mardi, 24/05/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

06/01/2022 09:49 428
Rating: 0/5 (0 votes)

La restauration du monument emblématique de Rome. Stefano Castellani © / Stefano Castellani

Après 15 mois de travaux sous le patronage de FENDI et du Parc archéologique du Colisée, la restauration du Temple de Vénus et de Rome dans la capitale italienne permet à l'édifice de retrouver une part de sa splendeur d'antan.

De septembre 2020 à juillet 2021, des travaux de restauration du Temple de Vénus et de Rome ont permis la récente (ré)ouverture du prestigieux site, plus grand temple de la ville éternelle. Plus de 60 professionnels ont travaillé pour rendre son lustre à ce monument antique construit entre 121 et 135, sous l’empereur Hadrien en consolidant sa structure, restaurant ses décors et réalisant un nouveau travail de lumière. Cette exceptionnelle remise en beauté a été patronnée et co-financée par la maison de luxe FENDI à hauteur de 2,5 millions d’euros, en collaboration avec le Parc archéologique du Colisée.

Un bijou architectural…

Le bijou architectural représentait une entreprise colossale. Situé sur la colline en face du Colisée, le temple fut édifié sur un podium rectangulaire de 145 m de long et de 100 m de large. L’édifice, long de 108 mètres et large de 54 m et avec une surface de 15 000 m², est le plus grand temple de la Rome antique. Sa configuration unique est marquée par son influence architecturale grecque et par son empreinte romaine, notamment dans sa technique de construction et la gestion de l’espace liée aux cultes divins. Avec plus de 200 colonnes en marbre et un décor partiellement en or, l’édifice témoigne de la valeur symbolique du lieu. Initialement, le temple a une fonction rituelle de célébration d’anniversaire, que manifestent les deux espaces de culte : l’un consacré à Vénus (vers le Colisée) et l’autre à la déesse Rome (vers le Capitole).

 

Le temple de Vénus et de Rome, plus grand monument de la Rome Antique. Stefano Castellani ©

… remis au goût du jour

La  restauration du temple a permis une meilleure accessibilité au grand public, tout en ayant pour souci garder la splendeur du lieu. La structure de l’édifice est à présent consolidée, ses espaces redécorés tandis qu’un travail de lumière souligne les grandes formes géométriques, la silhouette et les détails du bâtiment. La réouverture au public de cette splendeur architecturale est complétée par la parution d’un livre intitulé Il Tempio di Venere e Romala, qui présente une série photographique de l’artiste Stefano Castellani qui documente la remise en beauté du monument.

 

Défilé organisé par Fendi été 2019. Stefano Castellani ©

Un défilé Fendi avait été organisé durant l’été 2019 pour communiquer le patronage de l’entreprise sur le chantier de restauration. Un événement qui permettait à la fois de voyager à travers le temps tout en imprimant l’image de la marque dans un lieu d’histoire et rappelant son engagement en faveur de la valorisation du patrimoine. En 2013, Fendi avait déjà participé au financement de la restauration de la fontaine de Trevi, finalisée en automne 2015.

https://www.connaissancedesarts.com/

Shares: