mercredi, 18/05/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

27/10/2021 11:27 333
Rating: 0/5 (0 votes)
La pandémie de COVID-19 et les périodes de distanciation sociale ont amené de nombreux musées du pays à prendre des mesures d'adaptation, notamment en appliquant des avancées technologiques pour organiser des musées et des expositions « virtuels » via des plateformes numériques pour promouvoir les valeurs du patrimoine.


Une exposition virtuelle du Musée national d'histoire du Vietnam. Photo : baovanhoa.vn.

Le musée des beaux-arts du Vietnam a lancé une visite virtuelle 3D gratuite. Par ailleurs, le Musée national d'histoire du Vietnam a organisé une exposition interactive virtuelle en 3D sur le thème «Trésor national ». Ce sont de très gros efforts déployés par les musées pour attirer les visiteurs pendant les jours de distanciation sociale.

Les audios, les enregistrements, les images, la réalité virtuelle et la réalité augmentée intégrés ont aidé les spectateurs à entrer dans l'espace virtuel et à interagir davantage avec les photos, les artefacts et les documents présentés dans les expositions.

Cependant, l'attrait des musées « virtuels » est encore très limité. Les experts ont déclaré que les données et documents numérisés doivent être uniques et diversifiés. En outre, les visites des musées « virtuels » devraient également être suffisamment attrayantes pour que les visiteurs restent assis devant des ordinateurs et des écrans de téléphone pendant des heures. Cependant, il n'est pas facile de réunir les facteurs ci-dessus.

Le développement efficace des expositions présentées via des applications de technologie numérique est un défi pour le secteur des musées. Par exemple, de nombreux artefacts et documents ont une valeur historique et culturelle mais ont peu de valeur esthétique ou artistique, il est donc difficile de les rendre attractifs via la technologie « virtuelle » 3D et 4D.

La technologie numérique se développe de plus en plus ; en attendant, la plate-forme de stockage de bases de données, l'infrastructure technique (internet), les fonds d'investissement pour la préparation des contenus et la numérisation des documents et artefacts, et les ressources humaines dans les musées vietnamiens sont encore très limités. Ils conservent un grand nombre d'antiquités et d'artefacts à haute valeur culturelle et historique ; cependant, l'exploitation de musées « virtuels » nécessite un personnel qualifié qui a une grande capacité d'absorption et une compréhension des tendances technologiques. Presque tous les musées manquent actuellement de ressources humaines. Le coût de fonctionnement du système est également un facteur qui a fait craindre à de nombreux musées, même de grande envergure.

Après tout, la technologie n'est qu'un outil pour transmettre le contenu, l'efficacité et l'attractivité des expositions au public. Si le contenu est médiocre, l'application des avancées technologiques ne peut pas garantir la vivacité et l'attractivité car les téléspectateurs s'ennuieront s'ils regardent un contenu et expérimentent une application pendant longtemps. Sans oublier que la technologie d'affichage « virtuel » deviendra rapidement obsolète en raison du développement rapide des nouvelles technologies.

Dans le cas où les partenaires technologiques des musées n'opéréraient plus, les produits technologiques deviendraient inutiles, voire des « déchets technologiques », et les musées devraient les « gérer ». Par conséquent, ils devraient examiner attentivement leur investissement dans le développement de musées « virtuels ». Il est facile de comprendre pourquoi le nombre de musées proposant des expériences de visite virtuelle en 3D et des programmes en ligne pouvant « retenir » les spectateurs pendant plus de 30 minutes se compte sur les doigts d'une main.

On peut voir que la perception des droits d'entrée des expositions numériques, des expositions en ligne et des musées « virtuels » est une histoire farfelue.

Afin de percevoir les droits d'entrée des expositions virtuelles, les musées doivent disposer de sources de documents et d'artefacts uniques, intéressants, profonds et vivants. Leurs sites Web et plateformes en ligne doivent être construites de manière professionnelle pour satisfaire les téléspectateurs. Surtout, leur contenu doit être vraiment attrayant, différent et exclusif.

Évidemment, les musées « virtuels » ne peuvent pas remplacer les vrais. Les musées reflètent la culture et l'histoire d'une terre ou plus largement,d'un pays. Par conséquent, les touristes ont toujours envie de les visiterpour admirer et accéder aux images consacrées au passé pour en savoir plus sur l'histoire et la culture d'une localité et d'une nation.

L'exposition réelle d'objets dans les musées a une signification particulière qui ne peut être remplacée par aucune autre forme ou méthode car elle apporte aux spectateurs une gamme différente d'émotions, de sentiments historiques, de fierté et de patriotisme. Par conséquent, l'application des avancées technologiques dans les expositions « virtuelles » doit être en harmonie avec les expositions réelles. Les musées « virtuels » ont pour objectif d'amener et d'attirer le public vers les vrais musées.

https://fr.nhandan.vn/

Shares: