mercredi, 18/05/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

27/10/2021 11:26 307
Rating: 0/5 (0 votes)
Soixante ans ont passé depuis l’ouverture de la "piste Hô Chi Minh maritime" (23 octobre 1961).


Le HQ-671, un des bateaux "non immatriculés" ayant survécu à la guerre, fut reconnu Trésor national en 2017.

En dépit des tempêtes et du blocus de l’ennemi, les "bateaux non immatriculés" transportèrent secrètement des dizaines de milliers de tonnes d’armes, de nourriture et de médicaments pour ravitailler le front du Sud, contribuant à la grande victoire du printemps 1975 qui a mis fin à la guerre du Vietnam.

Pendant cette résistance du peuple vietnamien contre les impérialistes américains (1954-1975), la piste Hô Chi Minh terrestre était connue comme un dédale de voies se frayant un chemin à travers la jungle épaisse. Alors que la piste Hô Chi Minh sur mer était associée aux navires de transport dits "non immatriculés" qui, partis du Nord les cales remplies de matériel, devaient jeter l’ancre au Sud pour livrer leur cargaison, le tout sans se faire repérer par l’ennemi.

Ces deux pistes clandestines causèrent de nombreuses difficultés à l’armée américaine et au gouvernement fantoche du Sud du Vietnam, qui tentèrent d’empêcher par tous les moyens l’armée du Nord d’aider les combattants du Sud.

 

Le général Vo Nguyen Giap (droite) rendant visite aux soldats du bateau C41 en 1970.
 

La mission principale des bateaux “non immatriculés” était de transporter soldats et marchandises vers le front du Sud.

 

En mars et avril 1975, les bateaux “non immatriculés” transportèrent plus de 17.500 soldats et du matériel au service de la campagne Ho Chi Minh (26-30 avril 1975) au Sud.

 

D’anciens soldats d’un bateau “non immatriculé” lors des retrouvailles en 2021.

https://lecourrier.vn/

Shares: