mercredi, 27/10/2021
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

30/11/2020 15:30 609
Rating: 0/5 (0 votes)
Le site de Bai Coi est un site archéologique situé à la commune de Xuan Vien, district de Nghi Xuan, province de HaTinh. Ce site est découvert et fouillé par le Musée d’Histoire du Vietnam (le Musée National d’Histoire du Vietnam depuis 2011) en collaboration avec le musée provincial de Ha Tinh en 2008. Les résultats de la première fouille à Bai Coi ont fait écho à la communauté des chercheurs et ont conduit à un débat passionné sur la structure culturel de ce vestige: c’est le site de Dong Son ou le site de Sa Huynh?. Les fouilles suivantes en 2009 et 2012 ont fourni plus de nouveaux documents, mais le débat n’est pas encore terminé. Cependant, les chercheurs sont tous d’accord que les documents archéologiques sur le site de Bai Coi ont apporté une nouvelle perspective sur les deux cultures de Dong Son et de Sa Huynh, surtout la relation entre les deux cultures dans la région de la côte centrale du Nord.

La situation géographique et le paysage du site

Le site de Bai Coi est une grande dune de sable, s’étendant du nord-ouest au sud-est. Ce site est situé entre deux pentes de la chaîne des montagnes de Hong Linh, sur une altitude d’environ 6-7 mettres par rapport du niveau de la mer. La site est entouré de côtés au Nord, à l’Est et au Sud par des rizières basses, et à l’est par la coulée de Rao Vuc, en amont de la rivière de My Duong. Cette rivière qui coule le long des pentes orientées vers le Sud-est de la chaîne des montagnes de Hong Linh, et puis se jette dans l’embouchure de Cuong Gian, à environ 10 km de Bai Coi. Bai coi est situé à seulement 5 km au Nord de la rivière Lam (le Cả)– un grand fleuve de la Côte centrale du Nord. Bai Coi est le nom officiel pour baptiser le site archéologique, mais en fait, cette immense dune de sable porte d’autres noms comme Bai Phoi Phoi, Bai Loi ou Trang Van.

La situation du site Bai Coi vue de Google Eath.

 

En termes de géoculture, Bai Coi est situé dans la région limitrophe entre les deux grandes cultures de la Protohistoire, ce sont la culture de Dong Son dans le Nord et la culture de Sa Huynh dans le Sud. À environ 80 km au Nord de Bai Coi se trouve l’endroit de Lang Vac (province de Nghe An)- un site représentatif de la culture de Dong Son. Vers le Sud, Bai Coi est situé à environ 120 km de Cuong Ha, Co Giang (province de Quang Binh)- où des chercheurs ont découvert des sites de jarres funéraires et des objets de bronze de Dong Son; et à environ 300 km de Con Dai, Con Rang (province de Thua Thien Hue) où ils ont découvert des sites des jarres représentatives de la culture de Sa Huynh. Bai Coi est en effet le lieu d’habitation idéal du peuple de tous les temps. Par conséquent, on n’est pas surpris que  les archéologues ont trouvé des traces de la résidence et de la sépulture des habitants appartenant à des différentes époques, à partir du néolithique à la monarchie.

Le processus de la découverte et de la recherche

Au début de 1974, l’Institut d’archéologie du Vietnam a mené une exploration dans la commune de Xuan An et a découvert une boucle d’oreille figurant deux tête d’animaux. En mai de la même année, la Faculté d’histoire de l’Université générale de Hanoi a découvert et exploré l’endroit de Bai Phoi Phoi. Selon des jugements de l’équipe de chercheurs, le site de Phoi Phoi a été daté de la néolithique tardive et exprime de nombreuses similitudes par rapport au site de Coi Loi Mot.

En 1976, la Faculté d’histoire a officiellement mené des fouilles au site de Bai Phoi Phoi. Et les résultats obtenus de fouilles montrent que c’est un site datant de la post-néolithique, appartenant à la culture de Bau Tro.

En été 1977, le Musée d’Histoire du Vietnam (le Musée National d’Histoire du Vietnam depuis 2011) a mené des explorations au site de Bai Phoi Phoi, et a découvert certains fragments de céramiques, notamment deux anneaux de verre vert, ce la montre l’existence d’une stade ultérieur dans cet endroit.

Au cours des 30 années suivantes, des chercheurs du Musée d’Histoire du Vietnam, de l’Institut de l’archéologie ont procédé à de nouvelles vérifications au site de Bai Phoi Phoi, mais seulement mené des explorations de surface, mais aucune fouille n’a été effectuée.

En novembre 2008, des collègues du musée provincial de Ha Tinh et des cadres de la commune de Xuan Vien ont annoncé la découverte de nombreuses objets anciens excavés par des habitants d’ici, surtout des des objets de bronze dans la zone de Bai Coi, à proximité de Bai Phoi Phoi. Recevant cette nouvelle, le Musée d’Histoire du Vietnam en coordination avec le Musée provincial de Ha Tinh ont mené une exploration approfondie de cette zone. Depuis lors, on a constaté que c’est un site archéologique très majeur, mais fortement endommagé. Le Musée d’Histoire du Vietnam a rapidement coordiné avec le Service de la Culture, des Sports et du Tourisme  de la province de Ha Tinh ont mené les trois fouilles à grande échelle pour clarifier la nature et le contenu culturel du site, et pour rassembler des informations précieuses avant la destruction du site.

Les archéologues travaillent sur le chantier de fouille

- La première fouille a été réalisée à partir de la mi-décembre 2008 et s’est terminée à la fin de janvier 2009. L’équipe de fouille a excavé 7 fosses d’une superficie totale de 164,2 m2. Ces fosses sont toutes ouvertes dans le centre du site de Bai Coi. Dans la première étape de fouille, des archéologues ont découvert 14 tombes à fosse, une tombe en jarre et une tombe en vase-marmite. L’apparition des jarres funéraires, bien qu’en petit nombre, et ainsi que la découverte des couvercles coniques dans les explorations précédentes, ont provoqué beaucoup de surprise dans la communauté des chercheurs, car, jusqu’à présent, cet endroit est toujours considéré l’aire de répartition de la culture de Dong Son. Depuis lors, les archéologues ont estimé que Bai Coi est un site convergeant des éléments culturels majeurs des peuples de Sa Huynh et de Dong Son.

- La deuxième fouille a été réalisée de la mi-décembre 2009 à la fin du mois de janvier 2010. Outre des fosses creusées dans la zone centrale de Bai Coi, les archéologues ont élargi le champ de l’exploration et de l’enquête sur les endroits de Bai Phoi Phoi, de Bai Loi, de Trang Van, de Đên Phuc Đa, etc, sur une surperficie totale de fouille et d’exploration de 199,5 m2. Lors de ces excavations, les archéologues ont découvert 8 tombes en jarre, une tombe de marmite et quatre tombes à fosse. La découverte des jarres funéraires n’est plus surprenante et cela est la base pour que les auteurs de la fouille affirment qu’il s’agit d’un vestige de la culture de Sa Huynh, plus ou moins influencé par la culture de Dong Son.

- La troisième fouille a été réalisée fin 2012, avec la participation des archéologues du Musée national de Corée. L’équipe de fouille a creusé 4 fosses, y compris trois fosses à Bai Loi, et une fosse à Bai Phoi Phoi. La superficie totale des fosses excavées dans cette fouille est de 107,25 cm2. Dans cette fouille, des archéologues ont découvert 8 tombes en jarre, une tombe de vase-marmite et 4 tombes à fosse. Jusqu’à présent, les évaluations sur la nature et les strates culturelles ne sont pas changées.

Ainsi, à travers trois grandes fouilles effectuées par le Musée National d’Histoire du Vietnam, 21 fosses ont été ouvertes sur une superficie totale de 470,95 m2. Des reliques révélés dans les fosses sont essentiellement des tombes, des traces de l’habitation dépolies. Il est possible que le glissement de terrain dans la zone d’habitation au bord de la rivière en saizon des crues a efffacé des traces, tandis que les sépultures situées dans les endroits plus élevés dans la dune de sable devraient rester intacts. Cependant, ce n’est qu’une hypothèse, car il n’exclut pas la possibilité que la couche d’habitation est détruite par l’exploitation du sable dans cette zone depuis de nombreuses années.

Les types de sépultures

À travers des trois grandes fouilles à Bai Coi, on a découvert 44 tombes, avec deux types principaux: la tombe à fosse et la tombe en jarre, outre, il y a encore la tombe en vase-marmite.

- Tombes à fosse: il y a 22 tombes (occupant 50% du nombre total de sépultures). Les tombes à fosse sont déterminées sur la base de la concentration des poteries et d’autres objets d’accompagnement au même altitude. Les tombes à fosse à Bai Coi sont principalement situées sur l’axe est-ouest, quelques-unes suivent l’axe nord-ouest et sud-est. La taille de la sépulture mesure environ plus de 2 mettre de longueur et 0,6- 1,0m de largeur. Les objets d’accompagnement trouvés dans la sépulture sont très riches, avec des types tels que des objets ménagers, des parures, des outils, des armes, fabriqués à partir des matériaux comme pierre, cuivre, fer, alliage plomb-étain. Les objets d’accompagnement sont placés à la tête et au pied du cadavre, certaines poteries sont cassées et puis enroulées autour de la dépouille.

La tombe à fosse de deux personnes découverte en 2012

- La tombe en jarre: Il y a 17 tombes (occupant d’environ 38% de sépultures découvertes). Les jarres funéraires sont généralement une forme de pêche ou une forme ovoïde, son corps effilé vers le base. Elles mesurent environ 50-60 cm de diamètre, et de 50-70 cm de hauteur. Les couvercles de la jarre sont en forme conique ou en forme de couvre-plateau. Les objets d’accompagnement en poterie (vases, mamites, etc) ont peut-être placés à l’intérieur ou à l’extérieur de la jarre, mais seulement des parures en pierre, en bronze, en verre placés dans la jarre.

Une jarre découverte en 2012

- La tombe en marmite et la tombe en vase-marmite: Il y a 5 tombes, occupant environ 12 %.

+ La tombe en marmite: on trouve deux tombes dont un grand pot couvrant un petit pot sont horizontalement enterrés le long de l’axe est-ouest ou de l’axe nord-est et sud-ouest, et on n’y trouve pas d’objets d’accompagnement.

+ La tombe en vase-marmite: on trouve trois tombes, dont un pot en poterie en dessous, et des marmites ou bols mis en dessus, presque aucun objets d’accompgnement.

Une tombe en vase-marmite découverte en 2008

Objets d’accompagnement

À travers 3 fois de fouille et d’exploration, les archéologues ont rassemblé une collection riche d’artefacts, avec 217 échantillons fabriqués à partir des matériaux comme pierre, poterie, verre et métal.

+ Objets en pierre: ce sont essentiellement des parures, avec les types comme boucle d’oreille à trois points, boucle d’oreille en forme d’anneau et collier de perles, etc. 

 

Des parures en pierre et en verre

- Objets en bronze: y compris des anneaux, haches, flèches. En outre, lors des explorations précédentes, les archéologues ont également trouvé une hache de bronze avec une poigné rectangulaire et un soc en forme d’aile de papillon.

Anneaux en bronze

- Objets en fer: y compris des pioches en forme de lettre “U”, pointes de lances, javelots, couteaux.

des pioches en forme de lettre “U”

- Objets en plomb-étain: découverts dans les fosses de 12.BLo.H2.M2 et 12.BLo.H3.M5. En se basant sur la forme et la taille, nous pensons que ce sont des morceaux de boucles d’oreille.

- Objets en verre: sont principalement des boucles d’oreilles dont il y a une boucle d’oreille à trois points et une boucle d’oreille en forme d’anneau.

- La poterie: c’est une groupe d’artefact qui occupe un grand nombre et a créé un aspect typique du site archéologique de Bai Coi. Les objets en poterie d’accompagnement se composent des types de marmites, de vases, marmites à fond percé. Les types de vases et de marmites à Bai Coi sont décorés des motifs de vagues, des motifs dentelés et des motifs en forme de S. Les marmites à fond percé occupent un grand nombre dans la collection des poteries funéraires d’accompagnement, contribuant à créer les caractéristiques de la culture de Bai Coi. C’est un type représentatif de la culture de Dong Son et de pré-Dong Son. Outre, on trouve à Bai Coi des boucles d’oreille à trois points en terre cuite.

Les résultats de fouille obtenus ont montré la caractère culture riche et diverse du site de Bai Coi. Non seulement, il y existe les éléments de la culture de Sa Huynh, mais des élément de la culture de Dong Sont y sont également présents, ce la montre que le peuple de Dong Son était vraiment entré dans cette zone. En outre, certains éléments de la culture du fer chinois y étaient présents. On peut dire qu’avec sa position particulière, Bai Coi est principalement la rencontre de grandes cultures à la Protohistoire du Vietnam.

Constatant l’importance et les valeurs particulières du site, en 2014, le Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a reconnu le site archéologique de Phoi Phoi- Bai Coi comme vestige national. Cependant, bien qu’elle soit classé le vestige national, mais Bai Coi est toujours confronté à la violation de la chasse aux antiquités et l’exploitation illégale de sable. On pense que les autorités devraient avoir des mesures de protection opportunes, plus strictes et plus effficaces. En même temps, la branche de l’archéologie devrait continuer à effectuer des fouilles et des recherches pour obtenir une vision plus complète sur ce site, et pour contribuer à la sauvegarde des patrimoines culturelles, apportant sa contribution à la valorisation de la valeur et au service du peuple.

Trương Đac Chien- Chu Manh Quyen

(Musée National d’Histoire du Vietnam)

MNHV

Shares:

Others

Le site de Bai Coi: le parcours de découverte

Le site de Bai Coi: le parcours de découverte

  • 17/11/2020 15:23
  • 561

Au cours des dernières années, la découverte et les fouilles archéologiques à Bai Coi ont particulièrement reçu la préoccupation des chercheurs grâce au contenu culture unique de ce vestige. Les résultats de recherches du Musée National d’Histoire du Vietnam (MNHV) pendant les années 2008, 2009 et 2012 ont également fourni de nouveux documents archéologiques, ainsi que de nouvelles connaissances sur la relation entre les deux cultures majeures de Dong Son et de Sa Huynh. Cependant, depuis les années 70 du siècle dernier, les archéologues ont mené des programmes d’étude sur ce site. Ce vestige d’alors a été baptisé Bai Phoi Phoi.