vendredi, 19/08/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

23/08/2016 01:01 2191
Rating: 0/5 (0 votes)
L’estampe populaire Dong Ho- l’élite de la culture populaire du Vietnam, avec les matériaux naturels, les thèmes expriment des vœux de bonne chance, des personnages historiques, des activités quotidiennes et des allégories folkloriques.

La peinture de Dong Ho ou le nom complet est l’estampe populaire Dong Ho. C’est un type de peinture populaire du Vietnam à l’origine du village de Dong Ho, commune de Song Ho, district de Thuan Thanh, province de Bac Ninh. Dans le passé, la peinture de Dong Ho était vendue pour servir la fête du Têt. Les habitants achetaient ces peintures pour les coller sur le mur. Cette tradition a progressivement diminué sous l'influence de la peinture moderne et des contrefaçons. Cependant, l'art des peintures de Dong Ho est toujours considéré comme un symbole de la culture traditionnelle et une valeur esthétique du Viêt Nam.

Avec les quintessences particulières et contenant les grandes valeurs culturelles, réalisées par les habitants du village de Dong Ho, les estampes de Dông Hô reflètent parfaitement des scènes de la vie à la campagne: travail dans les rizières, animaux que l’on élève (buffle, cochon, poulet…), fêtes traditionnels (mariage, fête au village…), etc. On a l’habitude, à l’occasion du Têt traditionnel, d’acheter quelques estampes pour décorer sa maison.

En ce qui concerne les matériaux et les couleurs.

La grande originalité des estampes de Dong Ho réside dans leurs couleurs naturelles et dans le papier sur lesquelles elles sont imprimées. Il s’agit du papier , fait à partir d’écorce d’un arbre tropical appelé «rhamnoneuron». Ce papier est à la fois spongieux, doux, mince et résistant. Les estampes sont fabriquées en papier traditionnel Do (papier d’origine végétale) enduit de nacre Diep. La technique s’est transmise de génération en génération. Les planches de bois ont été gravées au ciseau dans des essences différentes selon le résultat recherché. Il en faut une par couleur. Les feuilles sont teintées en couleurs naturelles telles que sève de sumac, obier ou hibiscus pour le rouge, vert de gris, aiguilles de pin et coquilles d’huîtres écrasées pour le vert, cendres de paille de riz et de feuilles de bambous brûlées pour le noir, pousses de sophora pour le jaune, nacre moulue pour le blanc … afin d’éviter la décoloration rapide des estampes. Chaque couleur utilisée dans les estampes de Dong Ho a une valeur symbolique. D’ailleurs, à chaque impression, on obtient une seule couleur. Le nombre de couleurs équivaut au nombre d’impressions. En tout cas, il y a 5 couleurs essentielles correspondant aux 5 éléments fondamentaux de l’univers, selon la croyance orientale: le blanc signifie le métal; le vert, le bois; le noir, l’eau; le rouge, le feu et enfin, le jaune rappelle la terre. Le vert qui symbolise la vie et la naissance est la couleur du printemps. Le rouge qui symbolise le feu et la chaleur est la couleur de l’été. Le jaune est la couleur de la terre, la mère de la nature. Cette couleur est omniprésente dans les estampes de Dong Ho, elle sert souvent de couleur de fond.

Le matériel est tout aussi simple: pinceaux de jeunes aiguilles de pin, rondelles de noix de coco dont on frotte les planches, feuilles de luffa pour essuyer le dos du papier, minces copeaux de bambous qui n’absorbent pas l’humidité et dont on entoure la planche quand la peinture est fraîche.

Fabrications des estampes populaires de Dong Ho

La technique n’est pas simple non plus. Tout d’abord, il faut graver des planches de bois pour constitue des dessins. Ensuite, on imprime la gravure sur la feuille « Do ». On utilise une plaque pour chaque couleur. L’artisan doit donc préparer plusieurs gravures pour constituer une estampe. Parfois il utilise aussi le pinceau si nécessaire.

Les significations des estampes populaires Dong Ho se divisent en plusieurs groupes : certaines expriment les souhaits des habitants vers une meilleure vie, d’autres évoquent des scènes de la vie quotidienne, les fêtes traditionnelles ou encore les événements historiques du pays.

La signification de quelques estampes populaires de Dong Ho

- L’estampe “famille des poulets” parle de la maternité, l’amour et la protection mutuelle entre les membres dans la famille, la responsabilité des parents à leurs enfants. Cet estampe exprime également le souhait d’avoir une famille nombreuse et heureuse.

- L’estampe “famille des cochons” s’attache à la vie quotidienne du peuple, exprime une vie aisée et paisible. C’est la profondeur de l’amour, et de la protection de la maternité. La maman cochon est dessinée avec une grande tête, de grandes oreilles et avec les tourbillions du yin et du yang représentant l’abondance et l’intégrité dans la vie. Son sourire exprime la plénitude, le bien-être, ses enfants qui se réunissent autour d’elle représentent une vie familial heureuse. Selon la tradition asiatique, une famille se dit heureuse quand elle a beaucoup d’enfants.

- L’estampe “Coq et roses”: le coq est un animal représentant 5 bonnes qualités de l’homme. La peinture sous-entend une bonne nouvelle année, et les bourgeons du printemps et la longévité pour la vie.

- L’estampe “Enfant qui joue à la flute en élevant son buffle” exprime le rêve d’une vie paisible. Sous l’ombre de la feuille de lotus verte, un enfant joue de la flute paisiblement. Les mélodies sont si harmonieuses que le buffle tourne la tête pour écouter. On remarque que le buffle n’a pas de corde au cou, ce qui exprime la liberté et l’insouciance.

- L’estampe “La classe du lettré Crapaud” représente une classe d’un village de la campagne. Le Crapaud est l’enseignant et les petites grenouilles sont les élèves. La classe se tient chez le lettré, en dessous d’un sapin. Cet estampe exprime également une tragi-comédie, l’ignorance des pauvres et à travers cette peinture, reflète la corruption des mandarins dans l’ancien régime.

- L’estampeFemme trompée, femme furieusese veut un conseil aux hommes de ne jamais tromper leur femme. Dans quel cas celle-ci pourrait devenir furieuse et l’homme subir sa colère. On souhaite aussi transmettre un conseil aux couples : la fidélité est gage de vie heureuse et tranquille.

- L’estampe “Mariage des souris”: Dans cette estampe, le chat représente les méchants mandarins ou les hobereaux qui opprimèrent les paysans. Les souris représentent, quant à elles, les pauvres. Pour que le mariage se déroule bien, la famille des souris doit déposer des offrandes à Monsieur le Chat. À travers cette iconographie riche et bonne enfant, l’artiste révèle la corruption des mandarins et des hobereaux.

La peinture peut aussi être une belle illustration du mariage traditionnel dans lequel le marié est représenté à cheval et la mariée portée sur une chaise en bois. L’ambiance est animée au son des trompettes, annonçant la joie de la procession.

- L’estampe “L’héroïne Ba Trieu à dos d’éléphant”met en scène Madame Trieu, une héroïne vietnamienne qui combattit les envahisseurs chinois. Madame Trieu était une belle jeune femme courageuse et distinguée qui apparaissait toujours à dos d’éléphant, ce qui impressionnait ses ennemis.

À ce jour, le métier de l’estampe populaire de Dong Ho se perd peu à peu en raison des débouchés, très limités. Selon des statistiques récentes, le nombre d’artistes reste seulement trois personnes parmi lesquelles deux gens peuvent enseigner le métier mais ceux qui sont également des personnes âgées (M. Nguyen Huu Sam et M. Nguyen Dang Che).

Actuellement, l’artisan Nguyen Dang Che conserve la collecton d’anciennes estampes datant environ 200 ans.

Le MNHV conserve actuellement environ 40 estampes populaires de Dong Ho. Chaque estampe de Dong Ho est un thème différent, avec une taille moyenne: 35 cm de long et 25 cm de large. Ces peintures sont conservées dans la réserve du musée.

Reconnu par l'État vietnamien patrimoine culturel immatériel national, souhaite que le métier de l’estampe populaire de Dong Ho existera et se développera au fil du temps, consitue une partie indispensable dans la vie des travailleurs du Vietnam.

Quelques images sur des estampes populaires de Dong Ho

Nguyen Thuy (synthèse)

Musée National d'Histoire du Vietnam

Shares: