mercredi, 27/10/2021
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

23/08/2021 14:28 180
Rating: 0/5 (0 votes)
Pendant plus dee 20 ans, le colonel Trân Hông, par ailleurs photographe, a suivi le général Vo Nguyên Giap (1911-2013). Sa passion était d’immortaliser chaque instant de celui qu’il qualifie de "Général du peuple".


Trân Hông et le général Vo Nguyên Giap (à droite). Photo : Archives/VNA/CVN

Dans la petite chambre qu’il occupe au premier étage du 03 rue Duong Thành, à Hanoï, Trân Hông conserve des milliers de photos du vainqueur de Diên Biên Phu. La première fois qu’il l’a rencontré, c’était en 1973. Il venait d’être recruté au journal de l’armée après avoir suivi une formation en photographie à l’école centrale de propagande. Mais ce n’est qu’au début des années 90 qu’a vraiment débuté son aventure photographique avec le général…

Un jour, Trân Hông s’est rendu au domicile de son héros et a demandé à ses adjoints s’il pouvait le prendre en photo. Ces derniers ont refusé, lui expliquant qu’il devait au préalable solliciter l’autorisation. Frustré, il était sur le point de faire demi-tour lorsqu’est apparu le général lui-même. "Laissez-le entrer !"… Cet ordre allait marquer le début d’une complicité exceptionnelle, dit Trân Hông.

"J’adore le portrait et la chance qui m’a été donnée de prendre en photo ce dirigeant vénéré du peuple m’a rendu d’autant plus passionné. Sans doute cette passion a-t-elle interpellé le général qui, un jour, m’a demandé pourquoi je le photographiais autant. Ma réponse a été une question : Mon général, mais pourquoi m’avez-vous laissé vous photographier autant ?", raconte-t-il.

 

Un repas du général Vo Nguyên Giap et son épouse, en 1994.Photo : Trân Hông/VNA/CVN

Pour Trân Hông, le général Giap a toujours été une source d’inspiration intarissable. "Dans mon objectif, le général était un grand homme convivial. Sa convivialité et sa chaleur se traduisaient sur son visage, dans sa manière d’être, quelques secondes suffisaient pour que quiconque l’approchait puisse ressentir cette chaleur. Il était toujours à l’écoute de son interlocuteur, quelle que soit l’origine de celui-ci. C’est cet esprit que je voulais capter dans chacune de mes photos", indique-t-il.

"Le général commandant en chef Vo Nguyên Giap était un homme parfait avec des qualités auxquelles tout un chacun aspire, y compris ses adversaires. Et ce n’était pas seulement pour son génie militaire, mais aussi pour sa capacité à incarner le peuple et la culture vietnamienne", affirme Trân Hông.

"Au début, le général était plutôt réticent lorsque je voulais le prendre en photo en tenue civile. Mais j’ai insisté et quand je lui ai montré les photos qui me plaisaient le plus, il a dit : +C’est bien, parce que c’est authentique+. L’authenticité est ce à quoi il tenait le plus. Authenticité et vérité sont des choses que vous, les journalistes, devez toujours poursuivre, m’a-t-il dit", se souvient Trân Hông.

Sur les 12 expositions de portraits qu’a réalisées Trân Hông, 8 ont été dédiées au général Vo Nguyên Giap. L’une d’entre elles a eu lieu en juillet 2018 en Pologne. Son plus grand souhait est d’organiser davantage d’expositions pour transmettre à ses compatriotes et aux amis internationaux un peu de sa vénération et de sa gratitude envers le général légendaire.

https://lecourrier.vn/

Shares: