mardi, 15/10/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

06/09/2019 09:15 17
Rating: 0/5 (0 votes)
Partons cette semaine à Cao Lanh, dans le Sud du pays, pour découvrir le temple dédié à Dô Công Tuong et à son épouse, un site classé vestige national le 8 juillet dernier par les autorités du pays.

 

Le temple dédié à Dô Công Tuong et à son épouse

Partons cette semaine à Cao Lanh, dans le Sud du pays, pour découvrir le temple dédié à Dô Công Tuong et à son épouse, un site classé vestige national le 8 juillet dernier par les autorités du pays.

Dô Công Tuong, alias Lãnh, et son épouse ont vécu sous le règne du roi Gia Long (1762 - 1820). L’histoire raconte qu’ils ont quitté Hôi An, leur ville natale pour s’installer à My Trà et se lancer dans la culture de mandariniers. Les villageois nommèrent ce commerçant prospère doté d’une personnalité charismatique «Câu Đương» et le chargèrent de l’administration et de la gestion des  conflits du village. Située à la croisée des pistes marchandes routières et fluviales, l’exploitation de M. Lanh grossit rapidement et l’économie de la région se développe.

Malheureusement, cette situation ne dure pas et en 1820, une épidémie de choléra s’abat sur la région. Lê Van Nang, un habitant, raconte:

«Lanh et sa femme étaient très généreux. Ils distribuaient de la nourriture aux personnes en difficulté. Beaucoup de villageois moururent pendant l’épidémie de choléra.  Pour éloigner la maladie du village, le couple invoqua la protection des génies. La légende raconte que leurs supplications furent entendues et que plus aucun villageois ne fut victime du choléra. Lanh et son épouse moururent tous les deux après leurs prières. Cette année, la ville commémore le 199e anniversaire de leur décès».

Pour témoigner leur reconnaissance, les villageois décidèrent de bâtir un temple dédié à la mémoire de Lanh et de son épouse. Construit dans le pur style de la dynastie des Nguyên, ce complexe religieux imposant réunit aujourd’hui plusieurs bâtiments à l’intérieur desquels trônent des autels richement décorés et des tombeaux. La triple porte d’entrée du bâtiment principal est surmontée d’une toiture de tuiles vernissées «Lưu ly» aux extrémités recourbées. À l’intérieur, le visiteur découvre des statues de génies aux figures méchantes chargées de chasser les mauvais esprits. Les autels sont ornés de somptueux motifs floraux ou d’animaux, de sentences parallèles en bois laqué rouge et en bois doré. Les idéogrammes inscrits sur les panneaux sont considérés comme l’héritage de l’écriture sino-vietnamienne dans la province de Dông Thap. Ly Van Teo, membre du comité de gestion du temple, explique: «Le temple est divisé en trois pièces. Les deux premières sont dédiées aux génies légendaires et la dernière à Lanh et son épouse. La cérémonie commémorative de leur mort se déroule pendant trois jours, du 8 au 10 du 6e mois lunaire. Le premier jour, les habitants organisent une procession dans la ville. Les cérémonies de prière ont lieu dans la soirée des premier et deuxième jours. Le troisième jour, un banquet est offert aux villageois. Parmi les activités organisées, il y a des combats de coqs, la danse du lion, les chants ‘đờn ca tài tử’… Chaque année quelque 100.000 visiteurs, principalement en provenance de Sài Gon, Binh Duong, Vung Tàu, et Tiên Giang assistent aux festivités».

La fête du temple de Dô Công Tuong est l’occasion pour les habitants d’exprimer leur reconnaissance envers les ancêtres et les personnes méritantes. Elle fait partie des activités spirituelles majeures de la province de Dông Thap en particulier et du delta du Mékong en général. Phan Ngoc Hô, un villageois, explique: «Ce lieu de culte mérite vraiment d’être découvert par les touristes en même temps que les paysages fabuleux de Xeo Quyt ou de Gao Giông».

Et voilà vous savez tout. Ce «site à découvrir absolument» se trouve au 64, rue Lê Loi, dans la ville de Cao Lanh.

https://fr.vietnamplus.vn

MNHV

Shares: