lundi, 25/10/2021
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

13/09/2021 14:51 146
Rating: 0/5 (0 votes)
L'information vient d'être dévoilée, pourtant tout commence en juillet 2018. Le club de golf du village de Tetney, dans le Lincolnshire, voit son lac en piteux état après un été trop chaud. Des travaux sont donc lancés pour le nettoyer. Les ouvriers font alors une découverte inattendue : un site funéraire datant de l'Âge de bronze, soit d'il y a 4 000 ans.


Ian Panter, responsable de la conservation, York archeological Trust, avec le cercueil découvert. © York Archeological Trust

Un cercueil taillé dans un tronc d'arbre

La plus importante pièce de ce site est un cercueil, rare car réalisé dans un tronc d'arbre de trois mètres de long, abritant les restes d'un homme déposé sur des plantes ainsi qu'une hache. Seules douze haches de cette époque ont été trouvées au Royaume-Uni et 65 cercueils de troncs d'arbre, et rarement dans un aussi bon état.

L'ensemble avait été recouvert de gravier, ce qui indique que le défunt était une personnalité importante. Les archéologues estiment d'ailleurs que la hache avait été enterrée avec l'homme non pas comme un outil, mais comme un symbole de son autorité.

Selon Tim Allen, de l'organisation gouvernementale Historic England, "l'époque où vivait cet homme connaissait de grands changements, avec une évolution du niveau de la mer et des inondations. C'est ce qui a recouvert sa tombe sous une épaisse couche de vase, qui a aidé à sa conservation".

"On dirait que cette hache a été faite hier"

Une fois sortis de leur milieu protégé, les artefacts ont tous été placés en chambre froide avant d'être envoyés au York Archeological Trust (la fondation archéologique de la ville deYork) pour s'assurer de leur préservation. Ils doivent bientôt être exposés au Collection Museum de Lincoln. Mais il faut s'armer de patience, car si la hache devrait être protégée d'ici à un an, il faudra compter deux ans minimum pour le cercueil.

Le propriétaire du golf, lui, n'en est pas toujours pas revenu : "Je n'aurais jamais imaginé qu'il y avait tout un monde caché sous ces champs, explique Mark Caswell au Guardian. C'est incroyable de voir cette hache aussi bien préservée. On dirait qu'elle a été faite hier. On en aura une belle photo, que l'on accrochera sur les murs du club !"


 

https://www.geo.fr/

Shares: