules de flèches en pierre montre l’intélligence et l'ingéniosité des mouleurs. Ils savaient choisir des blocs de grès fin pour fabriquer des moules. Ils utilisaient les technologies de la gravure, du meulage et du burinage pour créer les motifs de moules à cette époque. Le dossier des trésors nationaux indiquent également que la sélection de matériaux (grès fin) pour fabriquer des moules est une expérience hautement apréciée par d’anciens mouleurs. “Des grès fins ont fait s’écouler rapidement et régulièrement le cuivre en fusion plus dans les moules et réduire la chaleur, ainsi, des produits moulés ne seront pas défectueux à l’issue de la cuisson”.

L’une des raisons pour lesquelles cette collection de moules devenant un trésor national constitue que les artefacts de grande valeur ont associé aux grands événements du pays, au roi An duong Vuong qui était également la fondateur de l’État Au Lac. En outre, il s’agit d’un produit typique qui a une grande valeur pratique, a pour effet de promouvoir le développement de la société dans une certaine période historique.

“Les moules de flèches en pierre, des flèches de Co Loa à trois côtés et l’arbalète magique ont créé une révolution dans la technologie militaire à l’époque d’An Duong Vuong, à l’État d’Au Lac. Cette collection de moules de flèches et le dépôt des flèches en bronze à Cau Vuc ainsi que l’arbalète magique fabriquée de la griffe de la Tortue d’or découverts sont certainement un trio témoignant la technique milliataire exceptionnelle de cet époque”, selon les notes dans le dossier des trésors nationaux.

La découverte de ces moules de flèches en pierre a rendu l’explication de l’histoire plus convaincante. Nous pouvons comprendre davantage sur la légende de l’arbalète magique du général Cao Lo qui se propage depuis de nombreuses années.

Selon le Département du Patrimoine culture (du Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme), cette collection de moules de flèches en pierre découverte à Co Loa, ont été présents à des musées nationaux et internationaux. Durant les années 2016 et 2018, trois flèches dans cette collections ont été exposées avec 300 autres antiquités en Allemagne.  Ces moules sont également enregistrés et analysés dans de nombreux documents historiques et archéologiques.

MNHV

Shares:

Others

Un aperçu sur le site archéologique de Bai Coi

Un aperçu sur le site archéologique de Bai Coi

  • 30/11/2020 15:30
  • 610

Le site de Bai Coi est un site archéologique situé à la commune de Xuan Vien, district de Nghi Xuan, province de HaTinh. Ce site est découvert et fouillé par le Musée d’Histoire du Vietnam (le Musée National d’Histoire du Vietnam depuis 2011) en collaboration avec le musée provincial de Ha Tinh en 2008. Les résultats de la première fouille à Bai Coi ont fait écho à la communauté des chercheurs et ont conduit à un débat passionné sur la structure culturel de ce vestige: c’est le site de Dong Son ou le site de Sa Huynh?. Les fouilles suivantes en 2009 et 2012 ont fourni plus de nouveaux documents, mais le débat n’est pas encore terminé. Cependant, les chercheurs sont tous d’accord que les documents archéologiques sur le site de Bai Coi ont apporté une nouvelle perspective sur les deux cultures de Dong Son et de Sa Huynh, surtout la relation entre les deux cultures dans la région de la côte centrale du Nord.