mardi, 15/10/2019
  • Tiếng Việt
  • English
  • French

Bảo tàng lịch sử Quốc gia

Musée National d'Histoire du Vietnam

28/04/2018 20:46 790
Rating: 0/5 (0 votes)
La jarre de Dào Thinh, culture de Dông Son, entre - 2 500 et - 2 000 ans

La jarre Dào Thinh a été découverte en 1961, à Trân Yên (province de Yên Bai). C’est une jarre de grande taille, décorée par des motifs plus originaux que ceux découverts sur d’autres jarres. On l’utilise pour contenir et stocker des vivres. Cependant, lorsqu’il a été découvert, son contenu se composait de cendres et des dents humaines, ce qui prouve que cette jarre a été utilisée comme une sépulture. La jarre a une forme cylindrique et elle est effilée de haut en bas. Le couvercle a est de forme tronconique. Au milieu se trouve un soleil à 12 rayons, et l’entourant de 11 bandes de fleurs. Sur le couvercle de la jarre, on trouve quatre couples, composés d’un homme et d’une femme, ayant des rapports sexuels. Les hommes portentles cheveux longs sur les épaules, un poignard à hauteur d’appui et un cache-sexe. Les femmes portent des jupes courtes.

Les organes génitaux de l’homme sont bien représentés, ce qui prouve que les anciens Viêt ont intentionnellement placé ces images sur le couvercle de la jarre exprimant une idée de fécondation, de prospérité de l’homme et de l’univers. Sur le corps de la jarre, 25 motifs (dents de scie, cercles tangents, oiseaux Lac, six bateaux avec la proue courbée et un gouvernail) sont en reliefs. Sur ces bateaux se trouvent des guerriers portant des arcs, des javelots et des lances. Tout cela reflète la technique de construction des bateaux et le talent militaire des habitants de Dông Son à cette période. La jarre est considérée comme une œuvre d’art ancienne et rare, portant le message du passé, de la tradition d’édification et de protection du pays aux générations futures et la croyance dans des rites de fécondité des habitants de Van Lang.


Shares: