mardi, 15/10/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

04/05/2018 11:32 809
Rating: 0/5 (0 votes)
Stèle de Vo Canh, grès, III e - IV e siècle, village de Vo Canh, commune de Vinh Trung, district de Diên Khanh, province de Khanh Hoà.

La stèle a été érigée près d’un temple en briques dans le village de Vo Canh, commune de Vinh Trung, dans ville de Nha Trang. L’École française d’Extrême-Orient l’a déplacé au Musée Louis Finot (actuellement le Musée national d’Histoire du Vietnam) en 1910.

La stèle est un bloc de pierre de forme cylindrique, a quatre côtés. Sur trois côtés, on a gravé le Brahmi comme celui sur des stèles d’Amaravati, en Inde, datée du IIIe - IVe siècle.

Le texte gravé sur la stèle nous transmet des informations de grande valeur sur l’histoire du royaume du Champa. L’inscription a été traduite en plusieurs versions. De nombreux chercheurs s’accordent à reconnaitre celle de Louis Finot comme étant la plus fidèle. Ce texte mentionne le culte d’un roi de la famille Sri Mara - fondateur de la première dynastie du royaume du Champa.

Certaines informations “lokasyàsya gatàgati” (la mort et la renaissance ou l’arrivée et la sortie de ce monde) “prajànàn karuna”(la bienveillance, miséricordieux des êtres) montrent une forte influence de la pensée bouddhique de l’Inde sur les habitants du Champa, notamment sur le clergé (depuis les premiers siècles de notre ère).

La stèle de Vo Canh est la plus ancienne preuve sur l’incursion du sankrit et de la pensée religieuse bouhhdique provenant d’Inde au Champa. Elle figure parmi les plus anciennes stèles de l’Asie du Sud-Est. Ce phénomène n’est pas unique au Champa et la forte influence de la civilisation de l’Inde se fait également sentir dans toute l’Asie du Sud-Est durant l’Antiquité.


Shares: