vendredi, 06/12/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

24/09/2018 14:57 825
Rating: 0/5 (0 votes)
Dans le processus historique de la nation, il existe des trois cultures archéologiques considérées comme les trois berceaux de la civilisation ancienne sur le territoire du Vietnam. Ce sont la culture de Dong Son (VIIe siècle avant JC- Ier siècle après JC), la culture de Sa Huynh (Xe siècle JC- la fin du IIe siècle après JC) et la culture d’Oc Eo (Ier- la fin du IIe siècle après JC). Ces trois cultures archéologiques ont créé un “triangle culturel” dans le début de l’histoire de la nation vietnamienne. Les propriétaires de ces trois cultures ont créé les brillantes réalisations dans les domaines comme l’agriculture, la pêche, la production de sel, la fonte du bronze, la production d’objets en céramique et en verre, la fabrication des bijoux, ainsi que les coutumes et croyances originals et mystérieux, attirant des archéologues dans le pays et à l’étranger, à étudier et à explorer depuis plus d’un siècle.

L’une des réalisations remarquables était l’industrie de fabrication des bijoux et l’habillement des propriétaires de ces cultures. Les anciens utilisents les bijoux pour diverses raisons: faire la beauté, exprimer la richesse et la position sociale, suivre les coutumes et croyances. Par conséquent, ils ont créé des bijoux sophistiqués, de haute technologie et très artistique.

Les dongsoniens fabriquaient généralement des bijoux en laiton. Ce sont les types de bracelets bivalves, bagues, boucles d’oreilles, ceinture, etc. Ces reliques ont été découverts dans les sites archéologiques de la culture de Dong Son, aux villages de Vac (Nghe An), de Dong Son (Thanh Hoa), de Viet Khe (Hai Phong), etc. En observant l’image décoratif sur le manche d’un poignard de Dong Son, montrant qu’une personne porte une boucle d’oreille à trois couches à oreille gauche. C’est un type de boucles d’oreilles en forme anneau, fabriqué à partir des pierres précieuses. Le Musée National d’Histoire du Vietnam (MNHV) conserve actuellement trois boucles d’oreilles de ce type. Ils ont été trouvés dans les fouilles archéologiques au site de Dong Son (province de Thanh Hoa), datés du 2è siècle avant JC.

Trois boucles d’oreilles en forme anneau, fabriqués à partir des schistes, verres et néphrites, ont été découverts à la province de Thanh Hoa. Culture de Dong Son.

Contrairement au peuple de Dong Son, le propriétaire de la culture de Sa Huynh utilisait moins de bijoux en bronze. Leur bijoux préférés ont été créés à partir des types de pierres précieuses naturelles comme agate, quartz viollette, cornaline, néphrit, cristal, or et verre. Les fouilles archéologiques au site de Lai Nghi (province de Quang Nam) pendant les années 2003-2004, ont révélé deux jarres funéraires contenant plusieurs objets d’accompagnement comme des bijoux uniques dont il y a plus 8.600 perles en verre couleur bleue, jaune ou brun d’un diamètre de 1 à 3 mm; environ 1.500 perles en agate, cornaline et néphrite. En particulier, on y a trouvé quatre boucles d’oreille en or, considérés comme les plus anciens bijoux en or au Vietnam.

Les bijoux d’accompagnement dans les deux jarres funéraires de Sa Huynh trouvés au site de Lai Nghi (province de Quang Nam), comprennent les plus anciennes boucles d’oreille en or du Vietnam et les perles de verre et agate datant du IIe siècle avant JC au Ie siècle avant JC. Des matières épais comme or, cornaline, néphrit, agate, peuvent être importés vers le bassin de la rivière Thu Bon, mais certains bijoux de Sa Huynh ont été fabriqués par des artisans indigènes.

Les bijoux d’accompagnement dans le jarre funéraire de Sa Huynh trouvés au site de Lai Nghi ont été créés à partir de verre, agate, cornaline, néphrite, cristal, agate, etc. Ce sont les premiers artefacts de la Protohistoire fabriqués par la mesure de la corrosion, ces objets sont découverts dans le Centre du Vietnam.

Perles en agate trouvés dans plusieurs sites archéologiques de la culture de Sa Huynh, au Centre du Vietnam.

On a également découvert des bijoux en agate dans plusieurs sites de la culture de Sa Huynh dans les provinces de Quang Nam, Quang Ngai et Khanh Hoa.

Perles en agate découverts dans plusieurs sites archéologiques de la culture de Sa Huynh, dans le bassin de la rivière de Thu Bon (province de Quang Nam).

Collier de perles en agate de la culture de Sa Huynh.

Selon les statistiques des archéologues, il exise plus de 15 différents types de colliers de perles dans la culture de Sa Huynh, créé à partir des matériaux tels que l’agate, la cornaline, le néphrit, le quartz et le cristal. Ces matériaux ont été probablement “importés” du Myanmar, de l’Inde, etc. Parmi les colliers de perles en agate trouvés au site de Lai Nghi, on en a trouvé trois colliers très particuliers: le premier en forme de dragon, le second en forme d’oiseau et le reste fabriqué par la technique de gravure à l’acide. Cette méthode était considérée comme “le plus avancée” en matière de techniques artisanales de fabrication en Asie du Sud-Est à cette époque. Les colliers de perles en agate en forme d’animaux trouvés dans la culture de Sa Huynh suggèrent un lien avec les colliers en forme d’animaux trouvés par des archéologues chinois, au site Phong Mon Linh et au site Duong Bach, dans le district de Hefei (Guangxi, Chine).

Les perles en agate en forme d’animaux. Photos 1,2, objets découverts au site de Lai Nghi (Dien Ban, Quang Nam, Vietnam); Photos 3,4, objets découverts au site de Phong Mon Linh (Ha Pho, Guangxi, Chine); Photos 4,5, objets découverts au site de Duong Bach (Ha Pho, Guangxi, Chine).

En plus de l’agate, les sahuynhiens utilisaient également la cornaline pour fabriquer des bijoux, par exemple, un collier de 93 cm au MNHV, constituant le résultat de la collecte au divers sites de Sa Huynh au Centre du Vietnam.

Collier de perle en agate. La culture de Sa Huynh

En outre, les sahuynhiens réussissaient également dans la fabrication des objets en verre pour répondre aux besoins de l’habillement. La culture de Sa Huynh est considérée comme l’un des berceaux de la création de verre dans le monde. Le verre créé par les sahuynhiens n’était pas seulement diversifié dans son style, mais aussi riche en couleurs, avec les couleurs typiques: bleu, vert, noir, gris, violet, rouge et marron. Les sahuynhiens savaient également créer des boucles d’oreilles, des bagues en verre coloré.

Collier de perles en verre bleu. La culture de Sa Huynh

Les bijoux les plus typiques de la culture de Sa Huynh sont les boucles d’oreille à trois pointes (khuyên tai ba mấu nhọn) destinés à la femme, et des pendants zoomorphes (khuyên tai hai đầu thú) destinés à l’homme. Lors des fouilles au site archéologique de Giong Ca Vo, de la culture de Sa Huynh, à Can Gio (Ho Chi Minh-ville), les archéologues ont découvert un crâne humain portant un boucle d’oreille bicéphale en néphrite.

Boucle d’oreille bicéphale en néphrite découverte au site de Giong Ca Vo (Long Hoa, Can Gio, Ho Chi Minh-ville), la culture de Sa Huynh.

À travers plusieurs années de recherche sur la culture de Sa Huynh, le docteur Andreas Reinecker, un archéologue allemand fait savoir, “l’image de la tête d’animal avec deux cornes sur le boucle d’oreille bicéphale de la culture sahuynhienne a certainement un lien avec Sao la, un ancien animal découvert pour la première fois au Vietnam en 1992, cet animal vivait dans la région montagneuse à l’ouest du Centre du Vietnam.

Sao la, l’ancien animal au Vietnam.

C’est la zone d’habitation principale du propriétaire de la culture de Sa Huynh. Les archéologues estiment que “ Si les boucles d’oreilles à trois pointes sont délicates et très charmants, alors les pendants zoomorphes montrent le courage, la force d’un homme”. Les ornements des sahuynhiens créés à partir de pierres précieux, agate et verre qui sont les quintessences de cette culture et sont publiés en Asie du Sud-Est. On a trouvé des boucles d’oreilles à trois pointes et des pendants zoomorphes en Thaïlande, en Malaisie, aux Philippines et à Taiwan.

Pendant le même temps, les bijoux du propriétaire de la culture d’Oc Eo dans le delta du Mékong suivaient des “styles” différents. Cette culture répartit principalement dans les zones basses de l’ouest de la rivière Hau, y compris les provinces de An giang, Kien Giang, Dong Thap, Can Tho, Bac Lieu, etc et une partie du Sud-est du Cambodge. Les habitants d’Oc Eo ont laissé les traces montrant les brillantes réalisations dans les domaines tels que le métier de la fabrication de céramiques, la fonte du cuivre, du fer, de l’étain, la création des bijoux, etc. Ils ont créé des bijoux en quartz violet, dont il y a un collier composé d’une perle en quartz violet et de 33 perles en cristal (41 cm de long) découvert au site de Go Hang (province de Long An), datant du Ie siècle avant JC- au IIIe siècle après JC, conservé actuellement au Musée de Long An.

un collier composé d’une perle en quartz violet et de 33 perles en cristal (41 cm de long), découvert au site de Go Hang (province de Long An), la culture d’Oc Eo.

En outre, il y a des bijoux plats en agate et en cornaline, sur lesquels grave une image d’un dragon et d’un homme assis. Ces objets ont été découvert aux sites de la culture d’Oc Eo (province d’An Giang), datant d’environ VIe siècle, ces objets sont actuellement conservés au Musée d’Histoire du Vietnam de Ho Chi Minh-ville.

Ornements en agate et en cristal gravés avec un image du dragon et d’un homme assis, sont découvert au site d’Oc Eo (province d’An Giang). La culture d’Oc Eo.

Les bijoux en or sont également préférés par les habitants d’Oc Eo. Ce sont les produits très sophistiqués et de haute qualité. Les objets plus typiques se composent d’un collier composé de 14 perles en or (gauche) et un collier en cristal (8,4 cm de longueur, 4 cm de diamètre), ou une bague en or représentant le taureau Nandin (1,9 cm de diamètre) et un boucle d’oreille en bronze doré (3,5 cm de longueur, 3,3 cm de largeur), datant du VIe siècle, découverts dans les fouilles au site d’Oc Eo (province d’An Giang). Ils sont actuellement conservés au Musée d’Histoire du Vietnam de Ho Chi Minh-ville. Lors du site de Go Xoai (Long An), les archéologues ont découvert trois ornements très spéciaux des habitants d’Oc Eo, y compris un pendentif en or incrusté de quartz (2,6 cm de hauteur, 1,9 cm de largeur, 0,2 cm d’épaisseur); une bague en or incrustée de jade vert (2,2 cm de diamètre) et une bague en or incrusté de rubis (1,8 cm de diamètre).

un collier composé de 14 perles en or (gauche) et un collier en cristal, découverts au site d’Oc Eo (province d’An Giang), la culture d’Oc Eo.

une bague en or représentant le taureau Nandin et un boucle d’oreille en bronze doré; découverts au site d’Oc Eo (province d’An Giang). La culture d’Oc Eo.

Ces trois objets sont considérés comme les représentans typiques des bijoux de la culture d’Oc Eo. Non seulement les archéologues ont découvert des bijoux, mais aussi, ils ont découver des moules de pierre pour la fabrication des bijoux dans le site d’Oc Eo (An Giang). Ce la a prouvé la caractère indigène des ornements d’Oc Eo, malgré que l’Oc Eo se situait sur une voie commerciale célèbre, associant les anciennes civilisations de la Chine et de l’Inde à l’Orient avec celles du Romain à l’Occident.

un pendentif en or incrusté de quartz violet (en haut); une bague en or incrustée de jade vert (en bas, gauche) et une autre bague en or incrustée de rubus (en bas, droite); découverts au site de Go Xoai (province de Long An). La culture d’Oc Eo.

Moules pour la fabrication des bijoux et des pièces de monnaie, découverts au site d’Oc Eo. La culture d’Oc Eo.

Les habitants d’Oc Eo ont également créé les produits à partir de feuilles d’or pour décorer et dédier au dieu, dont l’objet le plus représentatif est une fleur de lotus en or (7,1 cm de diamètre), découverte au site de Go Xoai (Long An).

une fleur de lotus en or, découverte au site de Go Xoai (Long An). La culture d’Oc Eo.

On peut dire que, l’art de fabrication des bijoux dans les cultures de Dong Son, Sa Huynh et Oc Eo obtient des réalisations brillantes, reflétant le niveau de culture, d’esthétique et de haute technique des anciens sur le territoire du Vietnam. Plusieurs ornements des anciens ont non seulement une valeur historique, culturelle et économique, mais aussi ce sont des modèles pour les collections de bijoux modernes.

Dr. Tran Duc Anh Son (texte)

MNHV

Shares: