jeudi, 17/09/2020
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

12/03/2020 12:36 174
Rating: 0/5 (0 votes)
La feuille de figuier est un type de décoration populaire sur le toit des monuments architecturaux datant du 11e siècle au début du 15ème dans le nord du Vietnam. Les statistiques préliminaires montrent que la feuille de figuier était décorée sur des toits des monuments de près de 40 vestiges architecturaux comme pagodes, palais, tours, temples, l’esplanade du sacrifice, tombeaux. Les motifs décoratifs sur les feuilles de figuier sont des images du dragon, de la phénix, du jade, le crape devenant le dragon, des flammes, etc. avec de nombreuses variations différentes. En particulier, le motif en forme de cerf décoré sur la feuille est un type rare. On ne trouve que ce type est décoré sur des feuilles de figuier sur les toits des monuments architecturaux dans les vestiges de Lo Giang (Thai Binh et de Ly Cung (Thanh Hoa).

 

Des tuiles architecturales sur le toit du palais à l’époque de la dynastie des Tran, fouillées lors de la résidence du roi de Lo Giang, province de Thai Bình (source: internet)

L’image du cerf sur la feuille de figuier trouvé au vestiges de la résidence du roi de Lo Giang (province de Thai Binh) montre un cerf courant, et avec sa tête tournée vers l'arrière. Le cerf a une forme élancée et ses cornes sont représentées par des bandes courbes de fleurs et feuilles.

L’image du cerf sur la feuille de figuier trouvé au vestige de Ly Cung (province de Thanh Hoa) montre également un cerf courant sur une aurélo de petites étincelles. Le cerf a une forme élancée, la tête relevée, ses cornes représentés par branches d’arbre, le dos courbé, les jambes montrant des mouvements de danses rythmiques.

À travers des documents au dessus, on donne des commentaires suivants:

1. Le cerf est un sujet de décoration populaire dans l’art chinois et un symbole de la “longévité” et de “richesse”. Dans l’art indien, le cerfs qui est un symbole de la religion, est utilisé pour améliorer la prise de conscience. Dans le bouddhisme, le cerf a une place importante. Dans la légende, le cerf est la 11e  du dieu Gautama et son premier sermon se porte vers la terre réservée aux cerfs dans la région de Bénarès (K.Ball 1974: 195). Le cerf a également incarné le Bouddha Bodhisattva qui a sauvé l’homme du désespoir (Jean Chealier, Alain Gheebrant 1997: 463). Alors, l’image du cerf est associée au bouddhisme, dans le seul but d’apporter les bonnes choses au peuple et de sauver l’homme.

2. Les feuilles de figuier en terre cuite orné d’image de cerf sont des reliques précieux découverts pour la première fois dans les vestiges de la résidence du roi de Lo Giang, de la dynastie des Tran et les vestiges de Ly Cung, de la dynastie des Ho.

La résidence du roi de Lo Giang (également connue sous le nom du palais de Kien Xuong) est un grand palais construit sous le règne du roi Le Anh Tong, sur la terre de Long Hung, actuellement ce vestige appartient à la commune de Hong Minh, du district de Hung Ha (province de Thai Binh). Selon les documents historiques, ce vestige rend le culte à la reine mère du roi Tran Anh Tong, et c’est le lieu associant à l’événement du décès du jeune roi Tran Hien Tong, le 11 juin 1341, de la 13e année du Serpent (Livre complet de memoires historiques du Dai Viet 1971, page 534, 624).

 

Tuiles architecturales du palais de la dynastie des Tran découvertes à la résidence du roi Lo Giang, province de Thai Binh (source: Internet)

En ce qui concerne le vestige de Ly Cung, selon d’anciens documents, le palais de Ly Cung (auparavant connu sous le nom du palais Bao Thanh), le roi Ho Quy Ly l’a construit et forcé le roi Tran Thuan Tong à y rester. L’histoire a également abordé de l’événement de monter sur le trône au palais de Bao Thanh, du prince héréditaire (fils du roi de Tran Thuan Tong) (Livre complet de memoires historiques du Dai Viet, Tome II, pages 222-223). Le palais de Ly Cung était construit au sud-ouest de la montagne de Dai Lai, commune de Kim Au, district de Vinh Lọc, actuellement le district de Vinh Thach, province de Thanh Hoa.

Ainsi, les vestiges de Ly Cung et Lo Giang sont deux grands palais de la dynastie des Tran (palais de Kien Xuong) et de la dynastie des Ho (palais de Bao Thanh) et qui concernent à la résidence et au décès du roi Tran. La feuille de figuier associe au bouddhisme. La popularité de la feuille de figuier sur le toit des monuments des dynasties des Ly et Tran, Ho reflète la période historique dont le Bouddhisme considérait comme la religion principale. L’image du cerf est également liée au bouddhisme et constitue la réincarnation du Bouddha. La feuille de figuier orné d’image du cerf n’est trouvé que sur le toit de ces deux palais. En combinant les facteurs ci-dessus, on peut voir que l’ornement du de la feuille de figuier sur le toit des monuments architecturaux des vestiges de Lo Giang et de Ly Cung exprime le désir de se libérer du désespoir et de avoir confiance en les croyances bouddhistes pendant l’époque où le bouddhisme était florissant. À travers les motifs décoratifs sur des monuments architecturaux, ont réflété la réalité et l’histoire du bouddhisme de cette période. 

Dr. Ngo Thi Lan (texte)

MNHV

Shares:

Others

Les vestiges de production des briques et des tuiles datant des XVe- XVIIIe siècles dans le Nord du Vietnam- Vue à partir de l’archéologie

Les vestiges de production des briques et des tuiles datant des XVe- XVIIIe siècles dans le Nord du Vietnam- Vue à partir de l’archéologie

  • 19/11/2019 11:20
  • 233

Au cours des dernières années, l’archéologie du Vietnam a découvert de nombreux vestiges architecturaux et un grand volume de types de briques, de tuiles et de fragments de décoration datant des XVe-XVIIIe siècles. Selon les statistiques préliminaires, il existe de plus de 100 vestiges architecturaux où on a découvert des briques, tuiles et fragments de décoration datant des XVe-XVIIIe siècles. Ces vestiges sont répartis dans 14 provinces et villes au Nord du Vietnam. Les caractéristiques de base des briques et tuilles datant des XVe-XVIIe siècles dans les vestiges architecturaux au Nord du Vietnam ont été étudiés (Ngo Thi Lan 2013). Cependant, jusqu'à présent, nous ne savons pas le lieu où les briques et les tuiles datant des XVe- XVIIIe siècles étaient produites et comment étaient- elles fabriqués?, Quelles étaient l’échelle de production et la qualité de ces types de briques et de tuiles ?. Sur la base de la collecte des documents sur des sites de production des briques et tuiles à travers des documents archélogiques pour répondre aux questions ci- dessus et contribuant ainsi à mieux comprendre le métier de production des briques et tuiles datant des XVe- XVIIIe siècles.