mercredi, 15/07/2020
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

26/12/2016 19:57 546
Rating: 0/5 (0 votes)
La bataille de Binh Gia, la première campagne des forces principales du Nam Bô occidental, a contribué à la transformation du rapport des forces sur le champ de bataille, ce qui a crée de nouveaux positions et pouvoirs pour vaincre la stratégie «Guerre spéciale» des Étas-Unis. La victoire de la campagne de Binh Gia a marqué non seulement le progrès significatif des forces militaires principales du Sud, mais aussi de contribuer au développement de l’art opérationnel dans la guerre de résistance contre les impérialistes américains.

À la fin de l’année 1964, dans le Sud, les Américains et les forces de la République du Sud Vietnam ont comploté les dernières mesures nécessaires dans la «Guerre spéciale» pour sauver la situation en perdant. Avec le plan de la «Pacification au sein des points capitaux», les forces américaines et proaméricaines ont transformé les provinces de Binh Gia, Duc Thanh, Long Dien, Xuyen Moc, Dat Do en quatre bases militaires. Les forces ennemies ici comprennent les quatre bataillons de commando(No 30, No 33, No 35, No 38), deux bataillons d’infanterie de marine (No 4 et No 1 de la brigade No 147), deux bataillons de parachutiste (No 5 et No 6) et trois bataillons de sécurité, une section mécaniste M113, deux pelotons d’artillerie de 105mm

Pour la part vietnamienne, à la fin de 1964, le Bureau politique a confié la Comission militaire centrale et le Ministère de la Défense d’achever les préparatifs des stratégies, en profitant de bonnes opportunités pour vaincre les forces de la République du Sud Vietnam avant le massive débarquement de l’armée américaines au Sud du Vietnam.

Les feux DKZ de type 75mm de l’Armée populaire du Vietnam dans la campagne de Binh Gia.

À la fin du mois de novembre, le Commandement de la région du Sud a décidé de mettre en œuvre la campagne offensive dans les quatre provinces: Ba Ria, Long Khanh, Bien Hoa et Binh Thuan. Les forces participants comprennent: deux régiments d’infanterie (No 761 et No 762), deux bataillons d’infanterie de la zone militaire No 7 (No 800 et No 500), le bataillon d’artillerie No 186 de la zone militaire No 6, la compagnie militaire No 445 de Ba Ria, le régiment d’artillerie de Bien Hoa avec quatre canons de 75mm, 53 mortiers de 60mm à 82mm, 41 DKZ (canon sans recul) de type de 57mm et 75mm, huit canons antiaériens de type de 12,7mm, et aussi les milices populaires de guérilla dans ces localitéss.

Selon le plan, la campagne est divisée en deux phases: la première phase (du 2e au 17 décembre 1964) avec l’attaque du hameau stratégique de Binh Gia et de certaines bases militaires des ennemis pour débuter les premiers déblocages; la deuxième phase (du 27 décembre 1964 au 3 janvier 1965) avec la concentration de toutes les forces pour attaquer les opérations décisives et les débarquements aériens.

Maquette de la campagne de Binh Gia (du 2e Décembre 1964 au 3e Janvier 1965).

Dans la matinée du 2 décembre 1964, la campagne de Binh Gia s’ouvre. Le Commandement de la campagne a utilisé la compagnie No 445 (l’armée locale de Ba Ria) pour attaquer au hameau stratégique de Binh Gia. L’ennemi a mobilisé le bataillon de commandos No 38 pour sauver le hameau de Binh Gia lorsque cette base est assaillie; mais les forces militaires vietnamiennes ont sévèrement battu. Toutefois, en utilisant inopportunément les forces de déclenchement, la partie vietnamienne n’a pas pu tout occuper le hameau stratégique de Binh Gia. C’est pourquoi, quand l’ennemi est revenu pour contre-attaquer, les forces vietnamiennes n’ont pas pu se maintenir en résistant. Elles ont dû se déplacer au dehors du zone de Binh Gia.

Le 7 décembre 1964, le Commandement de la campagne a continué d’utiliser la compagnie No 445 et le régiment No 761 pour attaquer le champ de bataille de Binh Gia, aussi détruire la base militaire de Duc Thanh. D’autre part, il a utilisé un bataillon du régiment No 762 pour attaquer la subdivision militaire de Dat Do.

Dans la matinée du 9 décembre 1964, à cause de la puissance des forces vietnamiennes à Binh Gia, à Duc Thanh et à Dat Do, l’ennemi a dû effectuer un mouvement «Binh Tuy 33», utilisant la section de blindés No 3 pour décongestionner la Route No 2, de Ba Ria à Duc Thanh. En retournant de Duc Thanh, la force mécaniste de l’enneme est tombée dans le champ d’embuscade de l’armée vietnamienne. Le régiment No 762 de la partie vietnamienne a effectué les deux opérations pour diviser les forces ennemies en deux. Après environ une heure de combat, l’armée vietnamienne a anéanti la section de blindés No 3, détruit 14 sections mécaniste M113, tué 107 soldats (dont neuf conseillers américains et cinq officiers militaires de Sai Gon) et collecté un grand nombre d’armes. La première bataille clef de la campagne de Binh Gia a été bien réussie.

À Hoai Duc et à Tanh Linh, le bataillon No 186 a attaqué le hameau stratégique de Me Pu. L’ennemi a mobilisé les forces de secours de Hoai Duc, mais des forces vietnamiennes ont gravement endommagé une compagnie de sécurité et une compagnie de garde civile. Le 17 décembre, la première phase de la campagne est finie.

À la deuxième phase de la campagne, la partie vietnamienne a reçu, dans la nuit du 22 décembre 1964, la deuxième cargaison du Nord au port maritime de An Loc fournissant au champ de l’Est 44 tonnes d’armes et 200 tonnes de riz. L’approvisionnement en bon opportun du Nord était un grand encouragement pour tous les soldats participant à cette campagne.

Dans la nuit du 27 décembre, le Commandement de la campagne a utilisé les deux compagnies du bataillon No1 du régiment No 761 et la compagnie No 445 pour attaquer pour la deuxième fois le hameau stratégique de Binh Gia. À 5 heures du 28 décembre, les forces vietnamiennes ont occupé ce hameau. Ensuite, le bataillon No1 et la compagnie No 445 ont organisé une bataille défensive pour garder Binh Gia. Dans la matinée du 28 décembre, les hélicoptères ennemis ont descendu le bataillon de commandos No 30 au Sud-Est de Duc Thanh. Après la descente, l’ennemi a agressé à Binh Gia en trois directions, mais les pionniers ennemis ont été empêchés par la compagnie No 2 des forces vietnamiennes.

Maquette de la bataille de Binh Gia, le 28 décembre 1964.

Le 28 décembre à midi, les 28 hélicoptères ennemis ont escorté les 50 autres hélicoptères transportant le bataillon de commandos No 33 à partir de Bien Hoa vers le Nord-Est du Binh Gia. Les feux antiaériennes de l’armée vietnamienne a abattu 12 hélicoptères ennemis, dont cinq chargeant des soldats. L’ennemi a dû changer la direction pour la descente à 400m au Sud-Est de Binh Gia et à 500m de la champ de bataille de la partie vietnamienne. Le régiment No 761 a effectué les deux opérations en vue d’encercler les troupes ennemis. Jusqu'à 18 heures du même jour, les forces vietnamiennes ont gagné la bataille, abattu le bataillon No 33 et 11 hélicoptères ennemis. C’était la deuxième victoire de la campagne

Le 30 décembre, les 30 avions ont apporté le bataillon d’infanterie de marine No 4 vers le champs de bataille à 600m au Sud-Est de La Van. À 6h du soir, les troupes militaires vietnamiennes ont abattu un hélicoptère à Quang Gioi et tué quatre soldats américains. À 14h30 du 31 décembre, le bataillon d’infanterie de marine No 4 est arrivé à Quang Gioi. Le régiment No 761 et une compagnie du bataillon No 2 des forces vietnamiennes ont attaqué l’ennemi en l’attirant vers la zone d’embuscade. Puis, toutes les troupes vietnamiennes ont tiré en même emps. Le bataillon No 3 et les canons antiaériens ont tué 600 soldats ennemis. À 6h du soir, la troisième victoire a été bien completée.

En coordination avec les troupes principales, le 1er janvier 1965, le bataillon No 4 du régiment No 762 a anéanti un convoi de dix autocars sur la Route No 15. Le 3 janvier, ce régiment a également attaqué seize véhicules militaires et gravement endommagé le bataillon de commandos No 35 de l’ennemi.

À cette occasion, les troupes vietnamiennes ont occupé les hameaux de MePu, de Sung Nhon, de Dam Rim et de Ta Bao en faisant désagréger les forces de garde civile dans ces localités. Le 3 janvier 1965, le Commandement a annoncé la finission de la campagne.

Résultat: l’armée vietnamienne a anéanti deux bataillons (le bataillon de commandos No 33 et le bataillon d’infanterie de marine No 4) et une section mécaniste M113, endommagé six autres bataillons, tué 1.700 soldats, arrêté 293 soldats, recueilli plus de 1.000 fusils et 100 types d’avions d’espionnage, détruit 45 véhicules militaires, et abattu 56 avions ennemis.

L’avion américain abattu à Binh Gia.

La victoire de la campagne de Binh Gia a contribué à créer un essor significatif pour la partie vietnamienne dans le rapport en matière de puissance et de situation, à vaincre la stratégie à utiliser des hélicoptères et des blindés de l’ennemi, à libérer Ham Tan et à garantir les subsides du Nord accordées au Sud par la voie maritime.

Malgré que la campagne de Binh Gia soit déployée seulement sur une échelle d’inter-régiment, ces opérations ont été prises en haute considération pour leur stratégie opérationnelle.

Musée National d'Histoire du Vietnam

Shares:

Others

Entrepôt du Musée National d’Histoire après cinq ans de fonctionnement

Entrepôt du Musée National d’Histoire après cinq ans de fonctionnement

  • 04/12/2016 23:53
  • 471

En vertu de la décision No1674/QD-TTg du Premier Ministre publiée le 26 novembre 2011, le Musée National d’Histoire a été établi à partir de la fusion du Musée d’Histoire du Vietnam et de Révolution du Vietnam. Le Musée se développe et se perfectionne de temps en temps en réponse de demande de la société, et en même temps se distingue dans le système des Musées du Vietnam.