samedi, 02/07/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

03/06/2010 12:40 1377
Rating: 0/5 (0 votes)
Le sauvetage des vestiges de l'épave d'un ancien navire marchand a repris après six mois de suspension à Shantou, une ville côtière de la province du Guangdong, dans le Sud de la Chine.

Cui Yong, capitaine du Groupe d'archéologie marine du Guangdong, a déclaré jeudi que son équipe était prête à reprendre les opérations de sauvetage sur le Nan'ao No1, un navire de commerce qui avait sombré à la fin de la Dynastie des Ming (1368-1644) en Mer de Chine Méridionale.

« Actuellement, la seule autorisation que nous attendons est celle de la météo », a dit le capitaine Cui.


Si tout se passe bien, ce sont près de 10 000 pièces de porcelaine ancienne qui devraient être remontées de l'épave en trois mois.

La période de trois mois, qui s'étend d'avril à juin, est habituellement la meilleure pour pratiquer des opérations de sauvetage d'épaves maritimes, car les typhons et autres tempêtes tropicales n'atteignent alors pas encore la côte chinoise, dit le capitaine Cui.

Xin Guoan, directeur du Service des vestiges au Bureau de la Culture de Shantou, a précisé que seules les reliques provenant du navire seraient sauvées. En 2007, une haute épave de grand intérêt, le Nanhai No1, avait été remontée entièrement de la mer près de Yangjiang, dans le Guangdong.

Mais la coque en bois du Nan'ao No1, qui a sombré il y a plus de 400 ans, est très endommagée, dit M. Xin.

Le Nan'ao No1, navire marchand datant de la Dynastie des Ming, transportait plus de 10 000 pièces de porcelaine quand il a coulé dans les eaux de l'Est du Guangdong. Il mesure 28 mètres de long pour 10 mètres de large.

Les archéologues du Guangdong ont réussi à déterminer que la plus grande partie de la porcelaine transportée par le navire avait été produite dans les provinces du Guangdong, du Sud du Fujian et dans le Jiangxi, d'après l'examen fait sur les 200 pièces remontées l'année dernière.

Le Nan'ao a été découvert pour la première fois en 2007. Le sauvetage de l'épave a commencé à la fin de l'année dernière, mais l'opération a dû être reportée ensuite du fait des mauvaises conditions météorologiques.

Les vestiges du navire sont de précieux témoins pour l'étude des techniques anciennes de production de la porcelaine, de l'ancien commerce maritime chinois et de l'ancienne « Route de la Soie Maritime », le passage de la Chine vers le monde extérieur, disent les archéologues.

Les archéologues estiment que les eaux du Guangdong et des zones adjacentes –point de départ de la « Route de la Soie Maritime » – pourraient receler plus de 1 000 épaves de navires anciens, ce qui, pensent les experts, montre que la Province était un centre de commerce et d'échanges depuis les temps les plus anciens.

En décembre dernier, un musée maritime, qui présente essentiellement les vestiges sauvés du Nanhai No1, a été achevé et ouvert au public dans la ville de Yangjiang.


Situé sur l'île Hailing à Yangjiang, la construction du musée, qui couvre une surface de 12 200 mètres carrés, a coûté plus de 200 millions de Yuans (29,28 millions de Dollars).

En plus des vestiges retirés du Nanhai No1, la coque en bois du navire, d'une longueur de 30 mètres, a été placée dans le musée à l'intérieur d'un « palais de cristal », fait de verre.

french.peopledaily.com.cn

Shares: