vendredi, 01/07/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/11/2021 09:56 304
Rating: 0/5 (0 votes)
Avant que le Japonais Nishimura découvre un morceau de moule en 1999 à Luy Lâu, au Vietnam, les avis divergeaient quant à l’origine des tambours de bronze. Les résultats des fouilles entre 2014 et 2015 ont mis fin aux doutes.


Des fouilles à Luy Lâu ont permis de découvrir un nombre important de fragments de moules de tambour de bronze. Photo : CTV/CVN

Les fouilles archéologiques de l’ancienne citadelle de Luy Lâu dans la province de Bac Ninh (Nord), initiées par le Musée national d’histoire du Vietnam du 10 novembre 2014 au 5 janvier 2015, ont découvert des centaines de fragments de moules de tambour de bronze, apportant de grandes valeurs historiques pour prouver la créativité et l’esthétique artistique des métallurgistes vietnamiens anciens.
Environ 900 pièces de moules trouvées

D’après Lê Viêt Nga, ancien directeur du Musée provincial de Bac Ninh, ces fouilles ont été menées par les archéologues de vietnamiens, en collaboration avec des experts japonais, dont les Professeurs Inchenose Kzuo, Kinoshita Yasuki et Etaya Masahiro. Ensemble, ils ont ressorti environ 900 pièces de moules de tambour de bronze, donnant une preuve solide et incontestable permettant de confirmer que les Viêt anciens ont inventé le tambour de bronze.

M. Nga précise qu’au début du XIXe siècle, Franz Heger, un savant autrichien, dans son ouvrage publié en 1902 Alte Metalltrommeln aus Südost Asien (Vieux tambours en métal d’Asie du Sud-Est), après avoir étudié 165 pièces exposées dans des musées du monde de l’époque, les a classifiées chronologiquement en quatre types : H1, H2, H3, et H4.

Les H1 avaient les dates les plus anciennes et comprenaient les exemplaires les plus beaux dont le tambour de bronze de Ngoc Lu du Vietnam. S’en suivaient les H2, H3, H4, avec des motifs de décoration clairsemés. Menés sur 3,5 m², et à une profondeur de 3-5 m, les travaux à Luy Lâu ont dévoilé les pièces de moules des tambours H1, les plus anciens et les plus beaux, trouvés à une profondeur de 1,8-2 m. Le plus gros morceau mesure 18 cm de long, 9 cm de large, et 6,5 cm d’épaisseur, sans motif de décoration. Cette pièce, selon les experts, est probablement la partie basse d’un moule.

Renforcer la base scientifique

À Luy Lâu, les archéologues ont également trouvé des objets importants d’un atelier de fonte comme trémies de coulée de cuivre, goupilles de positionnement de moule... Sur la base d’autres objets découverts dans une même stratigraphie (pièces de céramique, tuyaux…), les archéologues estiment que les moules datent du IVe siècle après. J.C.

 

Un ancien tambour de bronze, reconnu Trésor national, conservé au Musée de la province de Quang Ninh (Nord). Photo : VNA/CVN

Les fragments de moules de tambours de bronze anciens sont rarement trouvés au Vietnam ainsi qu’en Asie du Sud-Est. D’après le Pr. associé-Dr. Trinh Nang Chung, de l’Institut vietnamien d’archéologie, auparavant, l’identification de l’inventeur de cet objet ne s’arrêtait qu’aux hypothèses. Plusieurs chercheurs français et chinois estimaient que bien que les Vietnamiens utilisent les tambours de bronze, la technique de leur fabrication avait une origine chinoise.

Mais la fouille de Luy Lâu, commencée en 1999 par le Professeur japonais Nishimura, a tout changé. La découverte de morceaux de moule fut un grand tournant dans l’identification des origines et surprit les scientifiques, effaçant les doutes. "Lors des fouilles de 2014-2015 à Luy Lâu, ont été récupérés des centaines de fragments de moules, constituant une base scientifique solide pour affirmer que l’inventeur de cet objet est le Vietnamien ancien", dit Trinh Nang Chung.

C’est en 2016 que le Musée national de l’histoire du Vietnam et l’Université japonaise de l’Asie de l’Est ont annoncé les résultats de ces fouilles. Les 900 pièces de moules de tambour de bronze trouvés ainsi que les traces d’une citadelle ancienne et nombreux objets archéologiques de valeur ont été alors rendus public, permettant de confirmer que le tambour de bronze est l’invention prodigieuse et géniale des métallurgistes vietnamiens, mettant fin à toute discorde scientifique.

L'ancienne citadelle de Luy Lâu

Située sur les berges de la rivière Dâu, dans le district de Thuân Thành, province de Bac Ninh, l’ancienne citadelle de Luy Lâu, datant du IIe siècle, était le centre de l’éducation et de la culture des anciens Vietnamiens. Il s’agit d’un site archéologique de première importance, où les experts ont découvert plusieurs artefacts comme des briques, des tuiles, des céramiques et une ancienne structure déjà ravagée. Aujourd’hui, l’ancienne citadelle voit sa superficie réduite à 132.258 m², soit la moitié de la superficie d’origine. Son mur en terre mesure de 1 à 2 m de hauteur, et 1,5 m de largeur. À l’intérieur, on y a trouvé des vestiges de temples, de tombeaux et de pagodes.

https://lecourrier.vn/

Shares: