mardi, 15/10/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

10/09/2019 09:02 14
Rating: 0/5 (0 votes)
Sa Huynh- une culture archéologique qui développait brillamment à la période de la Protohistoire dans le centre du Vietnam. Les premiers vestiges et reliques de cette culture ont été découverts d’il y a plus d’un siècle (1909-2019). En 100 ans de recherche, de nombreux aspects de la culture de Sa Huynh ont été clarifiés, ceux qui montrent que cette culture était à la base d’un État primitif dans le Centre du Vietnam. Cependant, il reste encore de nombreuses questions à approfondir, car le contenu de cette culture est très riche et diversifié. L’étude sur la culture de Sa Huynh nous aide non seulement à prendre conscience de la valeur inestimable des patrimoines culturels reflétant une ancienne période de l’histoire nationale, mais aussi elle contribue également à l’orientation pour le développement de l’économie et de la société à ce jour.

 

La carte de répartition des vestiges de Sa Huynh.
 

L’exposition sur la culture de Sa Huynh.

Cependant, cette culture florissante est en train de faire face aux défis de la vie moderne. Le processus d’industrialisation et de modernisation du pays, en accompagnement de la construction des ouvrages au service de la production et de l’économie sociale sont fait révélé, et ont simultanément démoli de nombreux vestiges de Sa Huynh. Le site de Con Rang (Thua Thien Hue) où de centaines de jarres funéraires sont découvertes, est actuellement devenu l’autoroute nationale. À proximité, le site de Con Dai risque également de disparaître car il s’est complètement situé dans le quartier résidentiel. Toute une série d’autres sites comme Bai Coi (province de Ha Tinh), Hong Son, Bau Hoe, Phu Truong (province de Binh Thuan) seront complètement démolis s’il n’y a pas de mesures efficaces et à temps.

 

L’exploitation du sable au site de Bai Coi (province de Ha Tinh).
 

Une route traverse le site de Con Dai (Thua Thien Hue).

Pour pourvoir continuer à exécuter ces tâches significatives, nous devons d’abord avoir un plan pour préserver et conserver le système des vestiges de la culture de Sa Huynh, pendant qu’il existe de nombreuses questions interdépendantes, surtout il y a des opinions différentes sur l’espace de répartition de la culture de Sa Huynh. Par conséquent,  il faut établir une carte de répartition du système des vestiges de la culture de Sa Huynh afin de déterminer le processus de recherche de manière appropriée. Dans la situation actuelles de la documentation, nous pouvons esquisser la carte de la culture de Sa Huynh en mettant l’accent sur l’espace de répartition. Dans cette carte, on peut constater que le centre de la culture de Sa Huynh se concentre sur les trois provinces de Quang Nam, de Quang Ngai et de Binh Dinh. Et , à partir de ce centre, s'étend à la fois au sud et au nord. Au Sud, ce sont les provinces de Phu Yen, Khanh Hoa, Ninh Thuan, Binh Thuan, et au Nord se trouvent les provinces de Thua Thien Hue, Quang Tri et Quang Binh. Sa Huynh s’est également étendue à de nombreuses régions qui étaient autrefois l’espace de répartition d’autres cultures. Au Sud, on a identifié les traces de la culture de Sa Huynh à Dong Nai, à Ho Chi Minh-ville (le groupe de vestiges de Can Gio) et à Ba Ria- Vung Tau (Long Son). Au nord, on a trouvé les traces de la culture de Sa Huynh dans la zone côtière de Ha Tinh (Bai Coi, Co Dam). En plus, la culture de Sa Huynh se trouve également dans les hauts plateaux du centre du Vietnam comme les provinces de Gia Lai, Kon Tum et Dac Lac, etc et certaines îles riveraines comme Ly Son (Quang Ngai), Phu Qui (Binh Thuan).


L’état actuel du site de Hong Son (Binh Thuan).
 

Le chantier d’exploitation du sable dans la zone de vestiges de Phu Truong (Binh Thuan).

Il est clair que l’étendue de répartition et l’influence de la culture de Sa Huynh sont très vastes, s’étendent aux territoires de provinces comme Ha Tinh au Nord, Dong Nai au Sud, les hauts plateaux à l’ouest, et des îles riveraines à l’est, et beaucoup d’autre branches, reflétant le développement, les échanges et l’interaction de la culture de Sa Huynh pas encore restaurés. Cependant, en se basant sur la détermination de l’espace de répartition, les gestionnaires peuvent proposer des plans pour chaque vestiges, afin de préserver l’état premier et de faire des propositions raisonnables pour chaque projet de contrustion et de planification moderne, afin que la conservation n’affecte pas le processus de développement tout en préservant les vestiges. Et, Nous aurons ensuite l’occasion de continuer à étudier et à découvrir les attraits cachés de la culture Sa Huynh.                       

Dr. Nguyen Van Doan (MNHV)

MNHV

Shares:

Others

Présenter la collection de céramiques vietnamiennes exposée au Musée de l’Université nationale de Singapour

Présenter la collection de céramiques vietnamiennes exposée au Musée de l’Université nationale de Singapour

  • 21/08/2019 10:13
  • 25

Le Vietnam se situe dans l’Asie du Sud-Est, c’est le lieu où est adjacent de nombreux pays dans la région, par conséquent, les céramiques vietnamiennes ont très tôt eu des échanges avec de nombreux pays en Asie du Sud-Est. Depuis le 15e siècle, la céramique vietnamienne était exportée vers de nombreux pays dans la région et du monde. Dans le programme de recherche lors de l’Université nationale de Singapour en 2010, j’ai eu l’occasion de visiter une exposition sur les céramiques en Asie du Sud-Est sur le thème “Les céramiques en Asie du Sud-Est: la nouvelle lumière sur l’ancienne céramique” qui a duré du 14 novembre 2009 au 26 juillet 2010. Dans cette collection, les produits céramiques en Asie du Sud-Est découverts à Singapour depuis les années 1960 et 1970 ont été présentés au public jusqu’ici. L’exposition a présenté plus 300 objets qui sont les produits des fours à céramique datant des 9e-10e siècles aux 19e-20e siècles, provenant des pays en Asie du Sud-Est comme Birmanie, Khmer, Vietnam, Thaïlande et Indonésie.