mercredi, 27/10/2021
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

28/07/2021 13:35 261
Rating: 0/5 (0 votes)
Le phuong dinh, appelé autrefois pavillon Phan Thuy Duong, et le tertre de Kim Châu sur le lac Van au sein du Temple de la Littérature (Văn Miếu - Quốc Tử Giám) à Hanoi doivent être mis en restauration de juillet à décembre. Un effort pour préserver la valeur historique d’un monument important de Hanoï


Image 3D du pavillon restauré sur le lac Van à Hanoï. Photo : VNA.

Le lac Van et le jardin Giam constituent des vestiges précieux du Temple de la Littérature à Hanoï (capitale du Vietnam).

S’étendant sur plus de 1,2 ha, le lac Van est constitué aujourd’hui d’un jardin, d’une zone piétonne et d’un tertre appelé Kim Châu. C’est sur cette butte que se trouvait le phuong dinh, une petite structure normalement construite dans les grandes maisons communales ou dans les temples et pagodes au Vietnam et considérée comme un monument clef du Temple de la Littérature.

Autrefois, le phuong dinh était un pavillon nommé Phan Thuy Duong qui faisait office de lieu de rassemblement des intellectuels et lettrés de Hanoï. Comme beaucoup d’autres ouvrages du Temple, le pavillon Phan Thuy Duong a malheureusement disparu.

Dans les années 1990, la zone du lac Van est ainsi tombée dans un état de grave détérioration.

Ainsi, les autorités municipales ont redoublé d’efforts pour restaurer et préserver le lac et d’autres structures du Temple. Le tout ayant pour but de conserver un patrimoine architectural, historique et culturel symbolisant la ville millénaire qu’est Hanoï.

Selon Lê Xuân Kiêu, directeur du Centre des Activités culturelles et scientifiques de Văn Miếu-Quốc Tử Giám, la reconstruction du phuong dinh et la restauration du tertre de Kim Châu font partie du plan global de remise en valeur de Văn Miếu-Quốc Tử Giám.

Le projet, approuvé par le Comité populaire municipal de Hanoï, commence en juillet 2021 et devrait se terminer en décembre.

Nouvelle facette

Depuis de nombreuses années déjà, la zone du lac Van est une adresse connue de Hanoï, où s’organisent des activités culturelles et artistiques telles que fête de calligraphie, journée annuelle de la poésie, expositions des livres, de plantes d’ornement, etc. Le public est notamment au rendez-vous à l’occasion des festivités du Nouvel An lunaire.

Mais peu de personnes aujourd’hui connaissent l’existence du phuong dinh. Sa reconstruction permettra aux visiteurs d’en apprendre davantage sur les valeurs ancestrales d’alors et offrira également un nouvel espace d’art communautaire.

La structure bien construite sera composée de deux étages, avec un toit courbé et fortifié par 16 colonnes en bois. Ouvrage unique du tertre Kim Châu, ses alentours seront aussi embellis : deux figuiers seront plantés et deux anciennes stèles feront leur apparition dans le jardin des fleurs, au sud du tertre.

Autrefois, pour se rendre jusqu’au tertre de Kim Châu, il fallait utiliser une barque. Afin de faciliter les déplacements, un pont en pierre reliant la zone piétonne autour du lac Van et le tertre sera construit. Fait de cinq travées, il sera soutenu par quatre grandes colonnes, toutes gravées de bas-reliefs sur l’histoire du Vietnam.

Le Centre des Activités culturelles et scientifiques de Văn Miếu-Quốc Tử Giám embellira également les zones autour du lac.

Le directeur du Service municipal de la Culture et des Sports de Hanoï, Trân Thê Cuong, estime que "la restauration du phuong dinh et du tertre de Kim Châu contribuera à créer un espace culturel traditionnel captivant pour les touristes, tant étrangers que vietnamiens".

Symbole culturel millénaire

 

Vue aérienne du lac Van.

Le Temple de la Littérature est situé dans la partie ouest de Hanoï. Il fut édifié en 1070 pour devenir la première université nationale en 1076, sous la dynastie des Ly (1010-1225).

Le temple est divisé en cinq cours intérieures séparées par des murs selon l’axe traditionnel chinois nord-sud. L’allée principale avec des portes était réservée aux seigneurs, tandis que les petites allées de côté servaient aux domestiques, serviteurs et soldats.

À l’époque de la dynastie des Trân (1225-1400), le temple fut remanié à maintes reprises avec une succession de démolitions et de reconstructions. Il fut entièrement restauré en 1920 et en 1947 grâce aux travaux de l’École française d’Extrême-Orient. Endommagé au cours de la guerre d’Indochine, il fut restauré une nouvelle fois en 1956. La dernière campagne de restauration remonte à l’an 2000.

Au sein de Van Miêu, la troisième cour renferme 82 stèles en pierre enregistrant les noms de plus de 1 000 Docteurs ès humanités, devenus mandarins à travers le passage de 124 concours s’échelonnant sur trois siècles (1442-1779). En juillet 2011, ces quatre-vingt-deux stèles ont été reconnues en tant que patrimoine documentaire mondial de l’UNESCO.

Van Miêu aujourd’hui est l’un des lieux culturels et touristiques majeurs de la capitale vietnamienne.

https://fr.nhandan.vn/

Shares:

Others

Certains objets sur les services de l'arrière dans la campagne de Dien Bien Phu (1954) conservés actuellement au MNHV.

Certains objets sur les services de l'arrière dans la campagne de Dien Bien Phu (1954) conservés actuellement au MNHV.

  • 07/07/2021 10:21
  • 246

La victoire de Dien Bien Phu est l’une des victoires glorieuses dans l’histoire de la lutte du peuple vietnamien contre les agresseurs étrangers au 20e siècle. C’est la victoire de la résistance de longue durée et pénible du peuple vietnamien sous la direction du Parti et du président Ho Chi Minh. Dans cette victoire historique, l’un des facteurs majeurs qui ont contribue à la victoire, constitue la constribution de tout le peuple et toute l’armée pour surmonter toutes les difficultés, afin de bien garantir l’approvisionnement des aliments, des médicaments, des matières premières et des produits de première nécessité aux soldats du front. Du côté de l’ennemi, le général Navarre a jugé: “Les forces armées du général Giap ne pourront pas recevoir le ravitaillement en nourritures et en munitions et en armes. Le transport des milliers de tonnes de marchandises en passant par des centaines de kilomètres à travers les montagnes et le jungle pour approvisonnner à une force de combat d’environ 50.000 personnes est un défis insurmountable”.