mardi, 15/10/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

28/07/2014 00:00 923
Rating: 0/5 (0 votes)
Lorque la résistance du peuple vietnamien contre les colonialistes français entre dans une étape plus violente, en janvier 1954, la discussion auquelle participe plusieurs pays, l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), les États- Unis, le Royaume- Uni, est en cours à Berlin afin de décider de convoquer une conférence internationale à Genève (Suisse) pour résoudre deux problèmes: la guerre de Corée du Nord et le rétablissement de la paix en Indochine.

Le 26 avril 1954, lorsque l’Armée populaire vietnamienne a terminé la 2e campagne d’offensive à Dien Bien Phu, la Conférence de Genève a également commencé à ouvrir. La conférence de Genève réunit les délégués des nations (Vietnam, URSS, Chine, États- Unis, Royaume- Uni, France, Gouvernement de Bao Dai, Royaume du Cambodge, Laos. La réunion devait initialement régler le conflit en Corée. 17h30 du 7 mai 1954, la nouvelle sur la défaite des colonialistes français au champ de bataille de Dien Bien Phu est envoyée à la conférence. Alors, le matin du 8 mai 1954, le problème sur l’Indochine a bientôt donné au programme de l’ordre du jour. À la place d’une nation victorieuse, la délégation du Gouvernement de la République démocratique du Vietnam dirigé par le Premier ministre Pham Van Dong, ainsi que deux délégations du Cambodge et du Laos, y ont officiellement participé. Après 75 jours de négociation, 8 séances étendues, 23 séances étroites et des activités diplomatiques pressées, le 20 juillet 1954, les Accords de Genève marquant la fin de la guerre au Vietnam, au Laos et au Cambodge, sont signés. Le 21 juillet 1954, la Conférence de Genève fini a adopté une déclaration commune de 13 articles, y compris les questions importantes telles que l’arrêt des opérations de guerre, le rétablissement, le maintien et le renforcement de la paix; l’élection général pour unifier le pays, des problèmes d’application des accords pour la totalité de l’Indochine.

La signature des accords pour mettre fin aux opérations de guerre en Indochine, est une grande victoire du peuple vietnamien, celui des pays en Indochine et celui de l’Asie et celui des pays épris de paix. L’oeuvre de révolution de la nation est entrée dans une nouvelle phase. Depuis la victoire lors de la Conférence de Genève, notre nation a traversé plusieurs étapes de l’histoire: 21 ans de la longue résistance pourque notre pays n’a pas encore des envahisseurs, et est complètement unifié; 10 ans de la lutte contre l’embargo et près de 30 ans de renouveau ont résolument mis le pays sur la voie du développement, l’industrialisation, la modernisation et l’intégration internationale.

Concernant cette grande victoire diplomatique, à travers l’exploration préliminaire, nous présentons quelques documents, objets conservés au Musée National d’Histoire du Vietnam, y compris :

1. Décret que le Général, commandement Vo Nguyen Giap s’adresse à tous les officiers, les soldats principaux, les soldats locales et les milices populaires, les partisans dans tout le pays pourqu’ils exécutent sérieusement les Accords de Genève, le 22 juillet 1954.

2. «Communiqué du Général Vo Nguyen Giap sur l’ordre de cessez-le-feu», imprimé et publié par le Service de propagande et d’artivités artistiques, en 1954.

3. Déclaration commune dans la Conférence militaire de Trung Giã, se réunit du 4 au 27 juillet 1954, (texte en vietnamien et en français)

4. Bulletin: «la Conférence de Genève a obtenu une grande victoire», publié par le Service de propagande et d’activités artistiques de Kien An, le 25 juillet 1954.

5. Documents de propagande: “le peuple de Phu Tho se félicite heureusement des Accords de cessation des hostilités», diffusés par le Service de propagande et d’activités artistiques de Phu Tho, en juillet 1954.

6. Bulletin de propagande, de questions d’actualité du Service de propagande et d’activités de la zone de Ta Ngan, parle de la Conférence de Genève, en 1954.

7, «Des documents de propagande sur notre grande victoire de la diplomatie lors de la Conférence de Genève » publiés par le Service de propagande et d’activités artistiques de Phu Tho, le 27 juillet 1954.

8, Déclaration du monsieur Pham Van Dong lors de la Conférence de Genève, dans la session plénière du 8 juin, publiée par l’Agence vietnamien d’information de la Zone mixte 5, en 1954.

9, Des documents «la Conférence de Genève du 26 avril au 19 juin», publiés par l’Agence vietnamien d’information de la Zone mixte 5, le 29 juin 1954.

10, L’intervention du vice-Premier ministre Pham Van Dong lit à la Conférence de Genève, le 10 juin 1954, réunie et publiée par l’Agence vietnamien d’information de la Zone mixte 5.

11, Documents d’information: «les questions d’Indochine à la Conférence de Genève», publiés par le Comité d'éducation et de propagande idéologiques, du Bureau de la politique de la Zone mixte 5.

12. Déclaration commune (y compris 2 textes) de la Conférence de Genève, sur la question d’Indochine, publiée par la Zone de propagande et d’activités artistiques de la Zone mixte 5, en 1954.

13. «Journal écrit sur le continu, les résultats et la signification de la Conférence de Genève, s’oppose à la France qui ne respecte pas les Accords de Genève», diffusé par des Services de propagande et d’activités artistiques de Thai Nguyen, Hai Ninh, Ha Giang, Hung Yen, en 1954.

14. Documents «les accords mettent fin à la guerre au Vietnam », le numéro 63/100.

15. Documents sur l’explication de la position politique de notre délégation à la Conférence de Genève, y compris 8 articles, sont estampillés par le Bureau du Comité central exécutif du Parti des travailleurs du Vietnam.

16. Drapeaux, blasons, turbans, couvertures, offerts par le peuple et des femmes françaises, pour la délégation du Gouvernement vietnamien, lors de la Conférence de Genève, en 1954.

60 ans après la signature des Accords de Genève, le contexte du monde ainsi que la position du Vietnam ont beaucoup de changements. La paix, la coopération et le développement sont tendance et grandes aspirations. Néanmoins, les impacts complexes de la situation mondiale sont toujours changés, posant des défis importants pour la sécurité et le développement du pays en général et en particulier sur la front diplomatique.

Avec un nombre sans prétension, mais les documents et les objets conservés au Musée National d’Histoire du Vietnam sont certainement les documents de grande valeur en matière de recherche, d’exploitation, de contribuer à clarifier la dimension, la signification et les précieuses leçons de la Conférence de Genève envers la tâche de diplomatie à présent.

Ms. Nguyen Thi Tuong Khanh

(Comité de Colaboration du contenu et de la forme d’exposition du Musée National d’Histoire du Vietnam)

Nguyen Thuy (traduction).

MNHV

Shares: