samedi, 21/05/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/08/2008 11:06 1147
Rating: 0/5 (0 votes)

Outre la détermination de la position, de l’envergure et de la structure des 3 couches architecturales ayant des dates plus ou moins avancées, dans la fouille du centre du site de Chua Dau (hameau de Gia Phuc, commune de Nguyen Trai, huyen de Thuong tin, Ha Tay) en 2006, nous avons pu exhumer une grande quantité de débris de matériaux de construction valables pour la recherche et l’exposition, comprenant des collections de matériaux de construction des Trân (XIIIe – XIVe siècles), des Mac (XVIe siècle), des Lê restaurés (XVIIe – XVIIIe siècles) et des Nguyên (XIXe – XXe siècles)(1).

Il est à noter particulièrement la collection des matériaux de construction des Mac. Les matériaux de construction des Mac trouvés ici sont en grande quantité, et sont concentrés principalement dans la couche 2, comprenant des matériaux en pierre et en terre cuite, les derniers étant en majorité.

1. Matériaux en pierre: comprenant deux formes principales: les pieds de colonnes et les balustrades. Les deux formes sont en calcaire gris blanc et sont réutilisées dans des constructions plus tardives.

- Les pieds de colonnes ont la forme de parallélipipèdes carrés, de dimensions 43×43×14cm. La surface des pieds est généralement décorée de fleurs de lotus à deux couches de pétales (diamètre: 41cm). La couche supérieure comporte 16 pétales largement étalées, à corps svelte, au bout hautement retroussé. La couche inférieure est petite, et dont seule la partie du bout est visible, et est placée dans les fentes de la couche supérieure. L’ovaire de la fleur est disposé juste au centre du pied et est en contact direct avec la colonne. Les ovaires sont de forme ronde (diamètre: 29cm) ou octogonale (dimension: 30×30cm).

- Les balustrades de pierre sont façonnés simplement, sans décoration, et divisés en cases séparées par de petites colonnes façonnées au tour et terminées par des bourgeons de lotus. Les fragments de balustrade sont tous cassés et sont réutilisés pour fortifier les fondations des constructions datant du XVIIe siècle. Les balustrades sont 40cm de haut, les colonnes sont 90cm de haut, y compris le pied, et l’épaisseur est de 8cm.


2. Matériaux en terre cuite:

C’est un genre de matériau résistant, trouvé en grande quantité dans les fossés et dans les vestiges de construction. Il comporte 4 genres principaux: briques, tuiles, bordures de décoration et statuettes d’animaux de décoration.

- Briques: ayant la plus grande quantité, entrant dans la composition de nombreuses parties de construction comme les bordures des fondations, des planchers, des vérandas, le pavage des planchers et d’autres parties de décoration, englobant des briques massives, des briques de couverture et des briques de pavage. Le trait caractéristique des briques de ce temps est qu’elles sont faites en terre cuite couleur rouge foncé et jaune brique, à ossature peu consistante, mêlée à de nombreuses impuretés.

+ Les briques de bordure de fondation comme les briques massives (38×13×8,5cm) ou de bordure des planchers comme des briques de couverture (30×18×5cm) sur une large surface, ont toutes sur le bord ou sur une extrémité des décorations avec de riches thèmes comme des dragons en forme de selle de cheval, des souris montant la garde à côté des fleurs de lotus, des carpes se transformant en dragons, des fleurs de lotus ou des animaux sacrés comme licornes, lions…


Les décorations sont conçues avec un thème particulier, mais elles peuvent aussi former des décorations “ouvertes”, c.à.d. qui peuvent former des bandes de décorations quand elles sont combinées ensemble, comme par exemple des briques de bordure des planchers. Les décorations sur de telles briques sont toutes faites à partir de moules préfabriqués. Ceci montre qu’à cette époque, les briques de bordure de fondation et de plancher ont été fabriquées spécialement, en vue de décorer la totalité du système des fondations d’une manuère uniforme. Certainement dans cette étape, la production en série des matériaux est une caractéristique typique.

+ Pour les briques de pavage, la majorité sont sans décoration, à surface lisse, de dimensions moyennes: 38×38×5,5cm, ou 45×45×5,5cm. Dans le quartier Thuong Dien, on a découvert de nombreux débris de briques de pavage portant en relief des décorations de monnaies. Les briques ont couleur jaune brique, une ossature peu consistante et mêlée à des impuretés, et de dimensions 48×48×4,6cm, la surface supérieure est décorée de dessins fermés formant une image de monnaie. En combinant avec d’autres briques de même genre, elles formeront une décoration en fleurs de limonier à 4 pétales. Peut-être, sous les Mac, les constructions importantes sont pavées avec ce genre de briques.

- Tuiles: elles sont aussi en grande quantité, et comportent 3 genres principales: les tuiles en feuilles, les tuiles en fleurs de lotus et les tuiles en tubes.

+ les tuiles en feuilles sont de petites dimensions, minces, en terre cuite couleur rouge foncée, à ossature grossière et peu consistante; les 2/3 de la tuile sont de forme rectangulaire large, la partie du bout est un triangle équilatéral de dimension moyenne 23,5×17,5×1cm.

+ Les tuiles en fleurs de lotus ont plusieurs genres, plusieurs dimensions et des décorations variées. Elles sont de couleur rouge foncée, à ossature grossière, de grande dimension, au bout hautement retroussé. Ces tuiles ont deux variétés, celle à aile simple et celle à aile double. Certaines sont décorées d’une fleur de lotus en relief à l’extrémité de la tuile, d’autres ont des décorations en lianes de fleurs sur le dos de la tuile. Plusieurs tuiles gardent encore des traces de coins sur le dos permettant la liaison avec les linteaux ou avec les bordures de toit. Les tuiles trouvées ici ont toutes été cassées, leurs dimensions moyennes sont 28 – 31cm de longueur, 26 – 28cm de largeur, 2 – 3cm d’épaisseur, la hauteur du nez est de 5,5 – 8,5cm.

+ Les tuiles en tubes sont en petite quantité, en terre cuite couleur grise bleue, à ossature grossière et peu consistante. Leurs dimensions sont petites: longueur 19,6 – 21cm, largeur 9,5 – 10,5cm, épaisseur 1,0 – 1,2cm, hauteur 5 – 6cm, leur cou est court (2cm).

- Bordure de décoration: les deux principaux matériaux sont la terre cuite couleur grise bleue et la terre cuite couleur jaune brique, les deux ont une ossature grossière, peu consistante, très vulnérable à l’érosion. Les deux genres principaux de bordure sont les bordures de gaîne et les bordures de toits.

+ Les bordures de gaîne trouvées ici sont de deux genres, les bordures à décorations de fleurs de kaki et les bordures à décoration de nuages, la terre cuite est couleur jaune brique, à ossature grossière et peu consistante. Les bordures à fleur de kaki sont moulées en creux, les deux faces décorées de fleurs de kaki à quatre pétales. Ce genre de bordures sont en général combinées entre elles pour former des guirlandes de fleurs couvrant le sommet des toits ou les arêtes des toits. Si ce genre de bordure est utilisé, le toit n’a plus besoin de tuiles de couverture des arêtes. Pour les bordures à décoration de nuages, elles sont aussi utilisées au sommet ou aux arêtes des toits, mais d’une manière indépendante comme les tuiles en feuilles de tilleul. En général, si on a déjà utilisé des bordures à nuages, les bordures à fleurs de kaki ne seront plus utilisées. Car, en observant les bordures à nuages, on voit qu’elles ont toutes des trous à coins permettant la liaison avec les tuiles de couverture. Il n’y a donc pas la présence simultanée des deux genres de bordures sur un même toit.

+ Les décorations de bordures des toits ont plus de variantes. Elles ont une double fonction de décoration du toit et de guidage du courant d’eau de pluie. Aussi les bordures varient suivant les types de toit. En général, les toits en tuiles à forme de tube et en tuiles “am duong” emploient des bordures rondes, semi-rondes et en feuilles de tilleul. Les toits en tuiles de fleurs de lotus ou de feuilles emploient des bordures en T, en L. Au centre de Chua Dau, nous avons découvert tous les genres de bordure mentionnés ci-dessus. Cela prouve qu’au temps des Mac, la pagode Dau a eu de nombreuses constructions, ayant des fonctions différentes.

Les thèmes des décorations sur les bordures sont essentiellement des feuilles et fleurs, et, en plus petit nombre, des dragons. Les traits de décorations ont de la simplicité, manquent de finesse et ont plus de liberté par rapport aux époques avant et après les Mac.

- Statuettes d’animaux de décoration: leur quantité est petite et ce sont surtout des débris de statuettes de dragons. Les statuettes de dragons sont pour la plupart des bas-reliefs, le reste sont des statues entières, creuses. Les statuettes sont faites en terre cuite couleur grise bleue et jaune brique. Les dragons ont une grosse tête, un corps rond, robuste avec de nombreuses ondulations, la crinière et la barbe largement déployées, les cornes ramifiées se dirigeant vers l’arrière, les nageoires et la queue ont la forme des couteaux de feu. De nombreux échantillons de dragons sont façonnés simplement, l’artiste s’attachant à créer la forme globale plutôt que les détails.


3. Remarques

On peut affirmer qu’à travers la collection des matériaux de construction des Macdécouverts au centre du site de Chua Dau, on a pu avoir une esquisse de la structure des fondations et des toits des constructions sous les Mac. Cela a une signification importante non seulement dans l’étude des caractéristiques artistiques des Mac dans l’histoire de l’architecture et de l’art vietnamien mais encore dans le travail de restauration des travaux de construction contemporains, comme l’architecture du centre de la pagode Dau.

Avec l’épanouissement des matériaux de construction des Mac dans les fossés et dans les vestiges, nous pouvons nous faire une image du développement du site de Chua Dau dans le XVIe siècle. Quoiqu’il n’y a pas eu jusqu’à présent de documents relatant le processus de restauration de Chua Dau sous les Mac, les résultats de recherche archéologique et les différents genres de matériaux apparus dans les fossés en grande quantité ont fourni des preuves matérielles vivantes d’un grand travail de restauration de la pagode à cette époque.

Plus encore, la découverte de la collection des briques massives couleur rouge foncée portant sur les arêtes ou à l’extrémité des décorations en relief portant le cachet de “la Cour” comme dragons, licornes, souris montant la garde à côté d’une fleur de lotus, carpes se transformant en dragons… ont montré la position et l’importance du site Chua Dau pour la Cour des Mac. Ces découvertes nous ont encore aidé à avoir une nouvelle compréhension dans la détermination des caractéristiques et de la date des briques massives en particulier et des matériaux de construction des Mac en général..

Avec les caractéristiques de la collection des matériaux de construction des Mac trouvés durant cette fouille, nous devons reconsidérer la’ datatio(n des briques massives couleur grise bleue découvertes dans les fondations de l’autel du bonze Vu Khac Minh à Chua Dau que nous avons publié quelques années auparavant (2). Selon nous, la comparaison des briques découvertes avant et dans cette fouille a fait apparaître de nettes différences. Outre les différences entre la couleur et les dimensions, il y a encore les différences entre les décorations. C’est pourquoi nous devons situer les briques massives découvertes à Chua Dâu auparavant au début du XVIIe siècle. Cela est conforme au temps de la vie religieuse du bonze Vu Khac Minh, et à la date de la restauration de la pagode en l’année 1636 dont la stèle Duong Hoa de la 5e année (1639) sous Lê Thân Tông (conservée dans la pagode) a parlé.

Nguyễn Ngọc Chất

(Source: Le Musée national d'Histoire du Vietnam)

Shares: