mardi, 15/10/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

10/05/2019 15:49 246
Rating: 0/5 (0 votes)
Katu (ou Cotu) qui est une minorité ethnique parmi les 54 groupes ethniques au Vietnam, utilise les langues katuic et mon-khmer, appartenant à la généalogie Sud-asiatique. Les Katu vivent principalement dans le nord de la chaîne de montagnes de Truong Son, dans les districts de Dong Giang, Tay Giang, Nam Giang (province de Quang Nam); Hoa Vang (ville de Da Nang); Nam Dong, A Luoi (province de Thua Thien Hue) et dans les deux provinces de Sokong et Savanakhet (République démocratique populaire du Laos).

Les Katu étaient autrefois propriétaires d’une vaste région du centre du Vietnam, qui s’étend de la chaîne de Truong Son (à l’ouest) aux lagons adjacents à la mer orientale. La culture de Katu a été influencé par la culture de Dong Son (700 ans avant JC- 100 ans après JC) du Nord et la culture indigène de Sa Huynh (1000 ans avant JC- 200 ans après JC). La culture de Katu a contribué au trésor culturel des minorités ethniques dans la chaîne de Truong Son- Tay Nguyen, des patrimoines architecturaux, de la sculpture unique; des coutumes et festivals distingués, des costumes sophitiqués et colorés.

 Sécher du cotton pour la fabrication des vêtements.

Les femmes de Katu tissent du brocart. 

 

 Le pagne à fleur des jeunes hommes de Katu.

Les chapeaux des femmes de Katu.

C’est l’un des rares groupes minoritaires ethniques vivant dans la région de Truong Son-Tay Nguyen qui sait la culture du cotton, la filature, la teinture et le tissage, le peuple de Katu a créé des costumes sophitiqués et aux couleurs délicates et aux motifs de décoration vivante et mystérieuse comme leur propre culture.

Les Katu utilisent les cinqs couleurs de base pour teindre leurs costumes telles que le noir, le bleu foncé, le blanc, le rouge, le jaune, ils peuvent faire des teintures très simplement à la maison à l’aide de herbes naturelles. Le rouge et le noir sont les deux couleurs plus favoris du peuple, apparus notamment sur les costumes qu’ils portent dans les festivals. La fête est le moment où les Katu se rencontrent, s’harmonisent et sympathisent avec les dieux et les ancêtres vivant dans les cieux. Le rouge et le noir sont aussi les couleurs facilement visible du ciel. Alors, ils sont représentés sur leurs costumes pour que les dieux et les ancêtres puissent les reconnaître. De l’autre côté, les Katu croient que le rouge est la couleur du sang et de l’âme et cette couleur est très préférée par les dieux et les ancêtres. Par conséquent, en plus de porter des vêtements rouges et noirs, “les Katu utilisent encore des pièces d’étoffe rouges sacrés pour fabriquer les toits des “maison de Dieu”, où les patriaches du village utilisent le sang des poulets et des buffles sacrifiés pour inviter les dieux et les ancêtres à recevoir des offres” (Ta Duc, se renseigner sur la culture de Katu, Hue: Thuan Hoa, 2002).

 

La jeune fille de Katu en costume local de fête.

La jeune femme de Katu en tenue traditionnelle.

Les costumes des jeunes femmes de Katu dans la danse de Ya Ýa.

Les femmes de Katu emballent les gateaux traditionnels.

Les Katu utilisent des costumes aux couleurs différentes, en fonction de la fonction et du type du costume. Pour les vêtements quotidiens, le noir et le blanc sont les couleurs principales, mais les costumes utilisés dans les festivals ont toujours les 5 couleurs de base et des couleurs mélangées à partir des couleurs de base pour créer la richesse et l’harmonie pour les costumes. Dans les tenues des personnes âgées ou des hommes, les couleurs principales sont le noir, le rouge et le blanc, tandis que les costumes des femmes et des enfants sont souvent le vert foncé, le jaune et le rose. L’originalité est également ce qui fait la valeur des costumes des Katu. Elle s’est manifestée dans le procédé de tissage très sophitiquée et les techniques ingénieux de la création des motifs décoratifs. Chaque costume des Katu est une oeuvre de tissage complète et n’a pas absolument aucune trace de couture.

Un costume de l’enfant de Katu. 

La fête où les gens de Katu présentent leurs costumes traditionnels.

 L’espace de la culture des Gongs des Katu

Les motifs décoratifs ya ýa sur la tenue de jeune femme de Katu.

Les motifs décoratifs sur le costume des Katu sont composés par des différentes techniques de tissage telles que le tissage uni, le tissage à montifs ondulés, le tissage en perles de verre.  Les perles primitifs de Katu ont été fabriquées à partir des graines d’arbres et d’herbes ou de plomb, mais actuellement ce sont des graines en plastiques colorés importés de Chine.

Le thèmes sur des motifs décoratifs est également très diversifié: les motifs cosmiques (soleil, lune, étoiles); les motifs végétaux (des espèces fourragères et végétaux présentes dans leur habitat telles que le bamboo, le rotin, le plant tarâm, la fleur pơlơm, feuilles atút, etc), les motifs animaux (dragon, éléphant, serpent, tortue, araignées, clarias, oiseau grooc, oiseau tring, etc”, les motifs d’objets (épée, arc et flèches, pilon et mortier, maison, etc); les motifs géométriques (triangle, losange, rectangle, bandes épigraphiques, etc), les motifs humains (la danse ya ýa, la danse tung tung, etc). Ya ýa et tung tung sont deux motifs décoratifs typiques sur la tenue des Katu. Le motif Ya ýa est l’image de la danse des femmes, baptisé padil ya ýa en langue Katu, et le motif tung tung est l’image de la danse des hommes dans le festival “poignardage de buffle” ou dans le rite “chasse à la tête”- un rite ancestral des Katu. Ce sont des tatouages populaires sur le corp des Katu autrefois. Si le motif tung tung n'apparaît que sur le costume de l’homme, le motif ya ýa apparaît dans les costumes des hommes et des femmes, mais surtout, il est présent sur les costumes de carnaval de jeunes femmes de Katu. Des chercheurs pensent que le motif ya ýa des Katu est très proche du motif etua (fantôme) ou du motif kea (tortue) dans la culture de Marquesas en Polynésie (en Océanie) et des motifs en forme de grenouille (frog shaped figures) dans l’art des groupes ethniques en Asie de l’Est, en Asie du Sud-Est et de certaines tribus indiennes en Amérique du Nord (Ta Duc, se renseigner sur la culture de Katu, Hue: Thuan Hoa, 2002).

 Des grelots en bronze suspendus à la tenue des Katu.

Les motifs décoratifs sur le cache-sexe de l’homme de Katu.

Le costume des Katu est l’expression la plus honnête de la vie socio-économique, reflétant leur culture et leur sens artistiques. Nous pouvons y trouver des silhouettes fantastiques, des légendes mystérieux avec un regard drôle et innocent sur le monde primitif, mêlés de la virtuosité dans les techniques de tissage et du raffinement dans la manière de colorer sur le costume et de créer des motifs décoratifs. Ce sont les choses qui ont créé l’attirance et l’attraction pour ceux qui entrent dans le royaume des couleurs du costume de Katu.

Tran Duc Anh Son (texte)

MNHV

Shares: