dimanche, 03/07/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

22/02/2022 08:54 263
Rating: 0/5 (0 votes)

L'artiste folklorique Nguyên Tiên Nghia. Photo: butta.vn

L’inscription de la pratique du culte des Déesses-mères des Trois mondes par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité a contribué à renforcer la position et le rôle du patrimoine culturel dans la société, en enrichissant la diversité culturelle du Vietnam et de l'humanité.

Récemment, une pratique de culte des Déesses-mères, le rituel de « hâu dông » (communication entre les hommes et les esprits) a eu lieu au temple Luu Phai dans la commune de Ngu Hiêp, au district de Thanh Tri, en banlieue de la capitale Hanoi, avec la participation de l'artiste folklorique Nguyên Tiên Nghia et des représentants de l'UNESCO au Vietnam.

L’inscription de la pratique du culte des Déesses-mères des Trois mondes par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2016 vise non seulement à préserver les valeurs culturelles de la croyance liée à la Déesse-mère, mais aussi à aider les gens à comprendre le rituel « hâu dông » en tant qu’une forme d’interprétation spirituelle qui a lieu souvent dans les temples.

 

Pham Thi Thanh Huong, cheffe de la section culturelle du Bureau de l'UNESCO au Vietnam. Photo: butta.vn

Partageant la beauté de ce patrimoine culturel, Pham Thi Thanh Huong, cheffe de la section culturelle du Bureau de l'UNESCO au Vietnam a déclaré qu’avec des valeurs culturelles et spirituelles uniques, la pratique de la croyance liée au culte des Déesses-mères des Trois monde des Vietnamiens a rempli 5 critères pour être inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Ainsi, le 1er décembre 2016, lors de la 11e réunion du Comité intergouvernemental de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui s’est tenue en Éthiopie, la « Pratique du culte des Déesses-mères des Trois mondes des Vietnamiens » a été inscrite sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Depuis son inscription par l’UNESCO, cet élément a affirmé sa vitalité durable via les efforts de préservation et de valorisation de la communauté a-t-elle indiqué.

Selon les statistiques du Service de la culture et des sports de Hanoi, la ville compte plus de 2 000 sites du culte de la Déesse-mères. Il convient de mentionner que le nombre de temples et sanctuaires privés a augmenté rapidement ces dernières années, en particulier après la reconnaissance par l’UNESCO en tant que patrimoine culturel immatériel représentatif de l'humanité.

L’inscription de la pratique du culte des Déesses-mères des Trois mondes par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité a contribué à renforcer la position et le rôle du patrimoine culturel dans la société, en enrichissant la diversité culturelle du Vietnam et de l'humanité.

En même temps, cet honneur a rendu la communauté des pratiquants plus profondément consciente de leur patrimoine de sorte qu'ils soient plus fiers et actifs à participer à la protection et à la valorisation du patrimoine.

NDEL

https://fr.nhandan.vn/

Shares: