dimanche, 14/08/2022
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

29/09/2014 14:47 1117
Rating: 0/5 (0 votes)
Après la reconnaissance en 1993 par l’UNESCO de l’ancienne capitale impériale de Huê en tant que patrimoine culturel de l’humanité, des gouvernements et organisations non gouvernementales ont accordé plus de 7,964 millions de dollars au Centre de conservation des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê afin de restaurer d’anciens monuments impériaux.

Des gouvernements et organisations non gouvernementales ont mené diverses activités pour soutenir la conservation de l’ancienne capitale impériale du Vietnam. Photo : Mai Huong/CVN

Récemment, le Fonds d’assistance internationale de l’UNESCO a financé le programme d’amélioration des capacités de gestion du patrimoine de Huê pour la période 2014-2015 d’un coût total de 29.930 dollars. Le département d’État américain, par l’intermédiaire du consulat général américain de Hô Chi Minh-Ville, a accordé 729.084 dollars à deux projets, l’un de conservation et de restauration des autels du temple Triêu Tô Miêu pour la période 2014-2015, et le second, de préservation et de restauration d'une salle de ce temple construit en 1803.

D’autres organisations internationales ont mené diverses activités pour soutenir la conservation de l’ancienne capitale impériale du Vietnam. Parmi celles-ci, le groupe français Rhone Poulenc a procédé à la restauration et fourni des conseils techniques pour lutter contre les termites au profit du pavillon de la Splendeur (Hien Lâm Cac) situé au sein de la cité impériale, pour un coût total d’un million de dollars. Le gouvernement français et d’autres sociétés de ce pays ont accordé 124.000 dollars pour la restauration du théâtre Duyêt Thi Duong. Le Fonds en dépôt du gouvernement japonais pour la préservation du patrimoine culturel mondial a accordé 100.000 dollars pour la rénovation de la porte du Midi. Le gouvernement laotien a également offert 400m3 de bois de fer, soit l'équivalent de 200.000 dollars, pour la restauration de plusieurs bâtiments. L’ambassadeur du Royaume-Uni et dix compagnies britanniques présentes au Vietnam ont contribué de 35.000 dollars à la restauration de trois autels des rois Hàm Nghi, Thành Thai et Duy Tân du temple Thê Miêu où dix rois Nguyên sont honorés.

Outre ces aides matérielles, de nombreuses organisations et particuliers étrangers ont envoyé des experts à Huê pour participer à des travaux de restauration. On peut citer ainsi le groupe d’experts allemands qui ont participé à la restauration des peintures murales du palais An Dinh, d'un coût de 420.000 dollars financés par le ministère allemand des Affaires étrangères.

Restauration du mausolée du roi Tu Duc à Huê (Centre). Photo : Duy Minh/CVN

Aujourd'hui, le Centre de conservation des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê a restauré 132 monuments et parties d’ouvrages représentatifs dont la porte du Midi, le palais Thái Hoà (Harmonie suprême), le pavillon de la Splendeur ou Hiên Lâm Các, les palais Diên Tho (Longévité), Truong Sinh (Longue Vie), les mausolées des rois Tu Duc et Khai Dinh, le palais Sung An (Grâce immense)...

Grâce à ces travaux, les monuments de l’ancienne capitale impériale de Huê sont passés de la nécessité d'un sauvetage urgent à la promotion de leurs valeurs historiques et culturelles. Entre janvier et mi-septembre, l’ancienne capitale impériale du Vietnam a accueilli plus de 1,5 million de touristes vietnamiens et étrangers et réalisé plus de 107 milliards de dôngs de recettes avec la vente de tickets d’entrée, soit une croissance de 10,5% en glissement annuel.

http://lecourrier.vn/

Shares: