mardi, 17/05/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

21/12/2021 16:12 418
Rating: 0/5 (0 votes)
Le tourisme est un fer de lance économique, considéré comme “une industrie sans fumée”, qui s’est rapidement développée ces dernières années. Si l’épidémie ne se passe pas, peut-être que le secteur du tourisme se développe encore plus vite. Mais cette période de répit du tourisme aide aussi ceux qui font du tourisme, pensent davantage à l’orientation à court terme ainsi que à long terme.

À l’inverse du tourisme de luxe qui est la tendance actuelle en vogue, les destinations fréquentes où nous ramènent à l’origine, au souvenir de l’enfance et ce sont les lieux par lesquels, nous pouvons présenter aux amis internationaux les patrimoines authentiques de notre pays, ceux qui ont fait de belles traditions culturelles et la force du peuple au fil de l’histoire de ces milliers d’années. L’un de ces endroits doit être le village de Truong Luu, un petit village mais c’est le lieu où on trouve beaucoups d’héritages, et d’hommes célèbres. Cependant, il semble que cet endroit soit encore un lieu méconnu sur la carte touristique contemporaine.

1. Mine d'or patrimoniale

Le petit village de Truong Luu se trouve dans la commune de Kim Song Truong, au district de Can Loc, à la province de Ha Tinh. Il compte 1.600 habitants avec 500 familles, mais il possède deux patrimoines documentaires Mémoire mondial (la zone d’Asie pacifique), ce sont les tablettes de bois de l’école de Phuc Giang (baptisée encore l’inscription de Truong Luu) reconnues par l’UNESCO en mai 2016 et l’ancien livre Hoang Hoa su trinh đô (Cartes de voyages et itinéraires des envoyés royaux en Chine) reconnu en mai 2018.

 Une tablette en bois de Truong Luu (source de Nguyen Đinh Hung)

Ces deux héritages sont comparés à d’autres patrimoines documentaires mondiaux célèbres au Vietnam tels que les tablesses de bois de la dynastie des Nguyen (reconnues en 2009), des stèles des docteurs au Temple de la Littérature à Thang Long (en 2011), les “Châu bản” (documents administratifs) de la dynastie des Nguyen (2017), les tablettes de bois liturgiques de la secte bouddhique Truc Lam, de la pagode de Vinh Nghiem (2012) et la littérature gravée sur l’architecture royale de Hue (2016). Le petit village qui a possédé Le village possède deux des 7 patrimoines mondiaux du pays en matière de ce type.

C’est aussi le berceau du chant Phuong Vai- l’une des branches du chant vi dăm de Nghe Tinh, reconnu par l’Unesco comme patrimoine culture immatériel de l’Humanité en 2014.

Actuellement, dans ce village, il y a 37 maisons de culte de la famille, 7 vestiges historiques et culturels au niveau national. Mais, il est possible que Truong Luu est un lieu studieux le plus connu, le lieu de naissance de beaucoup de gens talentueux et des familles célèbres dans les domaines comme la littérature, la culture et la diplomatie, par exemple, la famille de Nguyen Huy.

  Le temple de culte de Nguyen Huy Tu (photo de Trinh Sinh).
 L'autel dans le temple de Nguyen Huy (photo de Trinh Sinh).

En venant à Truong Luu, on trouve le désir de changer de vie en étudiant d’une région agricole dans le district de Can Loc, située entre la plaine étroite de la province de Ha Tinh. Le livre Đại Nam Nhất Thống Chi (l’Encyclopédie du Dai Nam) rédigé par Quoc Su Quan de la dynastie des Nguyen, a enregistré la pauvreté du peuple dans la région. Mais c’est la pauvreté qui est une force pour promouvoir la détermination et la volonté des villagois de Truong Luu. Dans le contexte de la période féodale, la meilleure façon de changer de vie était d'étudier, de passer des concours et de devenir mandarin. Par conséquent, les habitants de Truong Luu ont réussi aux concours, cela est exprimé à travers le proberbe “le village a moins d’enfants que le docteur”, cela signifie que ce village a beaucoup de gens qui ont réussi un doctorat.

Nguyen Huy Oanh (1713-1789) a obtenu un doctorat, et son nom est gravé sur la stèle du Temple de la Littérature. Après son retour au village, il a apporté ses contributions à la construction de l’école de Phuc Giang, formant des milliers de candidats dont 30 personnes ont obtenu un doctorat. Jusqu’à ce jour, dans ce village conserve encore 383 tablettes de bois gravées de l’école de Truong Luu et de la bibliothèque de Phuc Giang. L’école de Phuc Giang a également des rizières communales pour aider les apprenants pauvres à avoir de la nourriture pour qu’ils se concentrent sur leurs études. De toute évidence, il s’agissait d’un centre de formation des talents pour la Cour royale de la dynastie des Le Postérieurs (Hau Le), suivant le modèle de Quoc Tu Giam à Thang Long.

  Une page dans le livre Hoang Hoa su trinh do (Cartes de voyages et itinéraires des envoyés royaux en Chine) (photo de Trinh Sinh).

 Nguyen Huy Oanh a également laissé à la postérité l'ouvrage Hoang Hoa Su Trinh Do. Avec des écrits, des dessins et des cartes, le livre a enregistré les relations diplomatiques en 238 pages en papier Do, entre le Vietnam et la Chine au XVIIIe siècle à travers les voyages des émissaires vietnamiens, décrivant en détail la géographie et des produits des localités de Thang Long à Yen Kinh (aujourd’hui Pékin). Ce sont les documents vivants sur l’histoire et les relations diplomatiques la Cour royale de Đai Viet et la Chine. Son nom a été honoré dans le livre Dai Nam Nhat Thong Chi (Notice générale sur le Đai Nam).

 Décret royal destiné à Nguyen Huy Oanh (source de Nguyen Huy My)

Outre Nguyen Huy Oanh, beaucoup de gens dans le village de Truong Luu ont réussi aux concours mandarinaux suprêmes pendant 300 ans, par exemple, Nguyen Huy Quynh (1734-1785), obtenu un doctorat en 1772 et 32 autres personnes ont passés d’autres concours madarinaux, ect.

En venant à Truong Luu aujourd’hui, nous visiterons également les maisons du cute de la famille, le tombeau de grand homme Nguyen Huy Tu, avec les deux anciennes stèles de Nguyen Thi Danh Bi (la stèle de la famille Nguyen) et de Nguyen Huy Oanh (la stèle enregistre le registre généalogique du mandarin Nguyen Huy Oanh), et les autres maisons du culte d’autres hommes célèbres). On trouve également dans ce village une maison communale, construite à la dynastie des Le Postérieurs, avec de nombreuses belles sculptures sur bois. Le village de Truong Luu possède également un immense trésor de Han Nom, avec 532 documents conservés dans ce village, qui comprennent des décrets royaux, anciens livres, registres généalogiques, épitaphes, panneaux tranversaux, sentences parallèles, tablettes de bois, etc.

  Maison de la stèle de Nguyen Thi Danh Bi (photo de Trinh Sinh)

  Lionceau en pierre à la dynastie des Le Trung Hung, situé dans le temple dédié à Nguyen Huy Tu (photo de Trinh Sinh).

Le patrimoine culturel immatériel exceptionnel à Truong Luu est le chant folklorique Phuong Vai. Autrefois, le grand poète Nguyen Du qui venait souvent ici pour chanter et échanger avec des hommes célèbres du village. On trouve ici une cérémonie de prière Cau Tien organisée dans l’église Duc Ba pour demander des médicaments ou célébrer une cérémonie d’envoyer des enfants au Saint. C’est l’une des coutumes exprimant la trace de Dao Mau (la culte de la Déesse-mère) dans la vie spirituelle des villages au Vietnam.

En venant à Truong Luu, cet endroit est également célèbre pour ses beaux paysages naturelles (avec 8 sites beaux paysages) comme la montagne de Phuong (phénix) à côté du village, les étangs de lotus, les puits, les jardins fleuris alternant avec des pagodes et des temples.

Il semble qu’aucun autre village au Vietnam n’ait autant d’héritages que Truong Luu. Cet endroit sacrée a né des gens talentueux pendant trois siècles consécutifs. C’est peut-être que ces personnes talentueuses ont surmontés des difficultés pour s’élever et lorqu’elles réussissent, elles se souviennent de leur village-natal, de leur ancêtres, elle ont ouvert une école pour former des talents pour le pays. Peut-être, outre Quoc Tu Giam (le temple de la Littérature) à Thang Long, il existe seulement d’une école de Truong Luu, qui est une école privée spécialisée dans la formation méthodique des talents du pays.

2. Exploitation touristique.

Trương Luu a possédé une collection de tablettes de bois de l’école de Phuc Giang de près de 400 ensembles, et des copies du livre Hoang Hoa su trinh do (Cartes de voyages et itinéraires des envoyés royaux en Chine, et un centre culturel de Truong Luu situé au siège du Comité populaire de l’ancienne commune de Truong Lọc. Ce sont les installations importantes pour développer le tourisme.

À notre avis, si le village de Truong Luu devient une destination touristique attrayante, il faut faire attention aux questions suivantes.

- Tout d'abord, il faut faire attention à la connexion, créant une branche dans le voyage interrégional dans la région: le village de Truong Luu, la pagode de Huong Tich et la montagne de Hong Linh, le Carrefour de Đong Loc, le village de Tien Dien-village natal de Nguyen Du, le temple de Hoang Muoi, la plage de Thien Cam, etc. et puis, il faut connecter avec des circuits traversant le Vietnam, reliant Nghe An (où est le village natale du président Ho Chi Minh), la plage de Cua Lo, à Quang Binh (où trouve le tombeau du général Vo Nguyen Giap et la grotte de Phong Nha-Ke Bang), plus loin, ce sont les patrimoines mondiaux à Hue, Quang Nam, etc.

- Truong Luu a des atouts touristiques tels que la circulation facile: ce village se trouve près de la route nationale (route 1A, à moins de 5 km), et la route nationale 15. Les visiteurs peuveut facilement se déplacer en voiture pour visiter le village touristique.

- Truong Luu faut créer des produits touristiques, par exemple, en reconstituant les huits scènes  dans “Truong Luu bat canh”, qui ont été transmis de temps en temps, telles que, la bibliothèque de Phuc Giang, l’école de Thac Đinh, de petites spectales pour exécuter des chants de Phuong Vai. Les produits locaux sont vendus ou offerts aux touristes comme: le gâteau Cu Do, le pamplemousse Phuc Trach, le calamar Vung Ang, des souvenirs sont des copies de tablettes de Phuc Giang sur le papier Do , les copies de Hoang Hoa su trinh do imprimée sur bois.

- Embellir les vestiges religieux de Truong Luu tels que la maison communale de Truong Luu (qui est en mauvaise état); les maisons de culte de la famille se trouvent beaucoups dans la localité. Les visiteurs peuvent s'y rendre pour brûler de l'encens.

- Promouvoir la communication et la publicité sur les médias de masse. Mobiliser des hommes d'affaires et des scientifiques à apporter leur contribution à faire de Truong Luu une destination touristique culturelle incontournable dans la région.

Je crois que Truong Luu sera une destination touristique culturelle et spirituelle attrayante au plus grand nombre dans un avenir proche. Peut-être, il est nécessaire de faire de ce village riche du patrimoine une destination touristique riche d’identité vietnamienne unique pour aider les jeunes à se porter vers l’esprit des ancêtres et pour les éduquer à la volonté de s’élever dans leur études même dans les circonstances difficiles.

MNHV

Shares: