vendredi, 18/09/2020
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/08/2008 11:21 756
Rating: 0/5 (0 votes)
Suivant le plan, d’août en septembre 2007, le Musée National d’Histoire Vietnamienne et le Bureau de Culture, d’Information et de Sport de Long bien ont entrepris la réalisation du programme d’étude et d’expertise des objets antiques sur le territoire du quan de Long Bien.

Dans cette phase, première année de la réalisation du programme d’expertise des objets antiques, sur la base de l’exploration sur place, 10 sites ont été choisis (5 pagodes: Lam Du, Bô Dê, Tu Dinh, Lê Mât et Bac Biên; 4 maisons communales: Xuân Dô Ha, Thô Khôi, Lê Mât et Mai Phuc, et le temple de Trân Vu), disséminés dans 7 phuong (Bô Dê, Long Biên, Thach Bàn, Cu Khôi, Phuc Dông, Viêt Hung et Ngoc Thuy), dont la plupart sont des sites classifiés nationaux (7) et municipaux (1), pour servir d’objets d’étude.

Les résultats de l’étude montrent que Long Bien est un lieu plein de sites, contenant une grande quantité d’objets antiques de valeur. Les groupes d’objets antiques soumis à l’expertise de cette fois, sont concentrés principalement dans la deuxième moitié du 19e siècle et au début du 20e.

Il est à noter que les objets datant du temps des Lê-Mac – Lê restaurés (16, 17, et 18e siècles) sont d’une quantité notable et sont conservés dans des sites.

Il y a en tout 1.141 objets antiques qui ont été enregistrés, ont eu des dossiers scientifiques, notant l’état actuel, la valeur, l’origine, l’âge, à travers les photos, les dessins, les reproductions des décorations et des textes, les tables (de statistiques, de classification suivant les matériaux, les genres, l’âge, la source…). C’est la base scientifique pour que les services fonctionnels puissent gérer les objets antiques d’une manière rigoureuse, conserver et valoriser les sites d’une manière appropriée. Ce qui suit sont les résultats d’expertise suivant les principaux genres:

Le groupe des objets en bois, ayant le plus grand pourcentage, comprend des objets dorés et laqués rouge avec des genres riches et variés, se concentrant dans les objets de culte, les panneaux horizontaux, les sentences parallèles, les statues… datant du 17e siècle jusqu’au début du 20e, dont les plus remarquables sont les statues des trois générations de la pagode de Lê Mât, portant nettement la marque du style des Mac, datant du 17e siècle, le couple des sentences parallèles et le panneau horizontal de la pagode de Lê Mât, les trônes et plaques funéraires à la maison communale de Thô Khôi, les statues des trois générations et de Di Dà les trois saints à la pagode Tu Dinh du 18e siècle et le système des objets de culte, de panneaux horizontaux et de sentences parallèles, datant du 19e siècle, début du 20e.

Le groupe des objets de pierre en quantité moindre, se concentrant surtout dans les trois genres principaux: stèle, statue, vase d’encens, dont il faut compter les stèles à la maison communale et à la pagode de Lê Mât (années Canh Tri, Duong Duc et Chinh Hoà) à décoration particulière, les stèles de la pagode de Lê Mât, le temple de Trân Vu, la maison communale de Xuân Dô Ha, de Thô Khôi et le vase d’encens décorés des quatre animaux sacrés en relief du temple de Trân Vu du 18e siècle.

Le groupe des objets en papier et étoffe, se concentrant dans le genre de décrets, de livrets généalogiques et de vêtements, bottes, dont 2 livrets généalogiques, 1 exemplaire principal, année Canh hung, 1 copie du temps des Nguyên, la collection des décrets en grande quantité (179), comprenant presque complètement les règnes royaux des Lê aux Nguyên, dont les plus notables sont les décrets des maisons communales de Thô Khôi, de Mai Phuc, de Xuân Dô Ha… Les vêtements et les bottes datent tous de la fin du 19e, début du 20e siècle, mais ce sont de précieux objets dans la situation où les spécimens de repère pour reconstituer les costumes traditionnels du temps des Lê, Nguyên se font de plus en plus rares.

Le groupe des objets en cuivre, principalement des objets de culte (vases d’encens, plateaux, candélabres, gongs…), statues de Bouddha, datant de la fin du 19e, début du 20e siècle. Le plus remarquable est la statue de Huyên Thiên Trân Vu, très originale, haute de plus de 3m. Les genres de cloches et gongs datent tous du 19e, début du 20e siècle, outre une cloche fondue en l’année Chinh Hoà (1690) et une cloche du temps des Tây Son (1799).

Le groupe des objets de céramique, de faience et de terre cuite, principalement des objets de culte avec des genres comme bols, assiettes, pieds de lampe et vases de porcelaine du Vietnam et de Chine, datant de la fin du 18e au début du 20e siècle. Les plus remarquables sont le pied de lampe du temps des Mac à la maison communale de Mai Phuc et le vase de céramique à décorations remarquables au temple de Trân Vu, produit du four de céramique de Dông Nai, datant du début du 20e siècle.

Le groupe d’objets d’autres matériaux (ivoire et argent), en petite quantité, avec des spécimens assez originaux: ce sont 2 éventails à la maison communale de Xuân Dô Ha, datant de la deuxième moitié du 19e siècle, et 4 paires de baguettes, 2 cuillers en argent ciselé de dragons et de phoenix à la maison communale de Lê Mât, datant du début du 20e siècle.

L’étude et l’expertise des objets antiques, ainsi que l’exploration sur place des 10 sites mentionnés ont laissé entrevoir la physionomie historique-culturelle de longue date de la région Long Bien. C’est une région fondée de longue date, populeuse depuis le début de l’ère chrétienne. Cela est reflété à travers les légendes populaires, surtout le contenu des décrets, comme les décrets de la maison communale de Xuân Dô Ha, de Thô Khôi… Entrant dans la période historique, les traces historiques-culturelles sont encore nettement marquées à travers les vestiges liés à des religions et des croyances (bouddhisme, culte des saints), les célèbres fêtes populaires (Lê Mât), les personnalités et les événements historiques (Ly Thuong Kiêt, la digue de Co Xa, le siège de la citadelle Dông Quan du soulèvement de Lam son)… A partir de la réalité de la recherche et de l’expertise des objets antiques, les spécialistes ont eu des propositions aux services fonctionnels sur la conservation, la protection et la gestion des vestiges en vue de valoriser les objets antiques des sites.

Nguyễn Văn Đoàn

 

MNHV

Shares: