jeudi, 21/11/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

Les travaux de recherche et de collecte

En jouant un rôle prépondérant dans la construction de projets d’explorations, de fouilles archéologiques, de programmes de coopération sur la recherche archéologique dans le pays et à l’étranger, le Musée National d’Histoire du Vietnam est l’un des trois grands centres d’études archéologiques du pays. Au cours des dernières années, il a apporté des contributions importantes à la découverte, à l’étude et aux fouilles de vestiges appartenant à différentes époques historiques dont la civilisation Dông Son et pré-Dông Son. Ses archéologues sont des pionniers dans les fouilles de sépultures dites « en bateaux » datant de la civilisation dôngsonienne. Plusieurs découvertes sont considérées comme des réalisations importantes qui ont été introduites dans les programmes d’enseignement en archéologie. De nombreux artéfacts de grande valeur recueillis lors des fouilles ont enrichi les collections de l’exposition du musée actuel et, prochainement, du nouveau bâtiment du Musée National d’Histoire du Vietnam..

1

Vestiges d’une tour de l’ancien royaume du Champa

(site de Cam Mit, Da Nang)

Le Musée est actuellement le seul établissement du pays à mener des études archéologiques sous-marines. Il a entamé des fouilles sur plusieurs épaves de bateaux naufragés en collaboration avec des experts et des organisations vietnamiennes et étrangères. Parmi eux, il faut citer l’ancien navire de Hon Cau (Ba Ria- Vung Tau), de Cu Lao Cham (Quang Nam), de Ca Mau, de Binh Thuan, de Hon Dam (Kien Giang), de Binh Chau (Quang Ngai), etc. Les fouilles à grande échelle sont hautement appréciées par les experts, comme celles du site funéraire de Bai Coi dans la province de Ha Tinh, des vestiges architecturaux de la dynastie des Ly dans la province de Nam Dinh, des vestiges du Champa à Da Nang, etc. Le Musée coordonne actuellement la mise en œuvre de nombreux projets de fouilles archéologiques avec des partenaires étrangers tels que la Chine, la Corée du Sud, le Japon, l’Allemagne, etc. Les résultats de ces fouilles sont toujours présentés dans les rapports scientifiques, accompagnés par des photographies, des relevés, des compléments de dossiers scientifiques sur vestiges, la restauration, la reproduction, la conservation, la préservation, l’exposition, sans oublier le travail de publication..

2

Les cadres du Musée National d’Histoire du Vietnam visitent et étudient le patrimoine culturel subaquatique en Corée du Sud, en juin 2013

3

Le Dr Nguyen Van Cuong, directeur du Musée National d’Histoire du Vietnam, prononce son discours d’ouverture lors de la conférence sur la publication préliminaire des résultats de l’exploration et des fouilles des vestiges de l’ancienne citadelle de Luy Lau, le 30 décembre 2014.

4

Le Musée National d’Histoire du Vietnam organise la réception de la collection de cartes et documents légués par le docteur Mai Hong, en 2012.

5

Les cadres professionnels du musée participent au colloque sur les travaux de reproduction et de conservation d’objets après la collecte, en mai 2014.

Le Musée National d’Histoire du Vietnam s’intéresse toujours à la recherche, à l’élaboration de plans et de programmes d’étude, à la collecte de documents et objets, incluant ceux de la période contemporaine et moderne. Plusieurs collections d’objets et documents rares et de grandes valeurs historiques collectées ont été ajoutées aux réserves et servent efficacement les travaux de recherche, d’exposition, d’éducation et de communication, etc. Le musée constitue encore un lieu de préservation, de conservation et de valorisation efficace des patrimoines historiques et culturels. Il est prêt à recevoir des legs de documents et d’objets historiques, que ce soit ceux d’organisations ou d’individus.

Le musée aide régulièrement les musées de provinces et des grandes villes, les musées spécialisés, les sites, les organisations et les individus dans l’élaboration de plans d’exposition, de mesures et de conceptions artistiques, de travaux de recherche et de collecte, de fouilles archéologiques, conformes aux fonctions et aux tâches assignées à chacun. Il a mis en œuvre la consultation et l’expertise des antiquités dans les musées de provinces, mais aussi des sites historiques, comme des temples, des pagodes et des sanctuaires ainsi que des objets provenant de collections privées. Plusieurs archéologues du musée sont membres du Conseil National du Patrimoine culturel, du Conseil d’Expertise des Antiquités du Ministère de la Culture et des Sports et du Tourisme. Ils ont directement participé à la formation des licenciés, agrégés et docteurs dans les établissements de formation dans l’ensemble du pays.